Créance de restitution lors d'une succession

Signaler
Messages postés
10
Date d'inscription
jeudi 14 mars 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
2 avril 2019
-
Messages postés
10
Date d'inscription
jeudi 14 mars 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
2 avril 2019
-
Bonjour,
A la suite du décès de mon père remarié sous le régime de la communauté de biens, sa seconde femme usufruitière de ces biens a pris en charge les droits de succession m'incombant, n'ayant pour ma part bénéficié d'aucun bien effectif à l'époque.

Cette personne est aujourd'hui décédée. Est-il d'usage habituel de retrancher ces droits à la créance de restitution qui m'est due ou considère t-on qu'il était de sa pleine liberté d'utiliser les liquidités à sa disposition, et que ses héritiers n'ont pas à demander le remboursement de cette somme?

Merci

2 réponses

Messages postés
5436
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2019
2 212
Bonjour
Oui ce serait tout à fait normal. Mais encore faut-'il savoir si vous avez été taxée sur votre part de succession compte_tenu de l'abattement,et de combien;A voir avec le notaire ayant réglé cette succession.En principe le montant indiqué de la créance de restitution doit être net ( frais déduits).
Messages postés
10
Date d'inscription
jeudi 14 mars 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
2 avril 2019

Bonsoir et merci de votre réponse
Oui, j'ai été taxé "normalement", je l'espère, quoique les biens pris en compte sont parfois sujets à caution (assurance-vie par exemple) mais c'est un autre sujet. Les abattements ont été appliqués et les droits à payer représentaient (il y a 20 ans) une somme d'environ 3 000€.
Je ne comprends pas bien votre réponse: ces frais doivent-ils être déduits de la créance de restitution qui m'est due par les héritiers de ma belle-mère, sachant que celle-ci avait choisi de m'en exonérer?
Merci
Messages postés
5436
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2019
2 212
Bonjour
Votre belle-mère ne pouvait pas vous exonérer de payer vos droits, seule la loi peut le faire selon les cas. En revanche , elle pouvait payer les droits à votre place, ce qui aurait constitué une donation.
En revanche , elle aurait pu payer vos droits, ce qui aurait constituer une donation indirecte à taxer.
Messages postés
10
Date d'inscription
jeudi 14 mars 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
2 avril 2019

Bonjour et merci de votre réponse.

Ce qui me parait bizarre, c'est que rien ne m'est été réclamé il y a 20 ans et que je ne sois informé de cette "dette" qu'aujourd'hui, lors du règlement du décès de ma belle mère.

Cette pratique est elle courante?

( Je précise que c'est la même Etude qui a été en charge des deux successions.)

Par ailleurs, le montant concerné relativement modeste justifierait il une donation taxable?

Merci