Possible impact sur ma carrière? [Résolu]

Roby - 2 juil. 2017 à 22:36 - Dernière réponse :  Roby
- 2 juil. 2017 à 23:28
Bonjour,
Je suis un jeune de 16 ans qui sera en secondaire 5 à l’automne 2017( Je vis à Montréal,Québec).J'ai l'intention de continuer mes études en Science Humaine pour devenir Avocat,en droit des affaires et je n'ai pas l'intention de changer de voie.

Le problème est que j'ai très envie de me faire percé les oreilles,vu la fermeture( très conservateurs ) du milieu judiciaire,je me demande quel l'impact que sa pourrait avoir si ma vie professionnelle.

j'aimerais avoir vos avis et vos observations dû a des expériences vécus ou témoins au boulot puisque vous fréquentez le milieu chaque jour.
Merci d'avance pour vos réponses.

je vous prie d'agréer mes salutations distinguées.
Afficher la suite 

Votre réponse

4 réponses

djivi38 18132 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 24 juin 2018 Dernière intervention - 2 juil. 2017 à 22:51
0
Merci
bonjour,

les points de vue et les us & coutumes varient d'un pays à l'autre !
Ici vous êtes sur un forum de droit animé principalement par des français et nous ne savons rien des appréciations sur les oreilles percées au Canada.
Postez plutôt sur un forum canadien pour obtenir des avis de canadiens.
Mais je vous félicite de penser déjà à l'impact que ça pourrait avoir dans votre futur métier.

Cdt.
Merci pour votre réponse et le conseille.
J'ai conscience que nous sommes de pays différents mais pouvez-vous me dire quel sont les impacts possibles en France?
djivi38 18132 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 24 juin 2018 Dernière intervention > Roby - 2 juil. 2017 à 23:23
OK. Voici mon humble avis :
Boucles d'oreilles : bien perçues par tout le monde pourvu qu'elles restent relativement discrètes.
Piercings d'oreilles : certainement beaucoup moins bien perçus en général dans ce milieu.
Mais ce n'est que mon impression...

Cdt.
Commenter la réponse de djivi38
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une