ENI : démarchage abusif et plainte pour escroquerie

Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
mardi 14 juillet 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
14 juillet 2020
-
Messages postés
3
Date d'inscription
mardi 14 juillet 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
14 juillet 2020
-
Bonjour,

je viens vers vous pour vous faire part de mon expérience avec ENI et avec les différentes suites légales que j'envisage donner à l'affaire.

Hier un homme s'est présenté comme étant mandaté par Engie (ce qui était faux, Engie me l'a confirmé par la suite). Il a demandé à voir ma facturation gaz, je lui ai montré bien naïvement et il m'a alors dit qu'étant donné que ma consommation annuelle de référence dépassait les 6000KwH j'étais dans l'obligation légale de passer chez Eni (ce qui est complètement faux mais je ne l'ai appris que plus tard).

A ce moment là j'ai eu un doute, mais je l'ai très vite balayé en me disant qu'une société aussi importante qu'Eni ne pouvait pas employer des pratiques illégales, et qu'elle avait d'ailleurs été déjà condamné par le passé donc que je ne risquais plus rien car ces pratiques n'existaient sûrement plus (bref, j'ai été bien naïf).

Il a aussi relevé mon compteur Linky, "simple vérification" d'après lui, en réalité et sans qu'il ne me le dise il m'a fait souscrire à un abonnement électricité... Il m'a ensuite fait signer son "avis de passage pour acter de la l'obligation légale de changer de fournisseur de gaz" sur tablette, la tablette est bien pratique car je ne pouvais pas lire ce qui était en réalité un contrat...

J'ai déjà signalé cela à la répression des fraudes. J'ai rempli le formulaire de rétractation électronique ENI mais pas de réponses. J'ai appellé directement ENI pour me rétracter, j'ai eu droit à un "oui oui pas de problème je vous envoie un mail de confirmation", évidemment je n'ai rien reçu. Demain j'enverrais un recommandé.

J'ai voulu aller porter plainte au commissariat pour "démarchage abusif" mais les policiers ont refusés de prendre ma plainte pour me dire de me diriger plutôt vers le civil. Je vais donc aller demain au tribunal pour porter plainte au civil.

Ma question est la suivante : pensez-vous que je puisse quand même porter plainte (en même temps qu'au civil) mais cette fois-ci au pénal pour escroquerie et/ou abus de confiance ? Cette fois-ci non contre ENI mais directement contre le vendeur ? En effet il a menti sur sa qualité et sur ses intentions, pensez-vous que cette plainte puisse être recevable ?

Avez-vous des conseils de différentes natures sur les suites que je pourrais donner à cette affaire ?

D'avance merci pour vos réponses.

2 réponses

Messages postés
20432
Date d'inscription
vendredi 18 mars 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
27 juillet 2020
13 295
Bonjour,

Avez-vous une preuve (témoin, écrits) des blablas mensongers de ce margoulin ?

De mon côté, je vous suggère de signaler cette expérience aux services du médiateur national de l'énergie sur son site energie-mediateur.fr

Messages postés
3
Date d'inscription
mardi 14 juillet 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
14 juillet 2020

Oui ma compagne était là et a été, comme moi, témoin de ses propos tenus.

Merci pour le conseil je vais me renseigner de ce pas.
Du moment que vous avez signé.....

Drôle de vendeur chez Eni, depuis le temps que c'est signalé .

Souhaitons que la rétractation marche
Messages postés
3
Date d'inscription
mardi 14 juillet 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
14 juillet 2020

Oui je suis aussi étonné que ces pratiques puissent perdurer malgré les récentes condamnations, sans doute la preuve qu'ils ont toujours plus à y gagner qu'à y perdre dans l'histoire...
Dossier à la une