Remboursement suite catastrophe naturelle [Résolu]

Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 15 mars 2016
Dernière intervention
15 mars 2016
-
Bonjour,

Par la présente je vous expose mon petit problème.

La nuit du 09/06/14, nous avons été touché par la grêle dans la région parisienne, et notre voiture en a subit les conséquences (toit ouvrant littéralement explosé).
L'expert est passé, il a bien déclaré que tout est conforme pour que ce soit pris en compte par l'assurance.

Nous avons effectué les réparations dans un des garages agrées et tous c'est bien passé.

Il y a quelques temps (Septembre 2015) , mon assurance me contact pour me dire qu'ils ont oublié de me rembourser les frais engager et qu'il m'enverront un chèque pour le remboursement (je ne sais pas si mon mari a avancer l'argent ou autre car ce n'est pas moi qui m'en suis occupé, j'étais en salle de travail pour donner naissance a ma fille donc j'avais autre chose a faire quand les faits ce sont passé) J'étais surprise car je ne m'en souvenais plus.

Il y a 15 jours, je reçois un appel d'une société me réclamant l'argent car il y a eu erreur sur l'envoi, que nous avions jamais avancé les frais, que ça aurait du être eux directement de percevoir l'argent. Je leur ait expliqué que c'était une affaire classée pour moi et que depuis le temps je n'ai plus l'argent etc...
Ils viennent de m'envoyer un RAR, dois je aller le récupérer?

Dois je leurs rembourser cet argent alors que sur la facture c'est écrit "mode de paiement: chèque" et sur la facture, il y a un coup de tampon avec la mention PAYE? Mon mari est aussi perdu que moi, il ne se souvient plus.

Merci pour votre aide.
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Meilleure réponse
Messages postés
17429
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 décembre 2018
1
Merci
Ils viennent de m'envoyer un RAR, dois je aller le récupérer
Ne pas aller chercher le recommander ne fera pas disparaitre votre dette (si dette il y a).
Au contraire, ils passeront par huissier et autre joyeusetés, à vos frais.

Dire « Merci » 1

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 16266 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

GONCALVESFERREIRA94
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 15 mars 2016
Dernière intervention
15 mars 2016
-
merci beaucoup pour votre réponse.
Erga omnes
Messages postés
488
Date d'inscription
vendredi 25 janvier 2013
Dernière intervention
21 mai 2016
-
Bonsoir,

"Nous avons effectué les réparations dans un des garages agrées et tous c'est bien passé. ".

Ok. Qui dit garage agrée, dit tiers payant, dit pas d'avance de frais à faire par l'assuré, sauf la franchise.

Mais apparemment il y a eu problème...
Les dossiers grêle, chez les assureurs, ont été de véritables usines à gaz!
La plupart se sont emmelés les pinceaux, ont changé d'experts (car débordés), ont sous traités, ont changé de garage...
Bref un bordel monstre.

Dans votre cas, votre assureur, qui a du délivrer un bon de prise en charge au garage partenaire, a du vous payer directement au lieu de payer le garage partenaire.
Possiblement parce qu'entre la délivrance du bon de prise en charge et les réparations, un délai assez long s'est écoulé...

Mais ne me faites pas croire qu'un virement indu en votre faveur, est passé inaperçu sur votre compte bancaire.

Si vous êtes clean, allez chercher le recommandé, prenez contact avec la société de recouvrement et faites le point avec cet organisme.

Si vous êtes dans votre bon droit, contestez.
Si vous avez perçu une somme qui ne vous revenez pas, remboursez la.

" Mon mari est aussi perdu que moi, il ne se souvient plus."

Le paiement ayant été effectué il y a quelques mois, vous ne devriez pas avoir de mal à en retrouver sa trace...

Et puis..."(je ne sais pas si mon mari a avancer l'argent ou autre car ce n'est pas moi qui m'en suis occupé).

Ca ne devrait pas être difficile à vérifier, vous devriez savoir ou le trouver, votre mari, pour évoquer le probléme...
Commenter la réponse de dna.factory
Dossier à la une