A bout de tout.. besoin d'aide urgent svp et pas de jugement merci.

Résolu
Laurette44 - 15 oct. 2021 à 12:03
 Laurette44 - 15 oct. 2021 à 16:08
Bonjour,
Tout d'abord pas de jugement hâtif merci je n'ai pas besoin de cela.
Je suis séparée depuis 15 ans. 15 ans de souffrance, de maltraitance morales. Bref.
Mon ex voit ma fille que un wk sur deux. Suite à des problèmes relationnelles avec ma fille et mon ex je souhaiterai que la garde soit confié à son père.. malgré que ma fille n'est pas d'accord (si elle est pas là elle peut pas me faire du mal) je ne parle plus à son père depuis 5 ans et je ne sais même pas où il vit car il ne m'a rien dit et ma fille non plus je n'ai même pas son numéro de téléphone.. bref. Je suis anéantie et je souffre tous les jours de leur agissements.. j'ai refais ma vie et j'ai eu des enfants qui subissent les menaces et les violences de ma fille.. je ne sais pas quoi faire sachant que apriori son père ne vit pas dans le même département que moi. Il souhaite prendre ma fille non plus le vendredi soir mais le samedi peut être le matin ou l'après-midi ou le soir et pour le retour quand il le souhaite.. sous prétexte qu'il travaille le wk.. genre il travaille pas depuis 15 ans mais maintenant si et que le week-end.. que puis je faire? Pour mettre mes enfants hors de danger deux? Que puis je faire pour mettre fin à cela.. sachant qu'elle a 17 ans.. vivre ainsi jusqu'à ses 18 ans ?? Et après? Quelles sont mes obligations ? Encore subir leurs attaques? Merci.

3 réponses

jodelariege Messages postés 4109 Date d'inscription jeudi 18 février 2016 Statut Membre Dernière intervention 21 décembre 2023 6 490
15 oct. 2021 à 12:55
bonjour
vous pouvez saisir le juge aux affaires familiales pour demander un changement de droit de garde pour vos enfants ,votre fille ;ainsi il sera écrit les Week end avec les heures de sortie et d'arrivée de vos enfants
1
Bonjour,

Si vous ne savez pas où réside votre ex, il va être difficile de saisir le juge aux affaires familiales. L'adresse de l'autre partie est obligatoire.

Qui plus est, si le père ne souhaite pas avoir la résidence principale de votre fille, un juge ne le forcera pas. D'autant que si votre fille, elle même ne souhaite pas y aller, le juge ne la forcera pas.

Difficile de forcer une ado de 17 ans.

Avez vous déjà tenté la thérapie familiale ? Qui plus est vous dites que le père et la fille crée des soucis mais vous n'avez aucun contact avec lui depuis 5 ans...c'est un peu incohérent.

Dans tous les cas, aux 18 ans de votre fille, elle est libre d aller vivre où bon lui semble. De votre côté, au même titre que son pere, vous devrez l'aider financièrement. Le but étant de l'aider à couvrir les besoins vitaux (logement, nourriture, vêtements ). Un simulateur de pension alimentaire est disponible sur le site service-public.fr. Il vous donnera une idée de votre contribution à ses frais en fonctions de vos revenus net imposable et du nombre de vos enfants.

Cordialement
1
Bonjour,
Lettres dans ma boîte aux lettres.. message sur le portable de ma fille bref. Plus de contact mais il passe par le biais de ma fille. Il ne paye pas de pension alimentaire et n'a pas les moyens de paye quoique ce soit.. donc il ne l'aidera pas pour les études etc.. je paye tout et pour tout. Bref. Visiblement je n'ai d'autres choix que de subir les choses.. j'aime ma fille mais j'en ai marre d'être toujours ennuyer. Je voudrai juste que cela se passe bien. Son adresse je ne la connais pas car il déménage tout le temps donc voilà. Pour le lycée, il n'avait pas retourné les documents pour l'inscription.. malgré la demande de sa fille..résultat le lycée ne voulait pas la prendre car autorité parentale conjointe donc besoin d'accord des deux. Vous trouvez cela normal ? On me dit .. tu verras tu n'as plus qu 1 an à tenir.. oui mais 16 ans de menaces et de violences.. je n'en peux plus. Voilà. Donc j'ai bien compris.. j'ai pris ma fille avec moi car il ne voulait pas qu'elle soit dans ces pattes étant petite et mène une vie d'enfer parce que je suis partie et j'en prendrai pendant toute ma vie? Sympa l'avenir.. merci les institutions.. merci les juristes.. on se penche jamais sur la vie normale des gens..
0