Plainte en diffamation contre X ? ou contre qui ?

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 27 avril 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
6 mai 2020
-
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 27 avril 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
6 mai 2020
-
Bonjour,
mon épouse a reçu une lettre recommandée d’un avocat se présentant comme conseil d’une société (nommons-là «A») propriétaire d’un local commercial qu’elle donne en location, situé dans un immeuble dans lequel mon épouse possède également des lots immobiliers.
Dans son courrier, ce conseil mentionne que la « société A » a porté à sa connaissance que sa locataire, la « société B » a été directement prise à parti par moi-même sur les modalités de jouissance de son lot et met mon épouse en demeure de faire cesser mes interventions.
Cette dénonciation est complètement fausse. Je m'apprête à déposer, dans un premier temps sans constitution de partie civile, une plainte pour diffamation auprès de Monsieur le Procureur. Je n’envisage pas de prendre un avocat.
Contre qui dois-je déposer cette plainte ? Contre l'avocat conseil ? Contre la « société A » ? Contre son représentant personne physique ès-qualité ? Contre le locataire, la « société B » ? Contre plusieurs ? Ou bien une plainte contre X en laissant à Monsieur le Procureur le soin de désigner l'incriminé ?
Merci pour votre aide.

3 réponses

Messages postés
4318
Date d'inscription
vendredi 19 février 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
31 mai 2020
1 136
je doute qu'il y ai perte du caractère confidentiel dans votre affaire, donc pas de condamnation possible, voir http://www.loi1881.fr/conversation-privee-evoque-tiers
Messages postés
12406
Date d'inscription
lundi 9 mai 2016
Statut
Contributeur
Dernière intervention
28 mai 2020
3 177
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 27 avril 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
6 mai 2020

Je vous remercie pour votre réponse. Le seul contact que j'ai eu avec ce locataire a consisté en un échange de numéros de téléphones le jour de son emménagement. Depuis aucun autre échange sous quelque forme que ce soit. Pensez-vous qu'il serait plus efficace que j'invoque uniquement une tentative d'intimidation dans ma plainte au Procureur ? Et plainte contre qui : l'avocat conseil, le bailleur (société "A") , le locataire (société "B"), contre X ? Merci par avance pour votre aide.
Dossier à la une