Le diagnostic mérule - Diagnostic immobilier

Le diagnostic mérule - Diagnostic immobilier La mérule est un champignon s'attaquant au bois et pouvant avoir de graves conséquences sur l'état et la valeur d'un bien immobilier. Que faire en cas de risques de mérules, notamment lors d'une vente.

Quels sont les risques de la mérule ?

Les mérules se développent en attaquant le bois. Une infection non-traitée peut dès lors conduire à des dégâts importants pouvant aller jusqu'à l'effondrement des structures attaquées (et notamment des sous-sols...).

La propagation des mérules se réalise sous forme de spores microscopiques se déplaçant dans l'air. Ce champignon se répand donc très facilement et la contamination d'une maison voisine représente un risque qu'il faut prendre en compte. Le développement des mérules est également favorisé par divers facteurs dont le plus important est l'humidité du bois. A titre préventif, il est donc nécessaire de veiller à la bonne ventilation de votre bien immobilier ainsi qu'à la suppression des apports d'eau (et notamment des fuites) à l'intérieur du bâtiment.

Il existe des entreprises spécialisées dans le traitement curatif ou préventif des mérules. Ces professionnels procèdent à la destruction du champignon par différents moyens (produits chimiques, assèchement du bâtiment...). Ces mesures sont précédées par l'établissement d'un diagnostic.

Le diagnostic mérule est-il obligatoire en cas de vente ?

En cas de vente ou de location d'un bien immobilier, le diagnostic mérules ne constitue pas un diagnostic immobilier obligatoire. Lorsque le bien est situé dans une zone à risques (Bretagne, Normandie...) et/ou présente des conditions favorables à la présence du champignon (bâtiment ancien, cave mal aérée...), il est néanmoins conseillé à l'acquéreur de demander au vendeur l'établissement d'un diagnostic : le développement visible de mérules peut en effet n’apparaître que plusieurs mois après une contamination. En pratique, le prix d'un diagnostic mérule oscille entre 200 et 400 euros. Il varie notamment en fonction de la taille du bien immobilier à diagnostiquer. Le candidat acquéreur peut aussi décider de prendre en charge lui-même ces frais.

En outre, la jurisprudence (arrêt n° 18-21971 rendu par la 1ère chambre civile de la Cour de Cassation le 14 novembre 2019) a jugé que l'agent immobilier qui s'abstenait d'informer les acheteurs de l’existence de travaux précédents ayant traité la présence de mérule commettait une faute. Y compris lorsque le bien acheté ne présente plus de traces de mérule. En l'espèce, l'agent immobilier n'avait pas réclamé au vendeur son titre de propriété avant la signature de la promesse de vente.

Faut-il déclarer un cas de mérule ?

Newsletter

Sur le modèle de la déclaration en matière de termites, l'occupant ou le propriétaire d'un local qui constate la présence de mérules doit déclarer la contamination en mairie. Dans les zones à risques délimitées par le Préfet, une information préalable doit être fournie à l'acheteur potentiel d'un bien immobilier.

Achat-Vente