Frais d'actes de licitation

Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 5 avril 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
5 avril 2018
- - Dernière réponse : Ulpien1
Messages postés
5436
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2019
- 5 avril 2018 à 19:15
Bonjour,
Suite au décès de notre mère j’étais propriétaire en indivision avec mes 2 autres sœurs de biens immobiliers.
Voulant quitter l’indivision l’une de mes sœurs m’a proposé de me racheter ma part.
Lors de la signature de la licitation chez le notaire, ma sœur a réfuté le fait de devoir régler la totalité des frais notariés (taxes, honoraires et …), demandant à que ceux-ci soient partagés entre elle (le cessionnaire) et moi (le cédant).
J’ai pu lire que les frais d’acte de licitation, si la vente ne fait pas cesser l’indivision, sont à la charge de l’acheteur comme lors d’une vente immobilière classique.
Qu’en pensez-vous ?
Il m’a déjà été répondu par mon notaire que c’était une pratique, mais qu’il peut y avoir une entente conventionnelle entre l’acquéreur et le vendeur, sauf que nous n’en avons jamais fait.
Merci de me guider dans ce que je dois faire, accepter ou non de payer la moitié de ces frais de licitation.
Très cordialement
Afficher la suite 

2 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
5436
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2019
1814
14
Merci
Bonjour
Vous ne trouverez aucun texte fixant la répartition des frais, tant fiscaux que notariaux.Alors il faut s'en tenir à la logique.
Votre soeur rachète votre part. S'agissant d'une indivision successorale, cette opération ne sera pas soumise au DMTO de 5,8%, mais, bénéficiant d'un régime de faveur fiscal, au taux de 2,5 % du droit de partage.
En conséquence, la logique veut que les frais soient partagés.
Si votre part avait été acquise par un tiers étranger à l'indivision, l'opération aurait été soumise au DMTO et l'ensemble des frais à la charge de l'acquéreur.
C'est ainsi que l'on procède dans de nombreuses études et ce sans problème
Le fait de faire cesser l'indivision ou pas n'a rien à voir là-dedans, mais ne sert qu'à déterminer si les frais tant fiscaux que notariaux porteront sur la valeur totale de l'indivision ou sur la seule valeur de la partie cédée.

Dire « Merci » 14

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 25235 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de Ulpien1
Messages postés
31694
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
9 novembre 2019
11162
0
Merci
Qu’en pensez-vous ?
Les cessions de droits indivis étant assimilés à un partage, profite donc aux 2 parties en présence.
La charge des frais et droits fiscaux incombent aux 2 personnes.
Ainsi que vous le précise votre notaire les parties peuvent convenir que l'acquéreur supportera ces charges, mais il aurait fallu vous entendre avec votre soeur avant de signer l'acte.
Martinbob
Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 5 avril 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
5 avril 2018
-
En effet certains parlent de"partage" lorsque l'indivision cesse, ce qui n'est pas le cas puisque ma 2eme sœur conserve son 1/3 de l'indivision.
condorcet
Messages postés
31694
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
9 novembre 2019
11162 > Martinbob
Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 5 avril 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
5 avril 2018
-
ce qui n'est pas le cas puisque ma 2eme sœur conserve son 1/3 de l'indivision.
Il n'y a pas que des cessions de droits indivis faisant cesser une indivision mais également des cession ne faisant pas cesser l'indivision.
Vous ne voulez pas payer ?
Cela je l'ai compris de suite.
Je sais ce que j'écris .
Commenter la réponse de condorcet
Dossier à la une