Faux en écriture de la part d'un magistrat

Signaler
Messages postés
4
Date d'inscription
vendredi 2 septembre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
2 septembre 2020
-
Messages postés
37104
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 septembre 2020
-
Bonjour,
Embourbé dans une sombre affaire d'escroquerie à la voiture accidentée, le tribunal a rejeté la désignation d'un expert judiciaire.
Dans ses motivations, le magistrat utilise des mensonges énormes et facilement identifiables que je peux prouver (factures des actions menées).
Cela peut-il être considéré comme faux en écriture ?

LES MAGISTRATS concernés, TOUS, ont même complètement ignorer les professionnels de l'automobile qui ont constaté le défaut de tenue de route de la voiture. Parmi ceux ci, il y a le chef d'atelier de la marque qui se trouve à 2 pas du siège de l'entreprise.

Il n'y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir,
Il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre !!
Telle est la seule définition possible de la justice de notre pays.


Définitions
Un faux consiste à altérer de manière frauduleuse la vérité au moyen d’un écrit ou de tout autre support de la pensée de nature à causer un préjudice à autrui.

Préjudice
financier actuel et évolutif : 21 000 euros ... en plus de la privation de jouissance de bien (véhicule inutilisable), préjudice moral, mise en danger de la vie d'autrui et j'en passe.

Sanctions
Le faux en écriture publique est un cas particulier du faux et usage de faux. Le faux en écriture public est CONSIDÉRE COMME UN CRIME, passible de poursuites devant la Cour d’assises.


Je vous remercie de votre aide, si minime soit-il. Cela pourra peut être m'aider à me sortir du désespoir profond où je me trouve.

1 réponse

Messages postés
37104
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 septembre 2020
2 580
Salut

Quel est la question ?
Quels sont exactement les faux en question ?

Qu'en dit votre avocat ?
Dossier à la une