Nuisances sonores non stop, menaces de représailles

Signaler
-
 Lecture -
Bonjour,

Depuis près de 5 ans nous sommes victimes de nuisances sonores nuit et jour permanentes assorties de menaces de représailles

nous avons saisi à de nombreuses reprises le bailleur par lettre recommandée pour qu'il mette un terme aux dites nuisances

sa réaction est stupéfiante : " vu que nous sommes les seuls locataires à nous plaindre non seulement ils refusent d'y mettre un terme soit disant que ce n'est pas une obligation d'assurer la jouissance paisible de notre logement ?" je tiens à ajouter que l'ayant réclamé à de multiples reprises ces derniers viennent de nous assigner au tribunal pour expulsion au motif d'une part que nous avons quelques cartons issus d'un héritage de mes parents ce qui n'étaient pas prévu et difficile à ranger dans un logement dépourvu de placards où il est difficile d'ajouter des meubles de rangement et d'autre part pour avoir réclamer à de multiples reprises la jouissance paisible de notre logement sur la base que nous troublons la tranquillité de l'immeuble : sachez que nous n'écoutons ni télé ni musique ce qui n'est pas le cas de la majorité des locataires de l'immeuble"

Le plus grave c'est que nous avons un fils mourant avec une tumeur au cerveau et que sans le repos cela aggrave sa situation médicale.

vu le refus d'agir du bailleur nous avons saisi la mairie qui n'a meme pas daigné répondre aux courriers. C'est la meme situation au niveau préfecture.

le 5 avril dernier à 23h30 nous avons téléphoné au 17 car le bruit battait son plein c'est une gamine de 4 ans dont les parents lui laissent tout faire et court saute gueule du matin au soir le 17 nous a passé le commissariat

et là stupeur l'officier de service m'a déclaré texto " Fin de la conversation madame nous n'enverrons pas d'équipage traumatiser une enfant de 4 ans ce n'est pas un tapage ni un délit et on va pas lui couper les jambes non plus apprenez à etre tolérant avec le ramadan et le confinement sous entendu tout est permis donc "

Réponse "Monsieur mon fils a besoin de repos vu son état gravissime une tumeur au cerveau et traitement lourd et fatigant c'est égal m'a t'il dit si vous n'etes pas contente vous déménagez"

ma question : "est il normal est légal que sous couvert de ramadan, ces personnes ont le droit de foutre le bordel en toute impunité et avec la bénédiction de la mairie, préfecture et police jusqu'à plus de minuit tous les soirs ? La réponse de la police ne vous choque pas ?

PS je tenais à ajouter qu'il est près de 22H et que la gamine court toujours second appel au 17 et à nouveau refus du commissariat d'intervenir.

A qui puis je m'adresser pour défendre nos droits ?

1 réponse

Messages postés
29311
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
13 mai 2021
7 573
bonjour

A la lecture de votre question, il semble vu de l'extérieur que si vous êtes bien le seul à vous plaindre de nuisances excessives, cela empêche votre bailleur de réagir réellement

De plus la notion de nuisance est très subjective, ce qui est tolérable pour une majorité ne l'est pas toujours pour une autre

Voyez avec votre bailleur s'il ne peut pas trouver une résidence plus calme vue la pathologie de votre fils

bon courage

Le seul?? Si les autres locataires font également le ramadan ils ne vont pas se plaindre de leurs coreligionnaires..

Ceci dit ne revez pas..la police n'intervient plus dans ces quartiers.. les lois françaises ne s'y appliquent plus. 'L'état le reconnait lui meme..
Surtout dans le 93..