Sanctionné pour avoir eu un accident... [Résolu]

- - Dernière réponse : dna.factory
Messages postés
17955
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 mars 2019
- 4 mars 2019 à 10:47
Bonjour,
Employé depuis 4ans je travaille toujours au même poste. En binôme avec un collègue. Suite a un accident du travail suivi d'une opération, j 'ai repris le travail il y a dix jours. Mon chef vient de m'annoncer que j allais être muter sur un autre site avec un autre binôme et qu'en plus au lieu de travailler en 3/8 je devrais travailler en 6/4. Cette mutation est prévue dans mon contrat de travail mais jamais depuis la création de l'entreprise personne n'a été muter de cette manière. Les binômes et les postes ont toujours été organisé avec le consentement des employés. Clairement il s'agit d'une sanction puisque j habite a quelques centaine de mètres de mon site actuel et qu on me demande d'aller travailler a 15km. Quels sont les recours ? L'employeur a t il le droit de me sanctionner?
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Messages postés
17955
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 mars 2019
5560
0
Merci
Si c'est prévu dans votre contrat de travail, oui, votre employeur a le droit.
Si ça vous déplait, la seule solution est la démission.
dna.factory
Messages postés
17955
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 mars 2019
5560 -
sans nécessite des horaires sans qu il soit établi que c était nécessaire
Question idiote, pendant votre arrêt, ils ne vous ont par remplacé ? Ils n'ont pas recruté une autre personne pour le mettre à votre poste ?
Personne qui pourrait s’avérer tout aussi efficace que vous, et qu'ils auraient envie de conserver. Même plus que vous.
Vous dites que jamais depuis la création de l'entreprise personne n'a été muter de cette manière.
Depuis la création, ou depuis les 4 ans que vous êtes là ? Pour votre site ou pour les sites distant dont vous ne savez rien ? Vous avez consulté les documents RH ?
Soyons sérieux un instant. Si c'est prévu au contrat de travail, c'est bien que ça se produit de temps en temps (par exemple quand une personne est en arrêt longue durée pour une opération et qu'il faut la remplacer temporairement). Bien évidemment, ni vous ni vos collègues n'ont forcément à le savoir, surtout si ça concerne des sites dont vous ne savez même pas qu'ils existent.

Avez vous été sanctionné pour avoir été malade... oui et non. Y'a rien contre vous personnellement. Vous avez déstabilisé l'entreprise en étant arrêté. L'entreprise a du compenser. Vous redéstabilisez l'entreprise en revenant. L'entreprise doit gérer. Elle a aujourd'hui deux personnes pour votre poste, et souhaite garder au moins le nouveau (que ce soit parce qu'il ne se fait pas opérer, ou simplement parce qu'il est meilleurs que vous, on peut difficilement s'avancer de notre point de vue).
Elle ne peut pas vous licencier comme ça. Elle vous positionne donc sur un autre site.

Est-ce que vous aurez gain de cause au prud'homme, personne ne peut s'avancer. Avec les éléments donnés je dirais personnellement non, mais bien évidemment, vous n'avez pas donné tous les élements indispensables pour donner cette réponses.
Et posez vous la question. Si vous allez au prud'hommes et perdez. Si les prud'hommes confirment que l'entreprise à le droit de vous déplacer 'à la demande'... A quel distance est le site le plus éloigné de chez vous ?
Vraiment pourri ce site, passez votre chemin vous qui cherchez des conseils, vous ne recevrez que des insultes ...
dna.factory
Messages postés
17955
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 mars 2019
5560 -
Ceux qui cherchent des conseils et des vraies réponses trouvent leur bonheur.
Ceux qui viennent uniquement pour qu'on soit d'accord avec eux sont souvent déçus...
A quel moment vous ai-je insulté ? Quand j'ai dit que votre remplaçant été peut-être meilleur que vous ? Il existe toujours quelqu'une de meilleur/plus intelligent que soi. Ce n'est pas une insulte en soi.

Maintenant, la réponse vous déplait ? Je vous invite à consulter un avocat payant. Si vous le payez suffisamment, cet avocat sera d'accord avec vous, et vous garantira des millions au prud'hommes.
Mais quand vous aurez perdu, que votre employeur vous déplacera sur un site à 45 km de chez vous, et qu'en plus vous devrez payer l'avocat, et l'avocat de votre employeur (condamnation aux dépends), ne venez pas vous plaindre.
Vous ne voyez pas vos insultes? Il suffit de vous relire, ça commence par "question idiotes " et ca continue par vos sous entendu concernant mes compétences. L'entreprise existe depuis 5 générations. Et je confirme ce que J ai dit ça ne s'est jamais produit. Mais continuez à interpréter avant de poser les questions. Vous devez en éprouver une grande auto satisfaction. C'est comme l'onanisme. A bon entendeur. Je ne vous salue pas.
dna.factory
Messages postés
17955
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 mars 2019
5560 -
En résumé :
Aujourd'hui, il y a deux personnes pour votre poste, l'entreprise veut garder les deux. Il y a donc nécessité de service de déplacer une de ces deux personnes. Déplacement qui entraine nécessité de changer les horaires.
Donc même si c'était la première fois, peu importe que ce ne soit jamais produit en un siècle. Aujourd'hui Il y a nécessité de changer le site et les horaires pour une personne. Votre contrat le permet. L'article de cassation que vous citez insiste bien que c'est du harcèlement si il n'y a pas de nécessite, et donc ne s'applique pas ici.

Pourquoi vous et pas votre remplaçant, que vous considérez très certainement comme vous étant inférieur (vous que c'est vous insulter d'émettre l'hypothèse qu'il vous soit supérieur). Peut-être a-t-il négocié son contrat pour qu'il n'inclue pas de clause de mobilité, auquel cas il n'est pas possible de le faire bouger lui. Peut-être votre employeur, dans une optique de neutralité complète a simplement tiré à pile ou face.

Peut-être effectivement, votre employeur a voulu profiter de l'occasion pour se venger du fait que vous soyez malade, et essaye de vous mettre au placard pour que vous fassiez une dépression/burn out.
Cela ne change rien au fait qu'il a le droit de le faire, et que vous n'avez aucun recours.

(Bien sur, tout cet argumentaire se base sur le prémisse évident que vous avez été remplacé pendant votre absence. Vous avez refusé de répondre à cette question 'stupide' (qu'il fallait comprendre comme évidente), et donc je suis obligé de me baser sur la situation la plus probable. Mais comme vous ne voulez pas donnez les précisions indispensable à une réponse de qualité, on est obligé de faire au mieux avec ce qu'on à).
Commenter la réponse de dna.factory
Dossier à la une