40 Trimestres au Gabon

Signaler
-
 NUSSD -
Bonjour

J'ai passé toute ma carrière à l'étranger et je n'ai pas toujours cotisé pour la retraire. Depuis 10 ans cependant l'entreprise pour laquelle je travaille au Gabon paye mes cotisations.

Aujourd'hui j'ai 58 ans et ce n'est que depuis 2 ans que je suis dans le système de retraite Gabonais.

Je voudrais savoir si à mon retour en France avec seulement 40 trimestres de cotisés au gabon j'aurai droit à une retraite. Ceci-dit je compte continuer à travailler pour atteindre au minimum 60 trimestres de cotisation.

Merci d'avances pour vos réponses.

2 réponses

J'étais en contrat expatrié au TOGO, de 1975 à 1980. L'entreprise cotisait en France, uniquement pour l'Agirc, Arcoo ( complémentaire), et au Togo, pour la retraite de base. Je croyais qu'elle cotisait à la sécu française naïvement, car, à l'évoque j'étais jeune, et on n'était pas informés comme maintenant....
Quand j'ai pris ma retraite, la sécu française a fait elle, automatiquement une demande de retraite au TOGO, ou j'avais cotisé 5 ans. J'ai reçu du Togo, un tas de formulaires à remplir, avec copie de toutes les feuilles de paie à leur renvoyer.... J'ai tout fait dans les temps, et, à ce jour, je n'ai toujours rien eu....J'ai bien sûr écrit, plusieurs fois, mais rien.... Ça fait 6 ans! Alors, j'ai laissé tomber. De toute façon, la somme aurait été minime, car calculée sur le revenu moyen du pays... Voilà, d'ailleurs, ma caisse de retraite en France, m'avait prévenu, gentiment, que c'était le plus souvent impossible de percevoir cette retraite. J'espère pour vous que Le Gabon fera son boulot....
Bonne chance, cordialement,
Malheureusement, le Gabon ne fera pas mieux que le Togo, bien que tous deux soient parmi les pays les plus stables d'Afrique ayant passé une convention en matière de retraite. C'est tout le temps comme ça. La caisse de retraite française effectue la liaison (demander à l'autre pays son relevé de carrière), fait un rappel ou deux au bout de quelques mois. Puis ça s'arrête là, effectivement. Je ne crois pas que les gens soient mieux renseignés aujourd'hui... C'est même pire qu'avant, à tous les niveaux, parce que l'information est immédiatement disponible (par le biais d'internet), mais il y a tellement de petits malins pour commenter tout et n'importe quoi que la désinformation circule beaucoup plus vite que la bonne information. Plein de jeunes partent à l'étranger sans s'inquiéter de ça. De toutes façons, ils n'auraient pas envie de payer leurs cotisations puisqu'ils sont persuadés qu'ils n'auront pas de retraite... Pour les gens qui s'expatrient, temporairement ou pour longtemps, il y a toujours eu la possibilité de continuer de payer ses cotisations en France : ça, c'est la vraie information... Mais qui le sait ? Qui se renseigne au bon endroit avant de partir ? Si seulement les caisses communiquaient mieux avec les assurés, on n'en serait sûrement pas là.
Complètement d'accord,! Mais quand même, ça met les gens dans une situation précaire, surtout ceux qui ont fait toute leur carrière comme expatriés, et persuadés qu'ils auront une bonne retraite.....

Cordialement
CC
Ben je ne suis pas d'accord, c'est aussi ton job de t’intéresser à ce que l'on te propose.
Quand je suis parti, je me suis renseigné de mon côté.
Le niveau a baissé, ils n'ont aucune ambition, ni curiosité personnelle, ils ne savent même pas la différence entre expat et droit local.
Avant que tu partais tout se négociait, tout ta sécu ton chômage, tes cotis arrco agirc, ta mutuelle, ton logement ,ta voiture, tes retours tes frais, l'école des gosses, jamais on ne partait sans se renseigner sur le cout de la vie ou sur les conditions de retraite.
J'ai eu des copains qui partaient en Afrique, en droit local mais qu'à la condition qu'ils ne gagnent super bien leur vie pour pouvoir préparer leur retraite.
Cordialement.
Tout n'était pas spécifié dans les contrats expat de 1975. Bien sûr, on avait voiture de fonction, logement avec électricité et eau, personnel de maison, remboursement de frais médicaux, y compris en France, l'assurance chômage, les voyages aller retours, la complementaire retraite Agirc arcoo, mais pas l'assurance de base sécu française.... Et ça, personne ne s'en doutait. Il faut dire qu'à cette époque, on était plutôt jeunes, et, on ne s'informait pas. Internet n'existait pas..., on avait un contrat, déjà plein d'avantages par rapport à la France ( il faut quand même le dire), alors, le retraite... à cette époque... Quand on a 25 ans... Heureusement, ça n'a duré que 5 ans ( sans sécu)! Je plains très sincèrement ceux et celles qui sont restés toute leur carriëre, et qui n'ont eu que la complémentaire le jour de leur retraite! J'en connais un paquet, des anciens...
C'était une autre époque!
Cordialement .
Droit à une retraite de quel pays ??? Avez-vous des cotisations en France ou pas du tout ?
Bonjour WalkingFred

Je souhaiterais avoir ma retraite en France.

Non je n'ai jamais cotisé en France mais je sais qu'il y'a une convention pour les retraites entre la France et le Gabon.

Cdlt
> KM
La convention franco-gabonaise ne veut pas dire que vous aurez une retraite française. ça veut juste dire que si vous habitez en France, vous passez par la caisse française pour demander la retraite gabonaise (et inversement), mais pour avoir une retraite française, il faut des cotisations en France. Votre retraite gabonaise vous sera payée en France, mais sans cotisation française, la France ne vous payera rien du tout.
WalkingFred.

C'est bien ce que je voulais dire mais je me suis mal exprimé. Effectivement ma question concernait si je pouvais percevoir ma retraite gabonaise en France. Merci d'avoir confirmé cela.
Cordialement.
Dossier à la une