Préemption SAFER et annulation de promesse de vente [Résolu]

Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 18 décembre 2015
Dernière intervention
18 février 2016
-
bonjour
je viens de signer une promesse de vente pour une maison avec un terrain de 7000 m2 non attenant , je voudrais savoir si je peux refuser la vente si la safer me préempte ce terrain , cette maison ne m'intéresse plus sans son terrain ? où me donner une autre solution...
merci par avance.
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

0
Merci
Tout dépens comment la promesse de vente est rédigé.

Voir votre notaire pour vous conseilliez pour le compromis de vente.

Un ou deux notaires ( celui du vendeur et de l'acheteur) les frais sont les mêmes.
merci pour votre réponse ,je donnerai suite dans quelques jours ,après les fêtes.
broquir
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 18 décembre 2015
Dernière intervention
18 février 2016
-
Merci à tous pour vos renseignements, la vente a passé sans préemption (ouf).
Pour information ; au compromis de vente, il y a 10 jours pour se rétracter.
Au compromis de vente, nous pouvons proposer des conditions dans la clause suspensive. Après les 10 jours, cela coute une fortune pour résilier une vente.
RENE
Commenter la réponse de dd
Messages postés
4133
Date d'inscription
mercredi 21 novembre 2012
Dernière intervention
9 janvier 2019
1216
0
Merci
Bjr,

si le terrain est non attenant, il y a forcément 2 dénominations de biens,même si les 2 biens appartiennent à la même personne.
si vous n'avez pas posé cette condition lors du compromis,il sera difficile de jouer la dessus.
merci bern29, avec les fêtes de fin d'année j'aurai les réponses dans les prochains jours! bonne fin d'année.
Commenter la réponse de bern29
-2
Merci
Bonjour. Je présume que vous êtes le vendeur. Si la SAFER préempte et que vous ne désirez pas lui céder le bien, vous pouvez retirer celui-ci de la vente.
bonjour je suis l'acheteur ,votre réponse est très bien et peut me rendre service ,les deux mois de préemption se terminent le 25 janvier
merci.
Commenter la réponse de Gasc
Dossier à la une