Bail aux deux noms mais séparation [Résolu]

Signaler
Messages postés
238
Date d'inscription
samedi 22 novembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
5 janvier 2016
-
Canellia..
Messages postés
238
Date d'inscription
samedi 22 novembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
5 janvier 2016
-
Bonjour,


Voila mon problème est simple...

J4ai pris un logement avec un concubin, on s'est séparé depuis Octobre et le prorpiétaire refuse de me faire un bail à MON nom uniquement.
Il me dit que son assurance lui à répondu qu'il n'était pas obligé.

Mon soucis c'est que temps que mopn ex est sur le bail, il peut légalement accéder à son logement quand il l'entend, et donc le vider de tous mes meubles sans que je ne puisse me retourner contre lui...

Aidez moi s'il vous plais parceque vivre dans l'angoisse de rentrer chez moi avec une maison vide me rend malade!!!


Pourrais-je avoir comme solution de mettre mes parents en cautionnaires pour virer mon ex du bail ???--
Ma plus grande peur? devenir bête, perdre la mémoire...

3 réponses

Messages postés
5267
Date d'inscription
samedi 7 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
17 avril 2012
1 484
De tout évidence vous n'étiez pas ni marié, ni pacsé ...

Et en effet, votre propriétaire n'est pas obligé de reconduire le bail à votre nom...
Messages postés
238
Date d'inscription
samedi 22 novembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
5 janvier 2016
7
Je vais aller demain à la gendarmerie de ma ville pour voir si une main courante est bien possible dans ce cas car cela me semble le plus judicieux dans un premier temps.

N'y a-t'il pas des société qui se portent caution pour les logements???
bonjour,

la meilleure solution serait de signaler à la gendarmerie la séparation et le départ de votre concubin (peut-être sous forme d'une main courante ?) et ensuite de faire changer les serrures... Ainsi, même si votre ex est toujours sur le bail et vous pose des soucis en voulant accéder à l'appartement, vous pourrez prouver qu'il y a eu séparation à telle date.
Dossier à la une