Dispense d'autorisation en AG pour pose d'une climatisation en c

Fermé
JCC - 2 nov. 2015 à 23:19
djivi38
Messages postés
47236
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
25 septembre 2022
- 28 avril 2018 à 13:21
Bonjour,
Je souhaite faire installer une climatisation dans mon appartement avec une unité extérieure implantée sur mon balcon, invisible de l'extérieur.
Il existe dans la copropriété un appartement équipé d'une climatisation avec unité extérieure sur le balcon depuis près de 15 ans sans qu'elle ai soulevé la moindre objection de la part du voisinage (ni esthétique, ni sonore). cette installation n'a fait l'objet d'aucune autorisation de l'Assemblée Générale
Mon installateur m'indique que, dés lors que l'installation existante est en place depuis plus de 10 ans sans objection d'un membre de la copropriété, je peux faire procéder à mon installation sans solliciter d'accord préalable de l'Assemblée Générale
Mon installateur ne peut m'indiquer à quel texte ou jurisprudence il se réfère pour cette affirmation
Peut-on m'indiquer les références d'un arrêté, d'un décret ou d'une décision de justice sur lequel je pourrais m'appuyer pour faire face à toute action du voisinage.
Je précise que mon installation sera réalisée par un installateur qualifié (Qualipac RGE) sur la base d'un matériel de dernière génération conforme aux normes en vigueur
Merci d'avance pour vos réponses
Cordialement
A voir également:

4 réponses

Xavier92100
Messages postés
1691
Date d'inscription
dimanche 6 juillet 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
25 novembre 2015
319
3 nov. 2015 à 11:43
Votre installateur a tord (ce n'est pas vous qui aurez des pb avec vos voisins)Il n'y a pas de prescription en matière de respect d'un reglement de copropriété (m^me si cela fiat 15 ans qu'il est violé il le viole encore aujourd'hui).

Tout dépend de ce que dit votre règlment mais un accord de la copro vous couvre, notamment si vous devez percez un mur pour une evacuation
28
JPRP64
Messages postés
424
Date d'inscription
lundi 7 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 novembre 2019
36
3 nov. 2015 à 17:37
Bonsoir,
Il y a interrogation !
« Sans préjudice de l'application des textes spéciaux fixant des délais plus courts, les actions personnelles nées de l'application de la présente loi entre des copropriétaires, ou entre un copropriétaire et le syndicat, se prescrivent par un délai de dix ans. » (article 42 loi n° 65-557).
Mais : « Toutes clauses contraires aux dispositions des articles 6 à 37, 41-1 à 42 et 46 et celles du décret prises pour leur application sont réputées non écrites. » (article 43 loi n° 65-557).
Un copropriétaire peut avoir le droit d'effectuer à ses frais des travaux touchant aux parties communes (article 25 loi n° 65-557).
Dans le cas présenté les travaux ne sont pas contraires à l'article 25, ils ne sont pas illégaux mais illicites, donc il semblerait que c'est l'article 42 qui s'applique.
Cordialement ;
JPRP64
-1
djivi38
Messages postés
47236
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
25 septembre 2022
13 484 > JPRP64
Messages postés
424
Date d'inscription
lundi 7 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 novembre 2019

28 avril 2018 à 13:21
bonjour,

"Mon installateur ne peut m'indiquer à quel texte ou jurisprudence il se réfère pour cette affirmation "
ça vous étonne ? Il est vendeur et il avance des (faux) arguments pour conclure une vente supplémentaire qui lui rapporte de l'argent !!!!!
Comme dit post 1 (avec une petite inversion "vous" à la place de "lui"), ce n'est pas lui qui prend les risques d'avoir des problèmes...

[Certains représentants du syndic ont l’œil et sont à l'affût des contrevenants au RDC : notre copro interdit les clim avec unité sur le balcon et 1 des représentants du syndic en a fait désinstaller une pour laquelle le copropriétaire n'avait pas eu autorisation par un vote en AG. En revanche, un autre copropriétaire, insuffisant respiratoire de 72 ans, a fait sa demande dans les règles, laquelle a été mise au vote... et acceptée.]

cdt.
0