Mensonges & Paillardises [Résolu]

Signaler
Messages postés
45
Date d'inscription
lundi 30 septembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
24 novembre 2013
-
Messages postés
16111
Date d'inscription
samedi 6 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2019
-
Bonjour lecteur éclairé , mon père décédé le 28/02/13 a fait une donation à sa pacsée sans grignoter ma cote part , ma succession n'est pas encore ouverte mais j'ai déjà demandé les certif ' medicaux très evocateurs : mon père n'avait pas tte sa raison .je désire attaquer sa "pacsée" pour recupérer l'appart parisien qui coute 300.000 euros , le hic le notaire traine des pieds pour regler la succession , puisque cela fait déjà 2 fois qu'elle change de notaire , effectivement je n'avais plus de contact avec lui depuis 5 ans !! quand le chat n'est pas là ......

1 réponse


ma succession n'est pas encore ouverte
Heureusement pour vous sinon ça voudrait dire que vous êtes mort.
La succession s'ouvre automatiquement au moment du décès, dixit le code civil.

je désire attaquer sa "pacsée" pour recupérer l'appart parisien qui coute 300.000 euros , le hic le notaire traine des pieds
Et de toutes manières le notaire n'étant pas juge, je ne vois pas ce que ça changerait qu'il lève les genoux.

Continuez comme ça, ça arrange tout le monde.

Dans tous les cas, si votre père n'avait pas toute sa raison, vous n'êtiez pas là pour l'aider, et ne l'avez pas fait mettre sous protection juridique, et puisque vous dites que vous n'êtes pas lésé, alors je ne vois pas ce que vous allez pouvoir "attaquer".

Bonne chance.
Je vous félicite pour cet intérêt soudain que vous portez à votre père. Trop tard ne vaut pas mieux que jamais.
Messages postés
16111
Date d'inscription
samedi 6 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2019
3 821
Quand les enfants délaissent leurs parents ... je pense qu' ils sont mal placés pour critiquer ... y compris " sa pacsée " ... Qui, elle au moins était auprès de lui ...

" l'a laissée boire ,s'ennivrer " ... Et vous ? Par votre absence et votre manque d' intérêt pour sa personne ? ... après tout qui vous dit que ce n' était pas de chagrin qu' il buvait ... De ne pas VOUS avoir à ses côtés ... Par exemple ...
Messages postés
45
Date d'inscription
lundi 30 septembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
24 novembre 2013
1
Déjà Enka1 merci pour ta reponse quoique la vérité n'est pas toujours bonne à entendre tu es très loin du sujet en ce qui me concerne , j'ai essayé à maintes reprises de reprendre contact avec mon père ,celui -ci grand "voyageur" était rarement en europe ...tou tles cas sont differents puisque la "captation d'heritage" n'existe pas ds les rêves , c'est une realité , j'ai désormais son dossier médical complet , et, en ce qui concerne son chagrin , il buvait depuis déjà 35 ans quel fils indigne suis je ,oh là là !!! ;-)))
Messages postés
553
Date d'inscription
mardi 11 novembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
9 août 2019
420
Bonjour,

Quoi qu'il en soit, nous ne sommes pas ici sur morale.fr et n'avons pas à donner notre avis ni notre opinion sur telle ou telle situation. Il s'agit de répondre à des questions d'ordre juridique, point barre.
En l'occurrence, si vous souhaitez faire quoique ce soit pour changer la donne, c'est devant un tribunal que cela doit se passer. À défaut de courrier d'avocat, le notaire n'aura pas d'autre choix que de régler la succession avec les éléments qui la constituent actuellement.

Concernant le changement de notaire, je vous rappelle que le règlement inter-cours qui régit la profession notariale attribue à l'époux ou l'épouse le pouvoir de choisir le notaire chargé du règlement de la succession et, à défaut d'époux ou d'épouse, ce pouvoir échoit aux héritiers réservataires, donc vous. C'est vous qui avez à décider du notaire qui réglera cette succession, pas le ou la partenaire pacsé(e).
Messages postés
16111
Date d'inscription
samedi 6 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2019
3 821
Bonjour,
" Quoi qu'il en soit, nous ne sommes pas ici sur morale. et n'avons pas à donner notre avis ni notre opinion sur telle ou telle situation. Il s'agit de répondre à des questions d'ordre juridique, point barre "

N' en est-ce pas déjà ... Et de plus impérative ?

Le droit n' a t'il pas été créé par l' individu, donc par l' humain, sur les principes qu' il pensait être de la morale ... Bien que cela y ressemble parfois peu ? ;)
Dossier à la une