Accident de la route et indemnisation

Résolu/Fermé
Caro - 11 oct. 2008 à 10:41
 TITUS - 23 janv. 2010 à 20:04
Bonjour,
voila il y a un an (octobre 2007) j ai eu un accident de la circulation et j ai traversée un parbrise je suis resté 1semaine a l hopital et un mois allité avec un colier cervical
j'ai eu un tromatisme rachi cervical et un traumatisme cranien avec perte de connaiscance initiale.
je suis passé une premiere fois en expertise le 26mars 2008 et l expert a jugé que je n etais pas consolidé, je suis donc reparti en soins(plusieur irm ne decelant rien) et la le 1er octobre je suis repassé en expertise je viens d avoir le compte rendu et l expert juge ma douleur a 2/7 et mon prejudice a 2%.
j'aimerai savoir si quelqu_'un sait ce que ca veut dire et a peut pres combien je vais touché sachant qu'ils m ont versés 500euros la premiere fois en attendant l indemnisation finale
merci d avance
A voir également:

15 réponses

J'ai été victime d'un accident de la route en avril 2007 avec séquelles. J'étais arrêtée à un feu rouge, quant un véhicule m'a percutée de plein fouet par l'arrière. Sur le moment je n'ai pas ressenti de douleurs. Heureusement, j'ai fait un constat avec « réserves sur mon état de santé ». 3 mois plus tard des douleurs insoutenables sont apparues. L'IRM a révélé une hernie cervicale C3 C4.
C'est alors que mon assureur s'est retourné vers le Fond général d'assureur car l'auteur de l'accident n'était pas assuré. Un médecin expert a été mandaté et suite à ses conclusions, mon assurance m'a envoyé son offre d'indemnisation.
Ignorant si cette offre était juste par rapport au préjudice subit, j'ai préféré confier mon dossier à un avocat spécialisé. Ce dernier m'a fait savoir gracieusement que l'indemnisation était dans la fourchette basse et que je pouvais soit faire une contre proposition aidé par un nouveau médecin expert qui me communiquerait les barèmes soit relancer toute la procédure pour obtenir beaucoup plus.

J'ai donc confié mon dossier à cet avocat en choisissant la négociation du barème. Celui-ci est donc intervenu et a reformulé la demande au fond général d'assurance en s'appuyant sur :
- la fourchette haute des barèmes appuyés par une consultation avec un nouveau médecin expert de sa connaissance, plus orienté vers la défense de mes intérêts que ceux des assurances
- des préjudices inhérents à mon accident (pratique du sport, etc.)
- des remboursements de consultations de spécialiste.
- et une prise en compte d'indemnisations supplémentaire si mon état venait à se dégrader.

J'ai donc obtenu au final auprès des assurances une meilleure indemnisation (10 000 euros de plus) et surtout une prise en compte d'une éventuelle dégradation de mon état, ce qui constitue pour moi un point fondamental dans tout ce que j'ai pu obtenir grâce à l'avocat.

Pour la petite histoire, les tarifs de cet avocat se sont bornés à 10 % de ce que j'ai gagné en plus lors de mon indemnisation.

Je ne regrette pas d'avoir pris les services d'un avocat de ne pas avoir fait aveuglement confiance à mon assurance. La leçon que j'en ai tirée est de ne jamais traiter directement avec une assurance ou avec le Fonds de Garantie.

Les conseils d'Eric Roig, directeur-fondateur de droit-finances.net
[ccmbg_widget type="video" id="307698" key="6439196432" site="ccmdroit" startMode="2"]
70
Pourrais tu stp me donner les coordonnéesde ce cabinet d'avocat
0