Médecin conseil CPAM transforme mon AT en maladie [Résolu]

maritout66 5 Messages postés mardi 13 octobre 2015Date d'inscription 14 octobre 2015 Dernière intervention - 13 oct. 2015 à 14:34 - Dernière réponse : rosieres1 4265 Messages postés samedi 11 janvier 2014Date d'inscription 8 juillet 2018 Dernière intervention
- 14 oct. 2015 à 20:34
Bonjour,

Fin septembre, j'ai eu un AT .Conséquences: tendinopathie importante et ni antalgique ni kiné ne peuvent soulager ma douleur.
Je suis peintre en bâtiment et travaille depuis 33 ans, un emploi que j'aime beaucoup, d'ailleurs.
Je viens de recevoir une lettre de la CPAM me notifiant de reprendre mon travail , alors que mon médecin m'affirme que mon épaule est gravement endommagée et qu'il est impossible que je reprenne ce travail.
Ce même médecin "accepterait" de me mettre en maladie, précisant que mes douleurs ne proviennent pas de mon accident de travail mais d'un traumatisme causé par un mouvement répétitif dans cet emploi (échographie 1 an plus tôt montrait des signes d'usure).Il n'en reste pas moins que j'avais repris ce travail et que c'est suite à mon accident de travail que cette douleur a empiré de la sorte.
Il me propose "éventuellement" la maladie professionnelle.
Que dois-je faire? Je n'ai que 47 ans et bien des années de cotisations devant moi et cette épaule est un véritable cauchemar, je ne peux quasiment plus me servir de mon bras!
Merci infiniment de votre réponse
Afficher la suite 

Votre réponse

6 réponses

rosieres1 4265 Messages postés samedi 11 janvier 2014Date d'inscription 8 juillet 2018 Dernière intervention - 13 oct. 2015 à 22:14
0
Merci
Bonjour,
Je ne comprends pas votre problème. La sécu a t elle accepté la prise en charge au titre d'un AT? de quelle date?
maritout66 5 Messages postés mardi 13 octobre 2015Date d'inscription 14 octobre 2015 Dernière intervention - 14 oct. 2015 à 16:07
Oui, accident de travail en Juin accepté par la sécurité sociale , mais comme j'avais passé un an avant une échographie de l'épaule suite à des douleurs à ce niveau, le médecin conseil estime que cette douleur pré existait et qu'elle n'est pas due à l'accident de travail.
J'avais bien une douleur, mais sans commune mesure avec ce que j'éprouve après cet accident de travail.
D'ailleurs, j'avais repris le travail ;
Donc au 28 Septembre, le médecin conseil refuse la prolongation d'accident de travail et requalifie cela en "maladie".
Ce que je conteste.
Qu'en pensez- vous ?
maritout66 5 Messages postés mardi 13 octobre 2015Date d'inscription 14 octobre 2015 Dernière intervention - 14 oct. 2015 à 16:08
Merci pour votre aide
Commenter la réponse de rosieres1
rosieres1 4265 Messages postés samedi 11 janvier 2014Date d'inscription 8 juillet 2018 Dernière intervention - 14 oct. 2015 à 17:50
0
Merci
Bonjour,
La prise en charge est identique que ce soit un AT ou une MP.
En revanche la poursuite de l'indemnisation au titre d'une MP ne sera pas possible si vous ne faites pas une nouvelle déclaration et si vous ne remplissez pas les conditions du tableau n°57 . A voir donc avec votre médecin traitant.

maritout66 5 Messages postés mardi 13 octobre 2015Date d'inscription 14 octobre 2015 Dernière intervention - 14 oct. 2015 à 19:40
, Là, c'est moi qui ne suis plus, dsl. Comment faire une nouvelle déclarations ? Et que déclarer, exactement.
Si je suis correctement rétribué en AT, combien de temps le pourrais je en maladie professionnelle?
Mon patron n'a t'il pas l'obligation -s'il le peut- de me donner un nouveau poste qui ne solliciterait pas mon épaule et s'il ne le peut pas (que faire sans son épaule droite quand on est droitier?) me licencier ?
En ce cas,est ce que je me retrouverais au chômage ? J'ai encore 3 enfants à finir d'élever, la dernière n'a que 5 ans et j'ai très peur de ne pas pouvoir subvenir à leurs besoins.
Encore merci pour vos réponses, je vous en suis reconnaissant.
rosieres1 4265 Messages postés samedi 11 janvier 2014Date d'inscription 8 juillet 2018 Dernière intervention > maritout66 5 Messages postés mardi 13 octobre 2015Date d'inscription 14 octobre 2015 Dernière intervention - 14 oct. 2015 à 20:34
Bonjour,
Je vous suggère de demander de l'aide auprès de la FNATH de votre département. Les juristes de cette association sont spécialisés dans ce domaine.
Cordialement
Commenter la réponse de rosieres1
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une