Colocation solidaire sans bail [Résolu]

Signaler
-
Messages postés
21816
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
27 mai 2020
-
Bonjour à tous,

Alors voilà la situation :
Je suis arrivé dans une colocation avec bail solidaire (dont j'ignorais l'existence de cette clause), cependant j'ai remplacé l'ancien locataire il y a deux mois.

Depuis j'ai payé mes loyers à l'agence (qui n'a pas l'air d'avoir refusé), ainsi que la caution à l'ancien locataire (ce qui m'a paru un fonctionnement bizarre, les locataires défilant se remboursent la caution).

Mais je ne suis pas inscrit au bail,je n'ai rien signé (et donc pas payé les frais d'agence) -faute de logistique et au vu de la situation actuelle en France-. De plus j'ai appris plusieurs défauts de l'appartement et d'un des locataire en question le jour de l'arrivée et non à la visite, ce qui m'a surtout poussé à attendre avant de signer et d'envoyer les papiers à l'agence.

Bref, depuis, ca se passe mal avec un des deux autres colocataires (le seul qui est actuellement inscrit sur le bail, l'autre aussi n'est pas inscrit)
Est ce que je peux partir du jour au lendemain ou alors je risque quelque chose et on peut se retourner contre moi ?
J'aimerai vraiment me sortir de cette situation car personne ne m' informé de la clause de solidarité dans tout ça, je l'ai appris après mon arrivée.

Merci à tous de votre future aide, j'aimerai surtout être dans la légalité et pouvoir partir d'ici car c'est intenable à long terme..

1 réponse

Messages postés
21816
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
27 mai 2020
4 635
Bonjour,

Vous réglez un loyer, vous occupez un logement donc vous avez un bail, apparemment verbal pour le moment, donc pas solidaire puisque la solidarité "ne se présume pas", sous réserve d'une confirmation du tribunal puisque vous avez tout de même un bail sous la main apparemment que vous n'avez simplement pas signé, et en outre cette "non signature" est due à des circonstances exceptionnelles dont tiendrait peut-être compte un juge.

Si vous voulez partir, vous devez donner votre congé comme si vous aviez signé un bail écrit et vous devez respecter un préavis d'un mois en meublé.

Sachez que tous les baux de colocation uniques comportent une clause de solidarité, sauf si le bailleur utilise un vieil imprimé ou a oublié cette clause (mais c'est le genre de clause que peu oublient !).

Je ne sais pas si vous comprenez bien de quoi il s'agit quand on parle de clause de solidarité dans un bail : cela signifie que vous êtes solidaires les uns des autres des dettes locatives tout au long du bail et jusqu'à 6 mois maximum après la fin de votre préavis.

Cordialement,

Val
Pour avoir une bonne réponse, il faut déjà poser la bonne question !
Messages postés
21816
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
27 mai 2020
4 635 > ClauseSurprise
Il faut tout de même savoir que, juridiquement, ils n'ont pas le droit de refuser de payer la totalité du loyer si vous partez. Autrement dit, même si le bailleur fait appel à vous pour payer "votre part", vous pourrez les assigner en justice pour récupérer votre "mise".
>
Messages postés
21816
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
27 mai 2020

Donc je peux partir dès demain sans risque ? Je pensais être redevable des dettes donc qu'ils pourraient se retourner contre moi et pas l'inverse ?
(Désolé de la prise de tête que je vous occasionne mais je n'y connais vraiment rien et comme je l'ai dis je veux juste rester dans la légalité et pouvoir partir d'ici le plus vite possible.. donc je ne veux surtout pas faire de bêtises et ne pas prendre de risque niveau financier)
Messages postés
21816
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
27 mai 2020
4 635 > Clause
Vous êtes en fait comme une sorte de garant : vous payez à la place de votre colocataire qui ne paie pas, mais comme ce n'est pas vous le débiteur, vous pouvez vous retourner contre lui pour récupérer votre mise. Pour un garant, c'est pareil : il va payer ce que ne paye pas le débiteur mais il peut ensuite se retourner contre lui pour récupérer les sommes avancées.

Donc, le bailleur peut se "retourner" contre vous pour récupérer la part des loyers que les colocataires restants ne paieraient pas mais en aucun cas les colocataires restants peuvent se retourner contre vous sous prétexte de solidarité ! C'est bien eux qui doivent les loyers et pas vous.
>
Messages postés
21816
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
27 mai 2020

D'accord merci d'avoir pris le temps de m'expliquer c'est très aimable, je vais faire mon nécessaire avec l'agence dans ce cas.
Messages postés
21816
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
27 mai 2020
4 635 > ClauseSurprise
Je vous en prie ... :)
Dossier à la une