Problèmes d'insulte, de dénigrement

Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 8 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
8 avril 2019
-
Bonjour,

Je suis nouvelle, je vous explique mon problème.
Ma fille de 19 ans demande à son employeur une rupture conventionnelle, car elle fait de la dépression après un grave accident de voiture qu'elle a eu en Septembre 2018 et doit se faire soigner et à chaque fois qu'elle est arrêté son employeur n’apprécie pas et quand elle revient après ses arrêts de travail on ne lui adresse pas la parole et ça c'est dure pour elle. Elle à commencer dans l'entreprise en novembre 2015 avec un contrat d'apprentissage en alternance et le 1er Septembre 2018 il lui on fait un CDI en lui disant qu'il la garder avec les même conditions durant l'apprentissage soit : les vacances et tout ce qui vas avec un employé en CDI. Est ce normal qu'il lui fasse rattraper ses jours d'arrêt de travail en la faisant venir sur son jour de repos. Et une employée depuis 3 ans la traite de grosse ou lui dit qu'elle devrait acheter d'autre vêtements car on dirait une clodo et cette même personne nous traite de cas sociaux et de procéduriers, nous ne connaissons pas cette personne sauf quand nous allons sur le lieu de travail de ma fille.

Pouvez-vous s'il vous plaît me dire si tout cela est normal !

Cordialement
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Messages postés
74
Date d'inscription
mercredi 27 février 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
11 avril 2019
6
0
Merci
Bonjour,

Est ce normal qu'il lui fasse rattraper ses jours d'arrêt de travail en la faisant venir sur son jour de repos. :

Votre fille n'a pas à rattraper ses jours d'arrêt de travail. Toutefois, il est possible pour l'employeur d'exiger l'accomplissement d'heures supplémentaires qui doivent faire l'objet d'une contrepartie financière ou en repos. Cependant, il ne peut la faire travailler plus de 6 journées consécutives et doit respecter les autres durées minimales de repos. Il doit également respecter le contingent annuel d'heures supplémentaires. Quelle est la fréquence de ces prétendus rattrapages ? Comment sont-ils rémunérés ?

Concernant le comportement du personnel à l'égard de votre fille :

Ces faits ne sont aucunement normaux et doivent cesser. Je ne saurais vous conseiller utilement sans connaître plus précisément leur teneur. Si l'employeur est tout de même bienveillant, peut-être pouvez-vous lui demander par écrit d'agir pour faire cesser ces comportements. Suivant leur intensité, ces faits peuvent être constitutifs d'un harcèlement moral.

Cordialement.
Commenter la réponse de DavidTel
Dossier à la une