Je me retrouve à la rue, avec mes meubles le 31/03.

nana231209
Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 23 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
23 mars 2013
- 23 mars 2013 à 07:31
 Med - 23 mars 2013 à 10:14
Bonjour,

Moi et mon épouse avons décidé de nous séparer.
Nous louons un appartement mais aucun de nous ne voulons le garder.
N'étant pas trop paperasses, j'ai donné mon accord à mon épouse pour qu'elle envoit le courrier recommandé pour annoncer à la prpriétaire, notre fin de contrat, que nous effectuions notre préavis de 3 mois (fin le 15/05) mais que si elle trouvait preneur, nous étions prêt à libérer l'appartement le 31/03, soit 1ms1/2 avant la fin.
Ma femme est donc allé chez ses parents et moi j'étais persuadé de trouver avant le 31 mars.
Donc la propriétaire a trouvé preneur pour le 31/03 et à fait toutes les démarches administrative avec les futurs locatires pour cette date ci. Seulement voila, je n'aurais pas mon nouveau appartement avant le 20/04, soit 20 jours après l'arrivée des nouveau occupants.
Je me retrouve donc sans logement du 31/03 au 01/04 car la propriétaire me fout à la porte.


Quels sont mes recoirs? Qu'est ce que je risque? Peut elle mettre mes affaires dehors comme elle le dit? Qu'est ce que je risque auprès des futurs occupants? Quels est ma solution?


Merci d'avance pour vos réponses. Je suis dans l'urgence de solutions...

2 réponses

Bonjour,

Avez-vous beaucoup de meubles et d'affaires ???
Il existe la solution "garde meuble" et aller chez des amis. Quelqu'un de vos connaissances, ne pourraît-il pas vous laisser mettre les affaires chez lui dans un garage pour 20jours ?? et du côté de votre famille ???
Votre épouse ne pourrait-elle pas vous héberger chez ses parents ???
Vous pourriez voir du côté des locations de vacances qui n'ont pas grand monde en ce moment et négocier le prix en expliquant qu'il s'agit de vous dépanner.

Il ne faut pas s'engager à partir tant qu'on n'est pas certain de pouvoir le faire, car il est certain que ça crée des situations difficiles.

Sinon, votre préavis allait plus loin que fin mars, mais vous vous êtes engagé par écrit à libérer le 31.

Si vous ne partez pas, le propriétaire est obligé de loger les nouveaux locataires à ses frais pour 20 jours, et avec le mobilier, ça se complique...
0