Réglement facture impayée d'un frère décédé [Résolu]

zebula3564 4 Messages postés vendredi 2 octobre 2015Date d'inscription 8 novembre 2017 Dernière intervention - 8 nov. 2017 à 12:57 - Dernière réponse :  zebula3564
- 11 nov. 2017 à 11:24
Bonjour,

Mon frère est décédé le 26/08/16, son fournisseur de ligne fixe (SFR) m'a réclamé sa facture d'impayé (avant son décès), je les ai appelé maintes fois ils ont fini par baisser cette facture sans l'annuler, j'ai tout de même du régler le solde car SFR a fait appel à un huissier. J'ai réglé cette facture, mais je voulais savoir si en tant que sœur je devais la régler car je ne suis ni l'ascendant, ni la descendante. Merci de votre réponse.
Cordialement
Afficher la suite 

Votre réponse

4 réponses

Meilleure réponse
sleepy00 12246 Messages postés mardi 31 juillet 2012Date d'inscription 16 juillet 2018 Dernière intervention - 8 nov. 2017 à 13:01
1
Merci
Bonjour

si votre frère n'avait pas d'enfant.

ses freres, soeurs et ses parents sont héritier
sfr peut se retourner contre n'importe quel hériter qui n'aurait pas refuser l'héritage
ensuite les héritiers s'arrangent entre eux pour partager.

Merci sleepy00 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 14044 internautes ce mois-ci

merci de votre réponse
cordialement
Commenter la réponse de sleepy00
condorcet 26469 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 17 juillet 2018 Dernière intervention - 8 nov. 2017 à 13:01
0
Merci
je voulais savoir si en tant que sœur je devais la régler car je ne suis ni l'ascendant, ni la descendante.
En l'absence de descendant, la succession revient aux parents (pour 1/4 chacun) et le reste aux frères ou soeurs, ou, éventuellement, les neveux et nièces.
Pour quelles raisons avez-vous payé si vous n'êtes par l'héritière de votre frère ?
Telle est la vraie question !
j'ai réglé la facture car il était célibataire sans enfant.
cordialement
Commenter la réponse de condorcet
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une