Distance plu fenêtre

- - Dernière réponse :  Damoul - 3 déc. 2019 à 12:12
Bonjour,


Je souhaite effectuer une extension de mon domicile. Je continue la maison dans le sens de la longueur.

Le mur de la maison est a 3m de la limite séparative avec le voisin (palissade en bois) ce mur sera prolongé en long mais restera toujours a 3m du voisin. J'ai une fenêtre deja existante dans ce pignon, et voudrais en créer 2 autre dans la partie extension neuve. Cependant le plu ne me permet pas d'effectuer des vues a moins de 6m de la limite séparative. Cette cote est passé de 3m a 6m dans l'année. La mairie refuse le dépôt de ma DP pour cette raison.

Étant donné que Jai deja une fenêtre existante et que mon voisin sera nullement gêné par la création de 2 nouvelles, est il possible d'établir un papier avec l'accord du voisin pour que la mairie accepte ?? La responsable urbanisme botte en touche mais d'après le code civil la distance mini pour des vues est de 1.90m et le plu est a 6m soit plus de 3 fois la distance mini. Que faut il faire ?? Le plu prends il le pas sur le code civil ??

Merci d'avance pour votre aide
Afficher la suite 

10 réponses

Messages postés
76101
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
15 décembre 2019
8339
0
Merci
Que dit très exactement le règlement du PLU à ce sujet ?

Que dit-il par rapport à la distance de construction par rapport aux limites de propriété ?

--
Commenter la réponse de BmV
0
Merci
Merci pour votre aide. Voici l'extrait du Plu


Les constructions seront implantées :
 Soit sur une ou plusieurs limites séparatives
 Soit en retrait d’1 ou plusieurs limites séparatives avec un recul d’au
moins 3 m, et d’au moins 6 m s’il existe des vue

DISPOSITIONS PARTICULIERES :
Les constructions peuvent déroger à la règle générale dans les conditions suivantes :
 lorsqu’il s’agit de constructions existantes dont l’implantation ne respecte pas les normes de retrait définies ci-dessus.
Dans ce cas, des travaux de réhabilitation, d’extension ou de surélévation sont autorisés dans le prolongement des
murs existants, sans toutefois se rapprocher davantage des limites séparatives et dès lors que les façades ou pignons
créés ne comportent pas de vues (
Commenter la réponse de Damoul
Messages postés
76101
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
15 décembre 2019
8339
0
Merci
Eh ben ... bon, ça me semble clair.
À 3 m ou sur limite sans fenêtres, à au moins 6 m si fenêtres.

Accessoirement : si c'est juste que question de luminosité, mettre des briques de verre reste possible.

Ce qui m'intrigue quand même, c'est que le PLU, document administratif, se permet de réglementer des éléments de droit civil et de subordonner une autorisation administrative (un PC) à des exigences civiles (droit de vue).
Mais apparemment, aucune règle ne permet d'écarter cette faculté.

Peut-être que quelqu'un de plus averti aura une meilleure approche que moi ....

--
Oui je comprends moi aussi c'est pour çela que ca m'intrigue. Comme vous dites c'est clair mais très restrictif, cela date du moi de mars.

Et je ne sais pas du coup si jai possibilité de faire une servitude de vue avec le voisin pour déroger a la règle des 6m...
Commenter la réponse de BmV
Messages postés
76101
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
15 décembre 2019
8339
0
Merci
Ça devrait pourvoir se faire, mais voir ça directement avec un notaire (qui de toute façon devra l'acter pour qu'elle soit opposable) : une servitude est en principe faite pour déroger à des règles du droit civil, or là c'est une disposition administrative....

J'ai un petit doute, là.

--
Vous avez bien cerné le problème ... je n'arrive pas a avoir cette réponse. La mairie doit me tenir informé mais je pense qu'eux même ne savent pas vraiment... C'est un nouveau plu fait pour une communauté de commune.

Deja comme vous dîtes, peuvent il modifier cette histoire de vue qui relève du civil...

Dans tous les cas, savez vous si me maire ou quelqu'un d'autre peu accorder une derogation au plu pour un sujet comme celui ci ??

Merci encore deja pour tout
Commenter la réponse de BmV
Messages postés
21292
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
14 décembre 2019
3958
0
Merci
Bonjour

une servitude est en principe faite pour déroger à des règles du droit civil, or là c'est une disposition administrative.... 

En urbanisme, il n 'est pas rare de voir des servitudes ce cour commune qui permettent de déroger à la règle.
Voir les articles L471-1 et R471-1 et suivants du Code de l'urbanisme.

Il y a d'ailleurs eu pas mal d'abus et pas mal de communes ont interdit cette servitude dans leur règlement. Servitude qui d'ailleurs à un gros défaut. Celui qui l'accorde ne peut plus jamais construire à l'endroit où elle a été "ccordée. Et cette servitude, bien entendu, ne s'éteint pas lors d'une vente.

Par contre, c'est toute la complexité des PLU qui permettent de déroger à la rège tout en ajoutant une règle qui empêche d'y déroger !
Pour le coup en ce qui vous concerne, un moyen de contourner la règle c'est de faire un toit terrasse avec puits de lumière.

Commenter la réponse de Josh Randall
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 2 décembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
2 décembre 2019
0
Merci
Merci a vous. Je manque de technique dans le domaine, pourquoi parler de servitude de cour commune étant donné que nos 2 terrains sont clos et séparés par une palissade ??

Quel est le principe de cette servitude et est ce compmiqué ?? Mon voisin est ok pour que j'ouvre mon mur pour créer les fenêtres mais je ne veux pas pousser le bouchon et qu'il ai quelque chose a perdre ou que ca lui demande des efforts de son côté....
Commenter la réponse de Damoul
Messages postés
21292
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
14 décembre 2019
3958
Commenter la réponse de Josh Randall
Messages postés
4242
Date d'inscription
mercredi 21 novembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
7 décembre 2019
1227
0
Merci
La légalité de cet extrait du PLU me semble contestable.
Josh Randall
Messages postés
21292
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
14 décembre 2019
3958 -
Salut Bern. Tu peux développer stp ?
Effectivement cela me parait aussi tres restrictif, mais comment contester...?
Commenter la réponse de bern29
Messages postés
76101
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
15 décembre 2019
8339
0
Merci
C'est un peu mon sentiment aussi, même si je n'ai plus trop la pratique : intégrer des considération de droit civil dans un règlement administratif urbanistique me paraît assez incongru.... (les cours communes résultent a priori des contraintes des règles d'urbanisme pur et, justement, neutralisent les contraintes civiles relatives aux vues...)

Mais ce règlement a bien passé les contrôles de légalité habituels, personne jusqu'alors n'a apparemment émis de réserve ou de contestation, donc c'est quand même curieux et, pour moi en tous cas, déstabilisant, d'autant que la distance imposée est très importante (voire inutile : à 6 m, on voit tout autant chez le voisin en vue droite qu'à 3 m ... Quel intérêt ?).

--
En fait le plu a été révisé il y a moins d'un an (en mars) le temps que je réalise mon projet cette règle a été modifiée je n'avais pas revu cela avant le depot de ma DP qui a donc été refusee...

Je suis peu etre le 1er a faire ce type de demande
BmV
Messages postés
76101
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
15 décembre 2019
8339 > Damoul -
Premier ou 438e, les règles, votées et promulguées, sont applicables.
Oui bien sur, mais ce que je voulais dire c'est que peu etre que personne na soulevé ce problème éventuel de droit civil du plu si je suis le 1er a qui cela arrive
Commenter la réponse de BmV
Messages postés
21292
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
14 décembre 2019
3958
0
Merci
 intégrer des considération de droit civil dans un règlement administratif urbanistique me paraît assez incongru....

Mais pas forcément déconnant. Le code de l'urbanisme fixe une règle. Le PLU peut l’aggraver. Cette pratique est ancienne et existait déjà quand les règlements étaient sous forme de POS.

J'ai demandé à Bern29 de développer sa réponse mais je pense savoir le pourquoi de son intervention.
En effet, cette règle est applicable pour des construction nouvelles sur un terrain nu, mais elle s'applique également pour des extensions dans le prolongement de construction existantes, avec des ouvertures existantes.

C'est là où, à mon sens, il y a hiatus...

Commenter la réponse de Josh Randall
Dossier à la une