Contrôle routier / dépistage stupefiant

- - Dernière réponse : metayer
Messages postés
184
Date d'inscription
samedi 20 juin 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
1 juillet 2019
- 27 juin 2019 à 19:35
Bonjour
Je me suis fais contrôlé en voiture par la gendarmerie en moto. Je n’avais fais aucune faute et tout était en règle. La raison du contrôle est que je suis un gilet jaune. Il me disent que c’est un contrôle aléatoire.
Alcootests = 0
Par contre c’est pour le dépistage de stupéfiant ou ça a posé probleme. Je n’en fume plus mais ça m’arrive très occasionnellement de tirer quelques lattes. Et la veille c’etait La fête de la musique et j’ai tiré quelques lattes. Donc quand ils me posent la question je leurs ai dit.
Donc ils me font faire le dépistage en me disant que le teste dure’ entre 10 et 15 minutes. À la fin aucun résultat. Puis ils me disent qu’en faite c’est entre 15 et 20 minutes. À la fin il y avait juste un petit point à peine visible. Vraiment à peine visible. Vraiment ridicule.
En cherchant sur internet la notice du dépistage dit qu’en c’est entre 6 et 10 minutes, dans un reportage sur la gendarmerie ils disaient pareil. Ils ont montré le dépistage d’un automobiliste et ça montrait une barre rouge un peu effacée.
Ils m’ont fait un prélèvement de salive et j’ai eu la réponse que comme quoi c’était positif et que j’avais une rétention de permis.
Je voulais savoir s’ils avaient le droit de pousser le dépistage jusqu’a 20 minutes. Est ce légal ? Mais étant gilet jaune ils n’ont rien lâché. Je trouve que c’est de l’acharnement policier et du délit de faciès.
Je sais que c’est illégal et ils m’ont déjà fait la moral. C’est assez écœurant de perdre un permis pendant 6 mois juste pour 3 ou 4 lattes tirées la veille.
En espérant que quelqu’un puisse me donner conseil, sans attirer les moralisateurs qui sont toujours prêt à la ramener sans jamais avoir l’utilité de répondre à la question. Mais bon, faut toujours qu’ils la ramène pour montrer qu’ils existent.
Merci
Afficher la suite 

3 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
184
Date d'inscription
samedi 20 juin 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
1 juillet 2019
34
1
Merci
Bjr.Tristanfau

Citation
Mais étant gilet jaune ils n’ont rien lâché. Je trouve que c’est de l’acharnement policier et du délit de faciès.
Je sais que c’est illégal et ils m’ont déjà fait la moral. C’est assez écœurant de perdre un permis pendant 6 mois juste pour 3 ou 4 lattes tirées la veille.
En espérant que quelqu’un puisse me donner conseil, sans attirer les moralisateurs qui sont toujours prêt à la ramener sans jamais avoir l’utilité de répondre à la question. Mais bon, faut toujours qu’ils la ramène pour montrer qu’ils existent.


Désolé pour ce qui vous arrive en fait vous n'avez jamais arrêté de fumer des substances prohibées même si vous le faites de temps autre.
Vous faire prendre conscience d'arrêter définitivement parait aléatoire dans votre cas.
Sachez que les "traces de drogues" se retrouvent très longtemps après un arrêt total.
Cela s'appelle un délai de rémanence vous semblez l'ignorer dommage.

Le dépistage ne se résume pas au contrôle des FDO en fait je ne pense pas que votre Qualité "de Gilet Jaune" ait un lien dans ce dépistage..de substances interdites.
Maintenant tout dépens votre attitude lors de ce contrôle inopiné et cela peut peser "lourd" par la suite si vous indiquez au Juge que vous êtes GJ.
Les magistrats n'apprécient guère cette qualification .

Les policiers on une certaine habitude à déceler l'usage de drogues avant un contrôle plus poussé.
Contester ce contrôle vous en avez le droit mais pas du tout sur que vous ayez possibilité à trouver une faille technique ou juridique dans votre cas.

Je ne veux pas vous faire la morale d'ailleurs je m'en fout complétement de votre affaire je voulais juste vous donner quelques précisions.Revenez nous donner la suite plus tard.
Cdt

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24860 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Bonjour. Merci de votre réponse :)
Oui ça a bien un rapport avec les gilets jaunes. Ce jour là nous avons essayé de faire les péages, mais la présence policière à chaque péage nous en a empêché. Je ne suis donc pas descendu de la voiture, j’ai juste dû être aperçu aux alentour de ceux ci. De plus juste avant de me faire contrôler j’avais les motards de la gendarmerie derrière moi, et juste devant moi il y avait une voiture qui a pris le rond point en sens inverse pour tourner à gauche. C’est impossible qu’ils ne l’ai pas vu. Mais c’est bien moi qui me suis fais contrôlé. Aucune faute d’en conduite et voiture nickel ( Ford mondes 2008 )
Le contrôle s’est très bien passé. J’avais les papiers en règle. Quand ils m’ont demandé si je prenais des stupéfiants je et leurs ai expliqué.
J’ai été honnête sans mauvaise fois.
Résultat au bout de 15 minutes : dépistage vierge. Et c’est là qu’ils m’ont dit que en faite c’etait 20 minutes.
Pour imager le résultat final :
si la barre rouge serait une baguette, bien rouge serait bien cuite et rouge effacé serait une baguette pas cuite, le résultat sur le dépistage était une miette au congélateur. Vraiment sans exagérer. Ma copine ne voyait rien.
J’ai trouvé la notice du dépistage sur internet et il disait que les résultats était entre 6 et 10 minutes. Dans un reportage sur la gendarmerie il disait la même chose. Je n’ai pas eu de réflexion comme quoi je paraissais sous stupefiant et sur l’avis de rétention la case : raison plausible de soupçonner l’usage, n’est pas cochée. Ils ne m’ont même pas demandé si j’etais En possession de stupéfiant.
Donc est ce que c’etait légal de faire un contrôle vraiment poussé du dépistage ? Je ne sais pas. Est ce que ça ne ça ne rentrerait pas dans la case abus policier ou acharnement policier en vu d’une rétention de permis. Ils ont aussi des règles à respecter.
Je m’attendais au pire à avoir un stage de sensibilisation aux stupéfiants à passer, sans que ça n’attaque mon permis. Mais apparement cela dépend des régions. Et dans le centre le simple fait d’etre positif fait que c’est obligatoirement 6 mois de suspension. Nous somme en France et si les gens sont jugés différemment selon les régions, alors il n’y a pas d’égalité.
J’aurais un rendez vous à la gendarmerie la semaine prochaine quand au niveau de la justice ils auront donné un avis. Pour l’instant je me renseigne pour savoir quels sont mes droits.

Merci encore de votre réponse. J’avais déjà posé la question sur un forum mais n’etais tombé que sur des personnes aux commentaires provoquant et moralisateur qui n’ont jamais donné une bonne réponse.
Au revoir !!
Bonjour,

Il y a deux choses distincts ici :

1/ le fait de penser que vous êtes contrôlés car "gilet jaune". A moins d'avoir des preuves d'un traitement différent d'une personne qui ne le serait pas (comment en avoir d'ailleurs ? ), vous ne pourrez le prouver. Et si on part plutôt de l'inverse, la police à tout autant le droit de contrôler un "gilet jaune" que n'importe qui en France. Donc autant abandonner tout de suite ce débat.

2/ Reste le fond du sujet : il n'y a pas de règle spécifique aux "gilets jaunes", l'usage de stupéfiant est interdit. Si vous n'aviez pas fumé, "Gilet jaune" ou non, vous n'auriez pas eu de problème.

Maintenant, reste plus qu'a attendre votre rendez vous avec la gendarmerie.
> Komar -
Bonjour et merci de votre réponse.
J’ai bien été contrôlé pour histoire de gilets jaunes. Si vous voulez j’ai répondu à la première personne qui m’a répondu ou je donne plus de détails et explication.
Commenter la réponse de metayer
Messages postés
184
Date d'inscription
samedi 20 juin 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
1 juillet 2019
34
1
Merci
Bjr Tristanfau

Je révise mon analyse au vu de votre réponse après mon message.
Effectivement vous avez bien été contrôlé pour être en compagnie d'autres personnes en vue (probablement) bloquer un péage sous la bannière des Gilets Jaune.
Il faut savoir lors de manifestations (quelle que soit le motif) les policiers gendarmes sont poussés par leur hiérarchie afin de "contrôler" certaines personnes.
Il ne faut pas en vouloir aux FDO de base mais plutôt à leur hiérarchie et les politiques qui manipulent tout le monde.

J'ai de bons copains policiers, gendarmes CRS et ce sont de bons bougres mais en opération ils doivent exécuter les ordres.
Si par malchance il y a une bavure tant pis pour les lampistes par les chefs cela va de soi...
Probablement vous faisiez partie de personnes "fichées" (de manière non officielle) et "l'occasion a fait le larron" pour ces FDO.¨
Pour la hiérarchie l'important est de faire "pression" sur certaines personnes dans les manifestations, pas forcément les meneurs au contraire ils sont "immunisés", en revanche les autres manifestants ont des soucis à se faire....
Ceci est ma propre expérience d'une longue vie de travail et de luttes contre l'adversité..

Pour votre cas je ne peux pas vous conseiller mais si votre structure GJ a un avocat de bon aloi il serait bon de voir de ce coté.
Mais je ne suis pas sur du résultat.

Pour la drogue je peut vous indiquer en MP des remarques car j'ai la chance de pratiquer dans une activité ou il y a des contrôles régulièrement donc je connais bien ce domaine puisque je l’enseigne auprès de mes élèves.

A vous lire Cdt

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24860 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Tristanfau
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 27 juin 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
27 juin 2019
-
Je n’en veux à personne. Les seuls responsables sont ceux d’en haut. Les donneurs d’ordres qui n’hesitent pas à faire sauter les plus faibles pour se protéger en cas de bavures. On peux citer le colonel de gendarmerie Di Méo, qui a osé dire la vérité sur les violences policières. Sanctionné par la suite. Ou la syndicaliste de police en colère qui s’est suicidée en novembre 2018. Puis les nombreux suicides des FDO depuis le début de l’année.
Les policiers et gendarmes sont des citoyens comme tout les autres, avec des factures, des obligations et la peur de perdre leurs emplois. Surtout que c’est un métier de valeurs. Et s’ils n'obéissent pas, c’est la sanction.
Malheureusement avec la manipulation tout le monde est monté les uns contre les autres, alors qu’au final je pense q’on a tous la même envie : un monde meilleur pour tous.

C’est possible que j’ai été fiché à titre non officiel. Surtout que ma sœur et connut au niveau national par rapport aux gj.

J’ai déjà pris rendez vous avec un avocat qui sera lundi. J’ai aussi pris les devant et fait une analyse de sang hier pour savoir ce qui est détectable dans mon sang, puis le taux, et un rendez vous au médecin mercredi pour en parler. Comme ça j’aurai le maximum de chose pour le rendez vous à la gendarmerie la semaine prochaine. J’aurai sûrement une prise de sang à faire après le rendez vous.

Oui volontiers pour les remarques en mp. Toutes informations et solutions sont bonnes à prendre et je vous en remercie fortement.
Par quel moyen voulez vous qu’on le fasse ?
Commenter la réponse de metayer
Messages postés
184
Date d'inscription
samedi 20 juin 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
1 juillet 2019
34
0
Merci
Salut Tristanfau

En MP
Cdt
Commenter la réponse de metayer
Dossier à la une