Je ne veux plus de mon fils chez moi

Résolu/Fermé
bibiche53 Messages postés 4 Date d'inscription vendredi 19 juin 2009 Statut Membre Dernière intervention 19 juin 2009 - 19 juin 2009 à 13:56
 Espoir - 26 mars 2018 à 21:41
Bonjour,
Mon mari à plus de 70 ans, j'ai un fils qui va avoir 18 ans </gras>en juillet 2009. Il travaille en alternance. Chaque matin on se dispute pour qu'il se lève. Il revient au milieu de la journée, quitte son travail avec comme prétexte qu'il a mal au ventre. Il sort tous les soirs avec des copains. Rentre à 3 heures du matin, c'est pour cela qu'il n'arrive pas à se lever. Fume du canabis. Me bouscule. Me maltraite verbalement. Il s'est déjà retrouvé dans un commissariat de police pour vol. A 16 ans, sa petite copine a dû se faire avorter. Au collège, nous avons été convoqués je ne sais combien de fois : pour agression, vandalisme,... Il volait aussi chez ses propres copains, nous avons remboursé un couple d'amis, qui bien-sûr nous ont rayés de leurs fréquentations. Mon mari ne mange plus, ne dort plus, ses forces l'abandonnent. Nous voulons qu'il parte, il est évident que nous subviendrons à ses besoins, mais il ne faut plus qu'il reste chez nous, il est en train de nous détruire...... Que puis-je faire, en sachant que nous sommes allés avec lui chez un psychiatre... ce qui n'a rien donné.... Si quelqu'un peut nous donner une solution. Il a tout, il ne manque de rien, pourquoi nous mène-t-il la vie dure ?
A voir également:

20 réponses

sophiag Messages postés 38399 Date d'inscription samedi 20 décembre 2008 Statut Contributeur Dernière intervention 10 mars 2020 9 032
20 juin 2009 à 00:12
bonsoir bibiche Tarasouris et Sonia

j'ai lu avec attention les trois premiers messages et tout en parcourant les elements que vous donniez Bibiche sur le comportement de votre fils , tout en revélant votre propre comportement a vous , je parcourais la reponse de Tarasouris et je me rend compte qu'on pense et qu'on va dans le meme sens car c'est excatement ce que je vous aurais repondu et je pense qu'elle vous explique le processus psychologique et elle vous donne la solution que je vous aurais aussi conseillé, donc, la fermeté et les regles sans lesquels rien ne peut se declencher,quand on en arrive a une telle rupture de dialogue

pour reprendre un peu le cheminement deja expliqué par Tarasouris, cet enfant a ete couvé visiblement et n'a guere apris à assumer aucune responsabilité et je suppose que vous lui cediez tous ces desirs et toutes ses volontés devaient etre excécutés

il a du comprendre que vous vous sentiez coupable de quelque chose et utilise cet atout contre vous en vous culpabilisant un peu plus pour obtenir ce qu'il desire

il est evident que cet enfant manifeste un mal etre, cela ne fait aucun doute , mais ce mal etre est aussi du au fait que vous n'ayez guere mise de limite tout au long de son education

comme l'a dit Tarasouris, on ne va pas revenir en arriere, mais on peut rectifier un peu le tir des maintenant

cet enfant ne s'etant construit sans repers, sans etre remis en cause ect
ne comprend pas pourquoi une fois laché dans la société et confronté aux autres, cela ne se passe pas comme a la maison, d'ou surement sa destabilisation et sa revolte interieur ou il a concu que tout devait etre facile et lui etre acquis
(je vous soumets une hypothese qui pourrait etre aussi le resultat de sa construction psychologique )

il se peut que cela soit autre chose, mais en tous les cas, l'origine vient malgré tout du fait que vous etes agés et que vous avez du lui envoyer inconciement une certaine culpabilité vis a vis de cela en le suprotegeant

ce qui serait judicieux aujourdh'ui, c'est de parler avec votre enfant et si possible avec une tiere personne comme intermediaire et temoin d'un contrat mis sur la table pour " obliger " votre enfant a se reveiller et se prendre en main car de toute facon, ce n'est pas lui rendre service que d'entretenir un tel comportement qui vous porte prejudice mais a lui aussi ,c'est evident

remettre des limites est obligatoire et lui donner un ultimatum egalement , comme l'a suggeré judicieusement Tarasouris

deuxiement
le psychologue ou meme une personne de confiance de la famille pour se mettre a table et discutez de ce qui vous oppose en ce moment et qui genere en lui autant de colere vis a vis de vous ou d'un probleme dont il ne parle pas, pour en comprendre la source

quand aux drogues qu'il utilise, il faut lui proposer de l'aide pour s'arreter mais sans aucune concession de votre part si il refuse

si vous voulez faire reagir votre fils, meme si c'est dure , vous devez absolument lui faire un ultimatum tout en lui proposant en meme temps un dialogue pour comprendre vos diferents

devant cet ultimatum, votre fils sera obligé de trancher sur une solution et n'aura plus d'echappatoire quand a trouver une porte de sortie pour ne rien faire

il faut de votre part de LA FERMETE et c'est pourquoi une aide exterieur est neccessaire pour appuyer votre discours, qu'il sente bien que vous etes surtout TRES DETERMINES et qu'il n'y ait plus possiblité de vous remanipuler par derriere
je rajoute en me relisant que la tiere personne comme interlocuteur est meme indispensable pour reinstaurer le dialogue et etre l'intermediaire entre vous et lui pour commencer , mais avec votre presence et la sienne bien sur

il faut aussi savoir si vous vous sentez capable de vous battre mais de vous battre cette fois ci pour que cela change
meme si c'est dure, meme si il vous repond " je pars dans ces conditions" ? alors laissez le partir, qu'il assume son choix et voyez ensuite ce que cela donne mais de toute facon, vous ne pouvez pas rester dans cette situation qui ne fait que s'aggraver et qui est deja grave du fait qu'il vous porte la main dessus , qu'il vous insulte, qu'il n'ait aucun respect pour ses parents
la limite a deja ete franchie et il faut des maintenant reagir mais avant de reagir , organisez vous avec un conseil et organisez votre entretien en vous preparant a toutes les eventualités afin de ne pas flancher devant lui et qu'il sente bien qu'en face de lui , il a des parents determinés ,fermes et qui ne changeront pas le cap

en fait, il faut lui provoquer un " electrochoc " qui puisse faire en sorte qu'il decide de se remettre en question

vous n'avez pas a culpabiliser de cet etat de fait, car deja, ca ne fera rien avancer et de plus, vous ne faites qu'entretenir vis a vis de lui la possibiilité de vous manipulez dans ce sens , donc, de vous affaiblir

il est possible qu'il est aussi besoin qu'on lui resiste pour avoir le sentiment d'avoir de l'interet pour ses parents, qui du fait que vous lui accordiez tout pourrait un etre vecu par lui comme une indiference a son message indirecte de son mal etre ?
il est courant aussi qu'un enfant provoque des situations conflictuelles afin de provoquer une attention perpetuelle sur lui , car il peut etre en situation de mal etre que lui meme ne sait analyser ou y mettre une histoire

voila quelques pistes de reflexions que je peux vous apportez en plus de celle de Tarasouris qui aurait ete ma premiere reponse et son analyse est parfaitement juste en vu des elements que vous avez donné dans vos messages, car on a malgré tout une idée de ce qui a pu se passer en amont avec les termes que vous utilisez pour decrire la situation et votre propre angoisse
voila, je reste a votre disposition et n'hesitez pas a corrigez les points ou vous ne seriez pas en accord, ceci afin de pouvoir mieux cibler les elements qui nous manqueraient pour mieux evaluer la situation , car ce n'est pas facile sur un ecrit de devoir decrypter entre les lignes

(desolé, je suis un peu fatiguée avec une migraine ce soir, donc moins concentré , mais je tenais a vous repondre de suite,car votre dessaroi m'a touché

en tous les cas, vous pouvez compter sur nous pour vous soutenir et n'hesitez pas a nous repondre pour ce qui vous semblera erronée des analyses soumises a votre reflexion

bien a vous , courage , tant qu'il y a de la vie , il ya de l'espoir

cordialement
170
Merci de ces conseils mon petit fils est actuellement dans une periode de deli quance importante.il vient de quitter le domicile de ses parents.j aurais eu tendance a le harceler pour qu il revienne mais avec ce que je viens de lire je m apercois qu il n a pas assez touché le fond
Meri
1
Bonsoir,

Je vous remercie pour vos écrits, qui mon éclairés à la marche à faire suivre ma mère qui souffre en silence et n'ose même plus répondre à mon frère quand il l'insulte (quotidiennement).
quelques moments après, il vient lui demander une service ou de l'argent pour sa drogue comme si de rien n'était.
Je souffre de voir ma mère dans cet état.

Merci pour tout.
4