Comment faire pour vendre de l'artisanat avec mes contraintes

Messages postés
5
Date d'inscription
dimanche 11 novembre 2018
Dernière intervention
26 novembre 2018
- - Dernière réponse : lio1902
Messages postés
5
Date d'inscription
dimanche 11 novembre 2018
Dernière intervention
26 novembre 2018
- 26 nov. 2018 à 20:00
Bonjour,

Je suis micro-entrepreneur en service à la personne (assistance-dépannage informatique) depuis un an.

J'ai un projet de vente de t-shirts personnalisés - et d'éventuellement autres supports - qui nécessite donc achat, personnalisation et revente du produit fini.

Mais j'ai certaines contraintes :
- ma situation de micro-entrepreneur en service à la personne me contraint à une exclusivité d'activité via ma micro-entreprise sinon je perds la possibilité de pouvoir faire bénéficier à mes clients du crédit d'impôts de 50% sur mes facturations.
- après renseignement auprès d'une spécialiste de la CCI de Strasbourg , il ressort que mon nouveau projet m'oblige de créer une structure juridique, car un particulier ne peut vendre sans structure juridique que des biens personnels (via des vide-greniers, ebay, leboncoin,...) et mon activité visée ne rentre pas dans cela, elle est considérée comme un commerce.
- j'estime que mes bénéfices pourraient n'être que de 200 à 500 EUR par mois (ventes de 250 à 600 EUR) , je veux donc - pour l'instant en tout cas - n'en faire qu'un complément d'activité.

J'ai exploré différentes pistes :
- la création d'une société de type SASU ou SARL/EURL : me semble compliqué de faire cela d'entrée de jeu, je veux pouvoir démarrer doucement.
- le salariat à maximum 3/4 du smic via une association loi 1901 que je devrai créer en trouvant un objet d'association cohérent avec l'activité de revente visée : a priori je ne serai pas en "gestion désintéressée" pour au moins une raison (notamment "concurrence à des entreprises du secteur" sur l'activité de personnalisation de t-shirt), donc l'association serait sous le coup d'une gestion et déclaration comptable aussi contraignante que pour une société.
- le salariat via une CAE, Coopérative d'Activités et d'Emplois. Cela pourrait être intéressant mais sur Strasbourg la CAE m'obligerait à "transférer" chez eux l'activité d'assistance informatique de ma micro-entreprise, car ils proposent ces service et cela leur ferait de la concurrence. Or je ne souhaite pas fermer ma micro-entreprise, car je bénéficie de charges réduites (dispositif ACCRE) et la CAE impose également d'autres petites charges.

J'arrive donc à la conclusion que pour vendre mes t-shirts, voire tester une activité avant d'éventuellement créer une société, en étant en règle vis à vis du FISC, la seule solution serait dans ma situation de créer une SARL ou une SASU, ou de passer par une pépinière d'entreprise (qui impliquerait également des contraintes mais j'avoue que je n'ai pas encore pu avoir une vision assez claire de cette possibilité)

Mais peut-être certains d'entre vous verraient d'autres possibilités ?

Merci pour votre aide :)
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Messages postés
152
Date d'inscription
vendredi 19 octobre 2012
Dernière intervention
5 décembre 2018
0
Merci
Bonjour,

Tous les autres régimes d'entreprises sont coûteux. Surtout pour une petite activité secondaire.
Si vous avez un conjoint, il pourrait créer une micro à son nom ?
lio1902
Messages postés
5
Date d'inscription
dimanche 11 novembre 2018
Dernière intervention
26 novembre 2018
-
Bonjour,
Cette idée serait intéressante, mais je ne suis pas en situation de faire cela malheureusement.
Mais peut-être est-ce envisageable en passant par une société d'un ami de confiance et qui fait déjà de la vente ? J'ai entendu que ça pouvait se faire, mais ce n'est pas très légal j'imagine ...
Commenter la réponse de chomir73
Messages postés
5
Date d'inscription
dimanche 11 novembre 2018
Dernière intervention
26 novembre 2018
0
Merci
Je donne quelques nouvelles si cela permet d'aider d'autres personnes.
Un ami entrepreneur m',a conseillé de créer une SAS, mais cela me semble lourd à gérer, donc pour l'instant pas d'autres alternatives en vue, et j'ai peur que ça me décourage par manque de temps et manque de capacité à rentabiliser une telle structure.
Toujours à l'écoute d'autres idées qui émaneraient de la communauté droit-finance ! :)
lio1902
Messages postés
5
Date d'inscription
dimanche 11 novembre 2018
Dernière intervention
26 novembre 2018
-
On m'a également proposé de m'orienter vers Tempo (Agence de conseil en création et reprise d’entreprise), ce que je vais faire, bien que j'avais déjà été pris en charge par eux pendant ma période Pôle-Emploi pour ouverture de ma micro-entreprise il y a 2 ans, et cela ne m'avait pas forcément bcp aidé , la personne était sympathique et de bonne volonté mais les documents Excel fournis étaient truffés de fautes de français et dans certaines formules Excel egalement... (Pôle Emploi a arrêté leur collaboration avec eux depuis, pour une raison que j'ignore)
Commenter la réponse de lio1902
Messages postés
28272
Date d'inscription
samedi 12 mai 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 décembre 2018
0
Merci
Bonjour,

Pourtant, il est possible d'avoir une activité mixte :
https://www.auto-entrepreneur.fr/activite/activite-mixte.html

Après, dans ce cadre, le crédit d'impot pour les clients ne fonctionne pas (sur la partie service, bien entendu ?)

Resterait à changer le code de la micro-entreprise.
lio1902
Messages postés
5
Date d'inscription
dimanche 11 novembre 2018
Dernière intervention
26 novembre 2018
-
Merci pour le lien, mais malheureusement lorsqu'on a une déclaration Service à la Personne, il y a obligation d'exclusivité de l'activité au sein de la micro-entreprise, sinon je ne peux plus prétendre à faire bénéficier de 50% de crédit d'impôts mes services d'assistance en informatique.
Commenter la réponse de noctambule28
Dossier à la une