Comte bancaire défunt

- - Dernière réponse :  pearldejade - 6 août 2019 à 17:19
Bonjour,
J'avais un "compte bancaire joint" avec ma mère et seulement alimenté par ses pensions de retraite.
Elle est décédée, laissant env 40.000 euros
Dans le cadre de la succession, 50 % de ce compte me reviennent ils, les autres 50 % entrant dans la succession ? Ou la totalité de la somme entrera dans la succession ?
Merci d'avance pour votre réponse.
Afficher la suite 

2 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
30903
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
24 août 2019
10416
1
Merci
Ou la totalité de la somme entrera dans la succession ?
Article 753 du code général des impôts
Tous les titres, sommes ou valeurs existant chez les dépositaires désignés à l'article 806 I, et faisant l'objet de comptes indivis ou collectifs avec solidarité sont considérés, pour la perception des droits de mutation par décès, comme appartenant conjointement aux déposants et dépendant de la succession de chacun d'eux, pour une part virile, sauf preuve contraire réservée tant à l'administration qu'aux redevables, et résultant pour ces derniers soit des énonciations du contrat de dépôt, soit des titres prévus par le 2° de l'article 773.

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 23732 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Merci pour la rapidité de votre réponse...Mais ne faisant pas partie "du monde juridique", j'ai du mail à comprendre ce texte ......en clair, çà veut dire quoi ? Désolée de vous importuner à nouveau ! et merci d'avance.
condorcet
Messages postés
30903
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
24 août 2019
10416 > pearldejade -
.en clair, çà veut dire quoi ?
Cette disposition législative est pourtant claire :
-chaque déposant est propriétaire de sa part suivant la convention adoptée entre les titulaires du compte à raison d'une fraction déterminée ou variable ; rien ne les oblige à être à parts égales ;
-la preuve du contraire est réservée à l'administration habilitée à vérifier la véracité de la déclaration de succession.
Commenter la réponse de condorcet
0
Merci
Un grand merci à vous !
Commenter la réponse de pearldejade
Dossier à la une