Préavis et congés payés avant démission

dm2 - Modifié le 10 juil. 2018 à 23:22
Thordendall Messages postés 2453 Date d'inscription mardi 9 novembre 2010 Statut Membre Dernière intervention 3 mars 2024 - 12 juil. 2018 à 23:06
Bonjour,

Je vais démissionner de mon entreprise début août mais mes congés de cet été sont déjà valides par mon employeur, deux semaines en août.
J'ai un mois de préavis mais crains que ces deux semaines de congés déjà posées ne décalent d'autant plus ma période de préavis, ce qui me ferait louper le début de mon contrat auprès de mon nouvel employeur. De plus, après ces deux semaines, il me reste encore des congés que je n'ai pas pris.

Ces congés décalent ils ma période de préavis ?
Est il possible que je demande à mon employeur de les annuler ?
Dois je obligatoirement demander à mon employeur de réduire ma période de préavis à un mois, congés compris ?
Mon employeur me payera t il mes congés restants ?

D'avance merci de votre réponse, cordialement
A voir également:

2 réponses

Any--Ly Messages postés 10447 Date d'inscription vendredi 8 décembre 2017 Statut Membre Dernière intervention 20 juillet 2020 2 081
11 juil. 2018 à 07:31
votre préavis sera repoussé de la durée de vos congés ..

tout est possible, il faut simplement demander à l'employeur ...
0
Même si mes congés étaient posés avant ma démission ? Cela fait plusieurs mois qu'ils sont ainsi et je n'ai pris la décision de démissionner que très récemment.

Merci beaucoup de votre réponse
0
Any--Ly Messages postés 10447 Date d'inscription vendredi 8 décembre 2017 Statut Membre Dernière intervention 20 juillet 2020 2 081
11 juil. 2018 à 19:24
si vous ne me croyez pas appelez l'inspection du travail ..
0
Thordendall Messages postés 2453 Date d'inscription mardi 9 novembre 2010 Statut Membre Dernière intervention 3 mars 2024 430
12 juil. 2018 à 23:06
Bonjour,

Il y a toujours moyen de s'arranger avec votre employeur. Vous pouvez annuler les congés posés, et faire votre préavis tranquille, vos congés seront payés avec votre solde tout compte.

C'est votre employeur qui prendra la décision
0