Correction article svp [Résolu]

Laurence Pas Contente ... :( - 11 sept. 2017 à 23:22 - Dernière réponse :  Laurence Pas Contente :(
- 12 sept. 2017 à 15:38
Bonjour,
J'ai fait confiance à votre site et cela va me coûter un mois de loyer.
Merci de bien vouloir corriger votre article afin de ne pas engendrer d'autres victimes.
Lorsque le préavis est réduit à 1 mois au lieu de 3, il est OBLIGATOIRE de joindre un justificatif.
C'est la loi. Votre article précise que le bailleur est libre de demander une preuve. Du coup, le début du préavis se trouve reculé ... de 14 jours pour moi car ma bâilleuse va attendre le dernier moment pour le retirer à La Poste + délai lié à la réception de la1ere LRAR (qui ne comportait pas de justificatif).
Cordialement,
Laurence
Afficher la suite 

Votre réponse

17 réponses

Poisson92100 23625 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 18 mai 2018 Dernière intervention - Modifié par Poisson92100 le 12/09/2017 à 14:41
+1
Utile
vous avez manifestement regardé un truc périmé car tous les habitué ici répondent en donnant la bonne réponse qui est d'aller voir la

loi 89 article 15 ...après c'est à vous de lire la loi
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Pierrecastor 31903 Messages postés mercredi 5 novembre 2003Date d'inscriptionModérateurStatut 24 mai 2018 Dernière intervention - 12 sept. 2017 à 14:42
Le locataire souhaitant bénéficier des délais réduits de préavis mentionnés aux 1° à 5° précise le motif invoqué et le justifie au moment de l'envoi de la lettre de congé. A défaut, le délai de préavis applicable à ce congé est de trois mois.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=22932CB6231D0BC867BCFCD453E84FF9.tpdila09v_2?idArticle=LEGIARTI000031009733&cidTexte=JORFTEXT000000509310&categorieLien=id&dateTexte=
Commenter la réponse de Poisson92100
maylin27 22320 Messages postés mercredi 2 février 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 24 mai 2018 Dernière intervention - 12 sept. 2017 à 07:58
0
Utile
quel article ??
Laurence Pas Contente :( - 12 sept. 2017 à 15:10
Poisson92100

J'ai une copie d'écran de la source que j'ai utilisé et provenant de ce site ...

En théorie, je n'avais aucunement besoin de lire 9 pages de loi pour 1 seul élément sur lequel je m'interrogeais. J'ai malheureusement fait confiance à ce site et dommage pour moi, ça va me coûter cher.
Effectivement, j'irais directement à la source la prochaine fois !
Commenter la réponse de maylin27
dna.factory 16360 Messages postés mercredi 18 avril 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 24 mai 2018 Dernière intervention - Modifié par dna.factory le 12/09/2017 à 07:55
-1
Utile
C'est la loi.
C'est la loi comme indiqué sur légifrance ?
Ou c'est la loi comme dit le bailleur ?*
l'article 15 de loi du 6 juillet 1989 ne mentionne pas l'obligation de fournir un justificatif.

Par contre, et c'est le point important, l'article sur ce site précise qu'il faut indiquer sur votre lettre les raisons du préavis réduit. Il est évident que le bailleur ne va pas le deviner.
Si vous dites juste 'préavis réduit' ou même ne le mentionnez pas, il est évident que ça ne va pas marcher.

La mise à disposition du justificatif ne réinitialise pas le début du préavis.
Et je rappelle que la loi autorise la remise du préavis en main propre, et que le bailleur n'a pas le droit de refuser.

*
Je rappelle aussi que d'après la loi, si une fille est en minijupe, elle est d'accord pour faire l'amour, même si elle dit non. Si je dis que c'est la loi, c'est forcément vrai.**

**
(C'est évidemment pas vrai, c'est juste un exemple par l'absurde qu'il ne suffit pas de DIRE que quelque chose est 'la loi' pour que ce soit vrai. Mais quand c'est pas absurde, les gens auront tendance à le croire).


Stop failing the turing test ! 
Laurence Pas Contente :( > djivi38 17201 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 24 mai 2018 Dernière intervention - 12 sept. 2017 à 15:31
Non, en fait, j'ai mis un petit mot, juste parce que je suis bien élevée et cela même si je m'adresse à une vraie Biiiiiiiiiiiiip.
J'ai juste mis :

OBJET : Justificatif de licenciement
Madame,
Veuillez trouver ci-joint une copie de ma lettre de licenciement justifiant la réduction du préavis à 1 mois et débutant le 1er sept.
Veuillez croire, Madame, en l'expression de mes sincères salutations.
+ daté et signé

ça suffit ? ? ?
Laurence Pas Contente :( > Laurence Pas Contente :( - 12 sept. 2017 à 15:33
Il faut impérativement de nouveau le blabla déjà mis dans la 1ère LRAR que que cela soit légal ???

Par la présente, je vous informe de ma décision de quitter le logement que j'occupe depuis (précisez la date), situé (précisez l'adresse).

Ce départ est lié à la perte de mon emploi (ou l'un des autres motifs permettant ce préavis d'un mois). Vous trouverez ci-joint (nature du justificatif selon le motif de la réduction du préavis).
djivi38 17201 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 24 mai 2018 Dernière intervention > Laurence Pas Contente :( - 12 sept. 2017 à 15:17
Pouvez-vous faire une remise en main propre (congé+justificatif en 2 exemplaires, 1 pour elle que vous aurez signé et 1 pour vous qu'elle aura signé) ?
Pierrecastor 31903 Messages postés mercredi 5 novembre 2003Date d'inscriptionModérateurStatut 24 mai 2018 Dernière intervention > Laurence Pas Contente :( - 12 sept. 2017 à 15:18
SI la propriétaire ne va pas chercher les recommandé, votre préavis ne se lancera pas. Il faudrait donc lui remettre en main propre ou alors par huissier.
Laurence Pas Contente :( - 12 sept. 2017 à 15:38
Elle habite à 400 bornes, elle est tranquille !!!
Elle va attendre le dernier jour pour aller chercher le document à La Poste et ensuite me dire qu'il y a vice de procédure car la lettre ne mentionne pas tous les éléments j'imagine...
Et ensuite de nouveau attendre 14 jours pour aller chercher la 3ème LRAR.
Et voila comment toucher 650 € en faisant chier son monde.
Et la loi protège qui vous me dites ??? Grrrrrrrrrrrrr
Commenter la réponse de dna.factory
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une