Traité de COTOREP par un salarié

Signaler
Messages postés
10
Date d'inscription
lundi 26 août 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
11 octobre 2016
-
 Antonin285962 -
Bonjour,
je travaille en tant qu'hôtesse d'accueil dans une grande multinationales , les relations entre moi ( prestataire de service ) et le reste du personnels est vraiment BIEN car je fais bien mon travail et suis toujours à l'écoute et sérieuse
Cela fait 3 ans que j'y suis mais depuis 1 ans je suis en mi temps thérapeutique suite longue maladie .
la consigne que nous avons à l'accueil est de demander une pièce d'identité à tout visiteurs et à toute personne travaillant dans l'entreprise ayant oublié son badge personnel en échange d'un badge pour la journée ou quelques jours ...
la semaine dernière , une personne qui travaille sur un autre site est arrivé mais son badge du site dans lequel je bosse est désactivé , cela veut dire qu'il avait seulement 5 min à passer au bureau de la responsable sécurité pour le mettre à jour et voilà !
il vient me voir pour me dire que son badge ne fonctionne pas et que je sois lui remettre un badge , je lui réclame alors le badge qu'il avait en échange d'un badge fonctionnel , mais il a refusé prétextant qu'il en a besoin pour déjeuner à la cantine , je lui ai demandé alors sa pièce d'identité , il a refusé en me reprochant que je fais tarder pour sa réunion et que je ne comprends pas qu'il est de la maison mais d'un autre site , je lui ai dis que je comprends tout à fait mais je ne fais qu'appliquer les consignes. je précise qu'il était avec une collègue à qui je faisais le badges en même temps qu'il s'énervait .
Bref, il me demande alors si j'étais salarié de la même entreprise , je lui ai répondu que je suis prestataire et que c'est son entreprise qui impose les règles et non moi ni ma boite
Il pose alors , avec violence , son cartable sur le comptoir ( sûrement pour m'intimider ) j'ai gardé mon calme , il sort sa pièce d'identité et il me la jette sur la figure
je ramasse la pièce ,je lui fais son badge et au moment où je lui remettais son badge il range son cartable en me balançant cette phrase : JE NE SAVAIS PAS QU'ON FAISAIT TRAVAILLER DES COTOREPS ICI !!!!! et s'en va ...
j'ai retenu mes larmes et me suis précipité aux toilettes pour pleurer ...
j'ai ensuite fais un mail à la responsable du site qui est à la source entre autre de ces règlements intérieurs... j'ai aussi transféré la mail à ma responsable de la boite de laquelle je dépends
AUCUNE RÉPONSE , ET AUCUN SOUTIEN des deux côtés
Le lendemain ,la responsable du site , qui était absente la veille , est venu me voir pour me demander un peu plus d'explication et m'a mis en garde de ne pas parler à la responsable hiérarchique de la personne qui m'a insulté , je lui ai répondu que je connais mes limites et que j'ai gardé mon calme et ai pris sur moi
Après cela , il n'y a pas eu de suite ,
Je me sens meurtri et anéanti et blessé dans ma fierté et dans ma dignité
Ce personnage devra venir la semaine prochaine encore sur le site et la semaine d'après aussi
N'ayant aucune réponse de ma responsable j'ai contacté la déléguée syndicale de personnels et je lui ai fais forwarder le mail à sa demande et m'a dit que lundi elle fera quelque chose ,
Mes questions : est ce que je risque un licenciement ?Dois je m'arrêter et me mettre en arrêt maladie ? sachant que je suis déjà fragile physiquement et psychiquement suite à ma maladie de plus depuis mardi dernier je suis de très mauvaise humeur par je passe en boucle cette phrase dans ma tête ... cela n'arrange pas ma santé ni mon moral
Merci pour votre aide et votre écoute .

4 réponses

Messages postés
16110
Date d'inscription
samedi 6 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2019
4 288
Bonjour,

Voici un extrait de l' actualité du droit du travail d' Eric Rocheblave, avocat spécialisé en droit du travail à Montpellier :

LES PROPOS STIGMATISANT LE HANDICAP

Licenciement justifié pour faute grave
Justifient un licenciement pour faute grave, les fautes reprochées au salarié démontrant son mépris à l'égard de ses collègues de travail handicapés, traités de « clone », « trisomique 21 », « taré », « bon à rien », propos insultants, dégradants et contraires à la dignité humaine

Cass. Soc. 8 Avril 2009 N° 07-45.527


Voici donc ce que doit normalement craindre l' imbécile qui vous a insultée ... Si votre direction fait son boulot !

J' espère bien que votre déléguée syndicale va bouger son popotin ( pour être polie )

Quant à vous, gardez bien vos écrits et ceux que l' on va éventuellement vous faire. çà peut servir ... car effectivement, nul n' a à supporter de se faire insulter.



Au pays des aveugles, les borgnes sont rois ...
Messages postés
10
Date d'inscription
lundi 26 août 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
11 octobre 2016

Merci pour votre réponse Enka1
je tenais à préciser que je ne suis pas handicapé et cette personne ne sait rien de ma maladie ni de mon mi temps thérapeutique, j'aurais pu l'être aussi remarquez ...
Mais me traiter de cotorep va dans le sens que je suis handicapé et ne comprends rien peut être puisqu'il veut absolument rentrer et avoir un badge sans laisser sa pièce d'identité parce qu'il est salarié de l'entreprise mais sur un autre site
Messages postés
16110
Date d'inscription
samedi 6 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2019
4 288
Peu importe qu' il sache vraiment ou pas, le problème est le même dans la mesure où il n' a pas le droit d' insulter les salariés qui de plus font leur travail.

En vous traitant de cotorep, cela signifie d' office qu' il méprise les handicapés ! ...

Et puis, qu' en savez vous, s' il ignore vraiment tout de votre état de santé et surtout du fait que vous êtes en mi-temps thérapeutique ? ... Car sur un autre site ou pas, il aurait pu le savoir d' une manière ou d' une autre ... les gens sont si gentils et discrets ! ...

Merci pour ce partage, j'ai moi-même était victime de ce terme il y a quelque jour par ma direction commerciale (propos recueilli par une collègue, car quant à lui il n'a pas eu le "courage"/culot de me le dire en face)
Messages postés
35150
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2021
7 782
bjr
il vous a traité de cotorep ok mais de là a vous en rendre malade non
un conseil la prochaine fois que vous vous faites insulté fixez le front de la personne et imaginez là ..... vous verrez un sourire arivera directement sur vos lèvres
Messages postés
10
Date d'inscription
lundi 26 août 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
11 octobre 2016

Merci pour votre réponse , vous avez raison , mais je suis vraiment quelqu'un de très sensible et jamais on m'a traité de telle façon au travail .. JAMAIS ... je suis même choquée

...Personne n'a le droit d'insulter personne...;
Messages postés
35150
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2021
7 782
écoutez moi j'ai entendu un conseiller pole emploi dire à une vendeuse en boulangerie que si elle perdait 30 kilos elle trouverait un emploi et là je pense que c'était encore plus méchant
Messages postés
10
Date d'inscription
lundi 26 août 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
11 octobre 2016

Mon Dieu , la pauvre , je me met à sa place , j'imagine que cela a dû être terrible pour elle
Il y'a vraiment des imbéciles qui lâchent des mots sans réfléchir
Messages postés
35150
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2021
7 782
donc vous fixez vos yeux au milieu de son front et vous l'imaginez ...... dans une position rigolote et vous verrez l'effet sera terrible pour lui car il verra vos yeux briller et un sourire sur vos lèvres
Messages postés
13896
Date d'inscription
lundi 5 juillet 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 juin 2014
5 564
Bonjour,

est ce que je risque un licenciement ?
Pour quelle raison ?! Vous n'avez fait qu'appliquer les consignes. Vous ne risquez pas de licenciement. Si d'aventure ils osaient, revenez nous voir.

Dois je m'arrêter et me mettre en arrêt maladie ?
On ne se "met" pas en arrêt maladie... C'est le médecin qui prescrit un arrêt, lorsqu'on est malade. Ce n'est pas une solution, il vaut mieux faire face à vos problème que de les fuir. Mais rien ne vous empêche d'aller consulter votre médecin traitant et lui demander son avis.

je passe en boucle cette phrase dans ma tête ... cela n'arrange pas ma santé ni mon moral
Et bien arrêtez !! Si vous vous laissez bouffer la santé par tous les cons qui croisent votre chemin, vous n'êtes pas rendue ! Il sont pléthore...
Faites comme si de rien était si vous le recroisez, restez cordiale et c'est tout.

Puis en parallèle de tout ça, envoyez un courrier reco A/R à votre hiérarchie directe (à la boîte qui vous embauche, pas à celle dans laquelle vous êtes prestataire), pour leur relater les faits exacts. Si vous avez des témoins de la scène qui veulent bien témoigner, citez les. Si vous n'en avez pas... rien à attendre, ce sera votre parole contre la sienne.

Messages postés
10
Date d'inscription
lundi 26 août 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
11 octobre 2016

Merci beaucoup pour votre réponse et vos précieux conseils
j'envoie un courrier en A/R lundi
je n'ai pas de témoin , à part la collègue qui était avec lui mais c'est sa collègue à lui pas la mienne
Merci encore et je ferais exactement ce dont vous m'avez conseillé