Fabrication d’objets [Résolu]

Signaler
-
Messages postés
20810
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
4 mai 2021
-
Bonjour,

Depuis quelques temps je réfléchis à lancer une boutique d’objets de décoration fabriqué moi même.
J’ai déjà des idées précises, mais avant d’entreprendre les démarches nécessaires pour lancer ce projet, j’aimerais savoir si la réalisation de ces objets est possible.
Donc : j’ai comme idée d’utiliser les pages d’un manga célèbre et l’image d’un des personnages pour en faire un objet de décoration. Comme le manga est une œuvre appartenant à son auteur, j’aimerais savoir légalement si déjà c’était possible et dans ce cas comment faire ?
Merci pour vos réponses

2 réponses

Bonjour,

j’aimerais savoir légalement si déjà c’était possible et dans ce cas comment faire ?
L’œuvre est protégée par le droit d’auteur du seul fait de sa création.
Tant qu’elles ne sont pas tombées dans le domaine public, il faut obtenir l’autorisation de l’auteur pour pouvoir les exploiter (les reproduire, les diffuser…).

En France, à partir du moment ou une image ou illustration est créée, elle appartient à son créateur pendant toute sa vie et 75 ans après sa mort. Il faut payer des droits à l’auteur pour l’utiliser. Après ces 75 ans, l’œuvre tombe dans le domaine public, sauf s’il y a des ayants-droits, c’est à dire des héritiers qui s’en réclament.
Messages postés
20810
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
4 mai 2021
8 671
C'est un point qui revient régulièrement, et la règle invariable est :
Par défaut, vous n'avez pas le droit de gagner de l'argent.

Vous devez en demandez l'autorisation explicite à l'ayant droit (qui n'est pas forcément l'auteur), certains sont très ouverts et donnent directement leur accord sans contrepartie. D'autres exigeront des royalties. Et d'autres encore refuseront en bloc (Moulinsart fait partie des pires).

Tant que vous vous faites discret, en général, vous ne risquez pas grand chose. Mais dès que vous commencez à communiquer un peu, ou exposer dans les conventions, vous encourrez de gros risques.