Parents ne veulent plus m aider pour les études [Fermé]

Signaler
Messages postés
32
Date d'inscription
dimanche 21 mai 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
11 juillet 2020
-
Messages postés
40057
Date d'inscription
jeudi 14 février 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
4 août 2020
-
Je précise que je ne compte pas vraiment contre mes parents. Je veux juste qu ils m aident à payer mon loyer.


J ai 21 and mais n ai que le bac s.
Je m explique,mes parents m ont obligé à allez en s sans demander mon avis pour que je fasse des études de médecine ou ingénieur (pour mon bien je suis d accord)
Cependant d une Moyenne de 13 en seconde a 8 en première. Car je détestais ce que je faisais. J ai voulu me réorienter mais ils ont refusé. J ai donc continuer et redoubler mon bac. Je l ai eu la deuxième fois avec 11 de moyenne (avec un 5 et 6 en maths et physique).
Ils m ont ensuite demander que j' aille en licence d informatique pour essayer de devenir ingénieur (pour mon bien je le sais mais ils ne m ont jamais demandé mon avis). J ai redouble les deux années car trop de mathématiques. Je n en pouvais plus et j ai donc décidé de faire ce que j aimais (une licence d histoire) et j ai fait ma demande loin de la maison familiale pour ne pas être "stresser" ( répondre au attentes même si c est pour ton bien alors que tu détestes faire ce que tu fais est horrible).
Le problème c est qu ils ne veulent pas du tout m aider financièrement. Je ne peux pas avoir de bourse car il gagne très bien leur vie.
Je voudrais donc savoir si je porte plainte je peux gagner ou pas. Je veux juste qu ils paient mon loyer, je payerai tout le reste en essayant de trouver un job étudiant.
Je tiens a préciser que JE NE PORTERAI PAS plainte car ce sont mes parents et je me refuse a faire cela. C est juste pour leur faire peur.
Admettons que jz trouve un job étudiant je pourrais a peine payer mon loyer

1 réponse

Messages postés
40057
Date d'inscription
jeudi 14 février 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
4 août 2020
12 174
Dossier à la une