Accusé d'avoir cassé un téléphone portable au collège

Signaler
-
Messages postés
80459
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
13 janvier 2021
-
Bonjour,
Desolee pour mon roman mais je souhaite vous donner toutes les informations que j ai.

J ai été contactée par la CPE du college le 13 novembre pour m'informer que mon fils "aurait fait tomber accidentellement le téléphone de son camarade qui était posé sur la table de classe en posant sa chaise sur la table en fin de journée le 10 novembre"
La CPE me dit je m en occupe avec l'assurance scolaire du collège et qu'elle reviendra vers moi si besoin. Je n ai pas eu de nouvelles jusqu'à aujourd'hui.
Mon fils me soutient qu'il na rien vu sur la table en posant sa chaise ni tomber pr terre. Son camarade ne l a pas interpellé pour le prévenir que son téléphone était cassé ni le surveillant présent.

Les parents de l'élève ont appelé le collège le soir même en accusant mon fils.

Aujourd'hui, la CPE me transmet les coordonnées des parents du camarade de classe car ils n'ont pas eu d'indemnisation.

La CPE ayant reçu les parents m'informe maintenant que selon le camarade de classe de mon fils, son téléphone était dans une sacoche posée sur la table de classe. Lorsque mon fils a posé la chaise sur la table avant de sortir,il aurait fait tomber cette sacoche et le téléphone se serait cassé.

Les parents exigent le remboursement des frais.

Il n y a pas de témoins de la chute de cette sacoche ni des dégâts causés.

Comment dois-je faire ?

Le téléphone portable étant interdit au collège, je trouve étrange que la version change et qu'on accuse mon fils sans preuves. Cela aurait pu se passer n'importe quand.

Merci d'avance pour vos réponses

7 réponses

Bonjour
Comment dois-je faire ?

vous indiquez, par écrit, aux parents que votre fils conteste formellement les faits tels que décrits par eux et que la sacoche en question ne se trouvait pas sur la table lorsqu'il y a posé la chaise.
qu'en conséquence, ils voudront bien apporter les témoignages écrits et certifiés prouvant le contraire et qu'à défaut, vous ne donnerez aucune suite à leur réclamation.
Messages postés
13963
Date d'inscription
lundi 9 mai 2016
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 janvier 2021
4 017
Bonjour,

Même avis...
Sans témoin, c'est la parole de l'un contre la parole de l'autre !
Personne n'a plus de raison de croire son camarade que votre fils.

Cdt
Messages postés
12
Date d'inscription
mardi 24 novembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
24 décembre 2020
21
Bonjour,

Je comprends votre interrogation.
Trouver un arrangement avec les parents équivaut à reconnaitre la responsabilité civile de votre fils donc la votre.

D’après ce que vous nous dites, cela n'est pas acceptable dans la mesure où les éléments plaident pour vous :
-téléphone interdit au collège
-non constatations des faits sur le moment
-pas de témoin / les témoins n'ont pas vu les faits tel qu'ils sont décrits par le camarade de votre fils

Je vous conseillerai de contester et de ne surtout pas trouver d’arrangement ni de faire jouer votre assurance scolaire. C'est trop facile.

Messages postés
4189
Date d'inscription
dimanche 9 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
14 janvier 2021
1 280
C'est celui qui accuse qui doit prouver.
Messages postés
80459
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
13 janvier 2021
12 521
" vous indiquez, par écrit, aux parents que votre fils conteste formellement " : oui.
À un détail près....
Vous indiquez, par écrit, à la CPE que votre fils conteste formellement.
Surtout vu l'absence cruelle de preuves directes.

C'est la CPE qui est au contact des parents accusateurs, envisageant d'ailleurs de faire jouer l'assurance de l'établissement ; vous n'êtes pas censés avoir un contact avec des parents que vous ne connaissez pas, à qui vous ne devez rien et surtout pour un sinistre s'étant produit dans l'enceinte du collège.

Au contraire : leur écrire revient déjà à accepter de débattre du litige entre vous alors qu'il n'existe simplement pas.
Très bonne remarque...
Je précise que j ai été informée uniquement par téléphone.

Jai contacté la CPE ce matin. Elle m a dit qu'elle se renseignait auprès de la secrétaire qui gère l'assurance scolaire pour voir ce qui a été fait de leur côté.

Ce qui m'a étonnée, c'est que la CPE m'a dit qu'elle pensait que les enfants "s'étaient arrangés entre eux".
Mon fils étant maladroit elle part du principe que cest forcément lui...
Messages postés
80459
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
13 janvier 2021
12 521
OK.
Cela ne change en rien les remarques et conseils donnés plus haut.

Surtout celui-ci : c'est celui qui accuse qui doit apporter les preuves.
Ce qui pour l'instant n'a pas été fait.

Ne vous sentez donc pas obligé d'argumenter, de débattre, d'apporter des preuves de l'innocence de votre fils, ce qu'il est présumé être, jusqu'à preuve formelle et factuelle du contraire.

D'autant que c'est la "victime" qui est en tord basiquement : vu que les portables sont interdits au collège, elle s'est mise elle-même en porte-à-faux quant à la procédure car n'a pas respecté une directive d'ordre général.
On ne peut pas casser un objet qui n'est pas présent dans le collège.

Ces personnes cherchent un coupable pour qu'il paie ce portable, il n'est pas obligatoire que ce coupable soit votre fils.
Qui ne s'entend peut-être pas particulièrement bien avec la victime.


Faites l'écrit conseillé plus haut et rien d'autre.
Dossier à la une