Arrêt maladie dépression - réseaux sociaux

- - Dernière réponse :  Antadys - 25 août 2019 à 12:20
Bonjour,

Durant 1 an ma supérieure m’a rendu littéralement fou, au point où lorsque j’entendais ses pas dans le couloir qui menait à mon bureau j’allais aux toilettes ou je faisais semblant d’etre au tel pour l’eviter. Ajouter à cela ma spasmophilie, les dégâts sont assez graves ajd.

Je suis en arrêt maladie pour dépression avec sortie libre du coup ... je vous épargne les détails médiocres des personnes qui m’ont presque détruit, mais voilà ma question :

Si je publie une photo à un concert ou à un repas ou si quelqu’un m’identifie sur les réseaux dans ces circonstances est ce que je cours un risque svp?

Je vous remercie. Belle soirée !
Afficher la suite 

2 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
2389
Date d'inscription
mardi 9 novembre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
13 septembre 2019
162
5
Merci
Bonjour,

Vous êtes en sorties libres, vous faites ce que vous voulez!
Quant à ce qui se passe sur les réseaux sociaux, ça vous regarde.

Vous pouvez aussi choisir de rendre vos publications invisibles à vos collègues.
Le mieux c'est encore de ne pas avoir vos collègues sur les réseaux sociaux.
Eviter de mélanger le personnel et le professionnel vous épargnera bien des soucis!

Méfiez vous, tout de même. Si votre employeur décide de vous embêter, il peut demander un contrôle. Si vous êtes en sorties libres vous aurez un courrier de la sécu pour vous dire quand ils viennent.

Ne quittez pas votre département sans autorisation de votre CPAM.

Pour répondre plus précisément à votre question: non vous ne risquez rien, vous n'enfreignez aucune règle!

Cordialement

Dire « Merci » 5

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24615 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de Thordendall
0
Merci
Merci beaucoup pour votre réponse très claire et vos conseils ! Un excellent dimanche à vous
Commenter la réponse de Antadys
Dossier à la une