Doute paternité

- - Dernière réponse :  Mimi - 10 juin 2019 à 22:39
Bonjour,
J'ai un doute sur le père de ma fille, lorsque j'étais enceinte ne sachant pas exactement la dare de conception ont m'a fait des analyses afin d'en déterminer une . le truc c'est que ma fille est née 3 semaines en avance et que 3 semaines avant la date déterminer par la gynéco mon conjoint et moi étions séparé et j'ai eu un rapport non protégé avec un autres homme. Nous nous sommes remis ensemble, il l'a reconnu mais je ne sais pas lequel des 2 est son père. En cas je rupture, quel son ces droits s'il s'avère que se n'est pas lui ?
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
2245
Date d'inscription
mardi 9 novembre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
20 juin 2019
113
0
Merci
Bonjour,

Pour le moment il n'y a que vous qui le savez, et si votre conjoint venait à avoir des doutes sur sa paternité, à moins qu'il vous pose la question et que vous lui disiez la vérité, il ne pourra rien prouver.

Un test ADN ne peut être effectué que sur décision d'un juge, qui agit en général dans les cas où des pères souhaitent faire valoir leurs droits parentaux quand la mère leur refuse. Ou quand des pères souhaitent se dégager de leur devoirs parentaux.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F14042
https://www.doccheck.com/fr/detail/articles/12623-7-etapes-pour-faire-un-test-de-paternite-en-france

Donc impossible de faire un test "juste pour savoir". Il faut intenter une action auprès d'un juge saisi par un avocat.

Il existe des tests sur le net, mais ils ne n'ont pas de valeur légale, et je pense qu'on peut douter de la fiabilité de certains organismes qui proposent ces services. Vous êtes libres de le faire, mais ces tests là ne seront d'aucune aide devant un juge.

Pour répondre à votre question, quels sont ses droit s'il n'est pas le père:

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10428

Il a reconnu l'enfant, donc légalement il est le père.
Tout dépend de vos intentions.
Si vous invoquez le fait qu'il n'est pas le père pour avoir la garde exclusive par exemple, il faudra le prouver, et là un test ADN peut-être demandé au juge.

Si lui s'en rend compte, il peut exiger un test ADN pour prouver qu'il n'est pas le père et ainsi se substituer à ses droits parentaux, donc à la garde et au paiement d'une éventuelle aide financière.

Votre fille est née trois semaines en avance, cela ne veut pas forcément dire qu'elle a été conçue trois semaine plus tôt que ce que l'on vous a estimé.


Cordialement
Merci pour toutes ces informations
Commenter la réponse de Thordendall
Dossier à la une