Loi Retraction - Récuperer chèque d'acompte. [Fermé]

Signaler
-
Messages postés
4100
Date d'inscription
vendredi 3 août 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
25 septembre 2020
-
Bonjour,

J'ai commander des volants roulants auprès d'une société. J'ai versé un chèque d'acompte de 2700 euros. J'ai changé d'avis.
J'ai envoyer un courrier de rétraction sous 7 jours comme indique la loi.

Aujourd'hui, la société se présente chez moi, m'avise que je suis bien dans mes droits. Mais elle me dit que ça prendra du temps, qu'elle me fera en gros "galérer", que le remboursement de mon acompte ne se fera pas demain, mais dans un an voir plus, que les procédures seront longues etc...
La société a commandé les volets, les a reçus. Ma lettre de recommandation a bien été reçu sous les 7 jours. La société me dit qu'elle était en vacances...que le courrier avait reçu mais pas ouvert... Mais ça, c'est pas de ma faute. Commande arrivée ou pas, je me suis rétracté dans les 7 jours.

J'ai vraiment besoin de récupérer mon chèque de 2700 euros, ce n'est par rien.
Que faire pour retrouver mon chèque rapidement. Pourquoi la société dit t'elle que les procédures vont être longues.
De quelles procédures parle t'elle? Que dois je faire?
La société a t'elle le droit de pratiquer ce genre de pratique? A t'elle droit de me rembourser longtemps après?

Merci de votre aide.

16 réponses

j ai reçu un acompte de 500 euros pour la vente de ma voiture mais le jour suivant la personne ma contacter elle n est plus intéresser par la voiture de plus j ai reçu des appels et j ai dit que la voiture était vendu est ce que la personne a le droit de reprendre son chèque d acompte ou non

merci pour vos réponse d avance
359
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 24854 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Messages postés
4100
Date d'inscription
vendredi 3 août 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
25 septembre 2020
13 408
Les conseils d'Eric Roig, directeur-fondateur de droit-finances.net
Chargement de votre vidéo
"Droit finances : Acompte et arrhes"
Pour completer mon message:
La remise d'un chèque avant l'expiration du délai de reflexion est interdite, alors même que ce chèque aurait été présenté à l'encaissement aprés l'expiration de ce delai (arrêt de la cour de cassation du 18-6-96). Peu importe même que celui-ci n'ait pas été sollicité (arrêt de la même cour, le même jour).

La perception ou l'obtention d'un acompte est illicite (arrêt de la cour de cassation du 7 octobre 1998).

Voilà quelques biscuits complementaires que vous pourrez "gentiment" indiquer sur votre lettre.
Cette loi s'applique-t'elle aussi dans le cadre des 7 jours de retraction d'un compromis de vente immobiller pour l'avance versée ? Avec mon épouse, nous avons utilisé ce délai pour nous retracter de la vente d'un appartement mais le chèque (non provisionné) à tout de même été présenté à la banque...

Merci pour vos réponses.
Messages postés
18725
Date d'inscription
lundi 1 septembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 octobre 2016
6 815
Bonjour coucou ,

Je vous ai deja indiqué ce que vous deviez faire (voir ma reponse n°13). Suivez scrupuleusement ce que je vous ai indiqué et ne cedez pas a ses "menaces" ou autres. C'est a vous de reprendre la main.
Bonjour,

je m'en remet à vous qui avez l'air de bien connaitre la loi et le code des consommateurs.
Nous habitons dans les alpes maritimes. Nous sommes allés a Vogica pour voir les cuisines et finalement, en acheter une.
Nous nous sommes décider sur la cuisine en question, surtout grace au prix qui était attractif: ils nous ont fait la cuisine à 3900 euros au lieu de 5000 euros environ. Si nous avons dit OUi, c'est uniqement pour ce prix là, car nous ne voulions pas mettre 1 Euros de plus.
Nous avons fait un chèque de 1600 euros pour "reserver". Les 7 jours sont passés, et même plus..; puis le mettreur est venu a la maison...
Et la, quelques jour apres, quand je suis retourné chez VOGICA, on me dit qu'il ya des choses qui ont changé.!!
En effet, la personne me dit que le prix ne sera pas le me^me que prévu initialment car ils vont devoir prévoir un plan de travail plus large ( un plan de 65 et non pas de 60 cm...) puis on me dit, qu'au départ dans le 1er papier que nous avons signé, le vendeur, s'est trompé concernant les cotes plaqué, puis les portes....
donc, au final, la cuisine, est beaucoup plus cher...............!
et ils veulent me faire signer ce papier avec toutes les rectifications et le nouveau prix!
Mais je NE SUIS PAS D'ACCORD!
Du coup, comment faire pour ne plus acheter la cuisine chez eux, et surtout récuperer nos 1600 euros qu'ils ont déja encaissés!!!
Puis je leur envoyer un courrier en leur disant que le contrat est devenu caduque des l'instant ou le prix differe et ou ils se sont trompé dans les meubles, et qu'ils on abuser en mentionnant au départ un plan de travail de 60 au lieu de 65 (je me suis renseigné, et appréement il est logique dans une cuisine de prévoir un plande travail plus large, puisque c'est nomal qu'il y a des tuyaux!!!)
Suis je dans mon droit.........
ont il le droit de ne pas me rendre mon argent?
comment puis je faire pour faire au plus vite?

Par avance merci


Stéphanie
j'ai exactement le meme probleme pour l'achat d'une voiture qui etait déja en stock le samedi lorsque ji suis allé j'ai changé d'avis et j'ai envoyer une lettre recommander le vendredi suivant (le jeudi etant ferier)le probleme c'est que le concessionnaire acccepte mon annulation mais ne veut pas me rendre mon cheque de 800euros!! pour le meme motif la loi n'est pas la meme pour un achat en magasin!
Messages postés
18725
Date d'inscription
lundi 1 septembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 octobre 2016
6 815
Bonjour timotheV,

Vous avez passé commande dans le magasin donc lieu de vente prevu pour ce type de marchandise. Vous ne beneficiez donc pas du delai de retractation des 7 jours.

La seule chose qui aurait pu vous "sauver" c'est que vous ayez precisé avoir souscrit un pret affecté, c'est a dire un emprunt reservé a cet achat precis.
En cas de refus d'octroi du pret par la banque, attestation a l'appui, votre commande est annulée.

Dans votre cas, vous avez laissé un cheque de 800 euros.
Si ce sont des arrhes: vous pouvez annuler la commande mais egalement l'espoir de recuperer votre cheque.

Si c'est un acompte: le garagiste peut vous imposer le paiement total, même si vous ne voulez plus l'article acheté. Donc là non plus, pas de recuperation de cheque.
Je suis désarmée!
Le commercial qui m'a fait signé le contrat, ne veut rien entendre.
Il me dit que la loi n'est pas la même quand on signe en magasin.
Je ne comprends plus rien!
J'habite prés de Saint Brice sous foret dans le 95. Je sais pas du tout vers qui me tournez.
Messages postés
18725
Date d'inscription
lundi 1 septembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 octobre 2016
6 815
Bonsoir rock ,

Vous n'etes pas un commercant, il faudra lui rendre son cheque; le vehicule etait encore chez vous et l'acte de vente n'etait pas redigé sinon le gars serait parti avec.
Bonjour,
Si vous disposiez d'un delai de retractation de 7 jours, le vendeur n'avait pas le droit de vous demander un acompte, ne serait-ce que de 1 centime.

Pour le courrier, s'ils ne l'ont pas ouvert à la reception, ce n'est pas votre problème !

Vous leur faites un courrier de mise en demeure (LR/AR) rappelant votre annulation et que, selon la loi, ils ne devaient en aucun cas vous demander le moindre paiement ou "amorce" de paiement avant la fin de ce delai de 7 jours.

En conséquence de quoi vous les mettez en demeure de vous faire parvenir, par retour de courrier, le chèque illégalement obtenu ou un chèque de valeur équivalente.

Par ailleurs, vous pouvez alerter votre banque et faire opposition au chèque au motif de manoeuvre dolosive (irrégulière).
Vous leur laisserez (la banque) une copie de votre lettre de mise en demeure pour confirmation et qu'ils comprennent le bien fondé de votre démarche.

Sur l'exemplaire que vous garderez, vous ferez signer la banque avec mention de la date de remise.
Ainsi, si par mégarde, votre chèque venait a être débité par la banque, elle serait en tort et devrait vous rembourser.

Je vous demande de nous tenir au courant de la suite.
j'ai déposé un chèque de 2500€ sur demande du vendeur un particulier pour la réservation d'un appart, pas de reçu délivré... aucune vente ni compromis de vente n'a été signé d'autant plus qu'après renseignements pris le bien proposé ne coorespondait pas en réalité à la présentation par le vendeur(m2 inférieur à ceux indiqué dans l'annonce, jouissance de térasse alors que les AG stipule l'interdiction total d'accessibilité et de dépot d'objet sur cette partie commune n'étant qu'un toit)... A ma plus grande surprise alors que le bien m'était cela disant réservé je retrouve l'annonce sur l'internet mise à jour avec un prix supérieur...
Donc tromperie sur toute la ligne... et donc aucun compromis ni vente n'a été signé. Alors que le chèque a été bien encaissé tout de suite. Je demande le remboursement à l'amiable, puis mise en demmeure LRAR.
le vendeur m'indique par retour de LRAR qu'il s'agit d'ahrres et il me propose de rendre que la moitié et qu'en cas de désaccord de ma part il gardera tout car droit de retenir les arhrres.
Comment procéder? Merci pour votre aide.
Bonjour,
J'ai donné 300euros pour réserver une voiture à un particulier. Des réparations devaient être faites dont la boite de vitesse. Le chèque a été encaissé 3 jours après mais 5 jours après je me suis rétracté puisque la boite n'était pas réparé. Puis je légalement récupéré mes 300 euros?
par avance merci
Messages postés
18725
Date d'inscription
lundi 1 septembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 octobre 2016
6 815
Bonsoir ,

Avez vous un document ecrit du vendeur indiquant qu'il ferait reparer (a ses frais) la boite ?
Bonjour,

Hélas non, mais j'ai un papier signé de sa main disant que je lui est versé 300euros pour réservation du véhicule. De plus le jour de l'essai de la voiture il y avait un ami avec moi, et, le vendeur m'a assuré, devant témoin du coup, que la voiture serait en parfait état boite comprise le jour de la vente. Je me demande donc si un témoin peut remplacer un écrit.
Merci d'avance
Messages postés
18725
Date d'inscription
lundi 1 septembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 octobre 2016
6 815
Bonjour ,

Il faut que votre ami, present lors de la transaction, etablisse une declaration (temoignage) que vous pouvez retirer au tribunal d'instance dont vous dependez. Il faudra qu'il y joigne une photocopie de sa C.I..

Une fois que vous aurez ce document (si vous l'obtenez) vous pourrez refaire un courrier LR/AR a votre vendeur en lui precisant que vous disposez d'un temoignage ecrit stipulant les conventions passées entre vous.
S'il ne veux pas en tenir compte, il vous restera la voie tribunal d'instance (juge de proximité - sans avocat)
Je vous remercie de votre aide.

Le chèque a bien été encaissé.

Si je comprends bien, la société n'aurait pas du encaissé mon chèque avant les 7 jours.

Au départ, j'étais sur d'installer ces volets roulants. Le contrat précisait 2700 euros d'acompte et 2000 restant à la pose.
J'ai changé d'avis, suite à des soucis financiers, et je suis revenu sur ma décision.
J'ai donc envoyer une lettre AR selon la loi de rétractation.

Comment dois je prendre leur "menace" de ne pas me rembourser immédiatement? Serait ce une intimidation? J'ai appelé le commercial en question pour lui réaffirmer que j'ai bien changé d'avis, et m'a redit que le remboursement prendrait du temps, 6 mois, 1 an...

En rentrant de vacances la société me dit, non la commande a été passée, les volets sont arrivés. Le remboursement prendra donc du temps, on va vous faire galérer.

Mais ça c'est pas de ma faute. Ils ont bien la connaissance de cette loi, et donc de ce délai. Ils aurait pu attendre de passer la commande, je ne sais pas. Même si j'étais certain au départ de la pose de ces volets. Ce n'est pas de ma faute si j'ai changé d'avis, à eux de prendre les précautions.

Après, peut être qu'ils me mentent en me disant que les volets sont arrivés, je ne sais pas. C'est une autre histoire.

Je suis totalement désorientée.
Aujourd'hui, je veux récupérer mon argent, il me menace de me rembourser dans longtemps. Je ne connais pas les procédures juridiques à prendre, je n'ai pas les moyens de prendre un avocat. J'ai peur qu'ils ne donnent pas suite à mes courriers, et que ça traine, et pire même qu'ils ne me remboursent pas.
Messages postés
18725
Date d'inscription
lundi 1 septembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 octobre 2016
6 815
Bonjour coucou ,

Votre "vendeur" n'a rien compris et il risque de le regretter.

Le vendeur vous a demandé le depot d'une somme et a encaissé le cheque. C'est donc que le contrat a été accepté (officieusement) par lui.

Je suppose que le vendeur est revenu sur sa decision de vous vendre le bien compte tenu de sa reponse (le vendeur m'indique par retour de LRAR qu'il s'agit d'ahrres et il me propose de rendre que la moitié et qu'en cas de désaccord de ma part il gardera tout car droit de retenir les arhrres.)

Vous allez donc lui faire un courrier (LR/AR) par lequel vous lui indiquerez que vous avez bien pris note de son annulation de vente et vous lui demandez de vous confirmer par ecrit votre interpretation de façon a pouvoir entreprendre d'autres recherches.


Vous attendez sa reponse.


Quand vous aurez confirmation ecrite de sa part, vous lui referez un courrier pour lui demander le remboursement. Vous lui preciserez que, s'agissant d'arrhes, comme il vous l'a si bien indiqué, et que la rupture de la vente est de son initiative, la loi l'oblige a rembourser le double des arrhes versées (soit 5000 euros et non la moitié des 2500).

Donc, suivez scrupuleusement ce que je vous ai indiqué pour eviter de lui mettre "la puce a l'oreille".

N'hesitez pas a revenir quand vous aurez reçu sa reponse a votre interpretation.

Si besoin, je vous indiquerai les reefrences du codde de la consommation pour ce qui est des arrhes.

A bientot de vous lire.
Bonjour,
merci pour votre réponse rapide
je me permets de préciser quelques détails...
J'ai déposé un chèque de 2500€ sur demande du vendeur un particulier pour la réservation d'un appart, pas de reçu délivré... aucune vente ni compromis de vente n'a été signé d'autant plus qu'après renseignements pris le bien proposé ne coorespondait pas en réalité à la présentation par le vendeur(m2 inférieur à ceux indiqué dans l'annonce inf.à 5%, jouissance de térasse alors que les AG stipule l'interdiction total d'accessibilité et de dépot d'objet sur cette partie commune n'étant qu'un toit)...
A ma plus grande surprise alors que le bien m'était cela disant réservé je retrouve l'annonce sur l'internet mise à jour avec un prix supérieur...
Donc tromperie sur toute la ligne... et donc aucun compromis ni vente n'a été signé. Alors que le chèque a été bien encaissé tout de suite. Je demande le remboursement à l'amiable, puis mise en demeure LRAR.
le vendeur m'indique par retour de LRAR qu'il s'agit d'ahrres que moi je renonce à l'achat et il me propose de me rendre que la moitié car préjudice de temps perdu et qu'en cas de désaccord de ma part il gardera tout car droit de retenir les arhrres. Il indique dans sa LRAR qu'il m'avait adressé un recu comme quoi il avait reçu les 2500 euros en tant que ahrres alors que c'est faut il ne m'a jamais rien envoyé et je n'ai jamais rien reçu ni signé. je lui ai proposé de m'adressé la somme qu'il voulais par mandat postal ou virement bancaire qui permet de justifier l'envoie de fonds pour lui comme pour moi...il veut un reçu de ma aprt que je ne vais pas le poursuivre en justice s'il me verse même la moité, quel insolence!!!
Maintenant il ne veut plus me parler et me demande à conclure l'affaire avec un certain monsieur, sans savoir qui il est et à quel titre il s'occupe de cette affaire. une deuxième mise en demeur ou recours à un huissier et entre temps dépot au greffe? j'ai déjà déposé une plainte à la police.
Comment procéder? sinon quant à votre proposition de notifier l'annulation de la vente par le vendeu, n'est ce pas contradictoir avec le fait qu'il mentionne dans sa LRAR que je renonce à la vente (sans renoncer car on n'est jamais pu tomber d'accord sur le prix à cause des tromperies et couts supplémentaires cachés par le vendeur) Merci pour votre aide.
Bonjour,

Comme mentionné avant, ils n'avaient pas a vous demander de paiement avant les 7 jours, encore moins de passer la commande sans qu'ils prennent, de par leur attitude, des risques de voir annuler la commande, ce qui s'est passé.

Il vous faut faire ce que je vous ai indiqué concernant la lettre a la boite. Vous y ajouterez ce que je vous ai mentionné dans mon complement au 1° message.

Je ne sais où vous habitez (donnez moi le n° de departement et je pourrai vous "orienter") mais vous avez certainement une association de defense de consommateurs dans votre secteur. Prenez contact avec eux, ils devraient pouvoir vous aider si vous leur presentez les documents dont vous disposez.
je vous remercie, je vais suivre vos conseils, et je vous tiens au courant
Bonsoir,

Merci pour votre réponse. Avec cela j'espère obtenir gain de cause.
Cordialement
bonjour,
merci pour votre réponse rapide
Je vous fais connaître les évolutions...
crdlt
Coucou
Dossier à la une