Prélèvement fiscal libératoire (auto-entrepreneur)

Les auto-entrepreneurs, dont le revenu fiscal de référence de l'année N-2 ne dépasse pas la limite supérieure de la deuxième tranche du barème progressif d'imposition sur le revenu, peuvent opter pour un prélèvement fiscal libératoire.

Les taux sont les suivants :

  • 1% pour les activités de vente de biens
  • 1,7% pour les prestations de services relevant des BIC
  • 2,2% pour les bénéfices non commerciaux relevant du régime social des indépendants (RSI)
  • 2,2% pour les professions libérales relevant de la Cipav.
Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d'Éric Roig, diplômé d'HEC
A voir également
  • Prélèvement fiscal libératoire (auto-entrepreneur)
Ce document est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.
Dossier à la une