Premier investissement immobilier

Ines - 26 juin 2017 à 13:21 - Dernière réponse : Poisson92100 23311 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 23 avril 2018 Dernière intervention
- 17 juil. 2017 à 09:34
Salut à tous,

J'ai 25 ans, j'effectue ma première acquisition immobilière. Je pense y habiter en résidence principale entre 5 et 10 ans... Il s'agit d'un appartement à Dijon, T3, 60m², de 2013. Coût total avec les frais de notaire inclus = 130000€
J'ai un apport de 20000€ et je compte profiter du prêt patronal 1% à hauteur de 30000€. Il me reste donc 80000€ à emprunter en passant par une banque ou un courtier. Le compromis de vente est signé, j'ai ventilé le mobilier et pris les frais d'agence à charge afin de gratter un peu les frais de notaire.
Je suis en CDI et mon salaire net est de 2000€. Je pense emprunter sur 20 ans avec des mensualités avoisinant 550€. Ça vous semble correct ?
Avant de prendre des rendez-vous avec les établissements bancaires, je souhaite m'informer avec des avis extérieurs. Que dois-je négocier ? À quel taux dois-je m'attendre ?

Quel organisme propose le meilleur TEG ? Et où trouver une assurance de prêt à bas coût ?

Merci pour vos conseils qui pourront m'aider à prendre les bonnes décisions.
Afficher la suite 

1 réponse

Répondre au sujet
Poisson92100 23311 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 23 avril 2018 Dernière intervention - 17 juil. 2017 à 09:34
0
Utile
bonjour
CDI+ petit apport...le projet tient la route...
(pour une banque vos 20000 c'est 10000 d'apport seulement car ils ne compte pas les frais de notaires)

voyez d'une part votre banquier usuel (c'est quoi votre banque ?) et d'autre part un courtier...et menez les dossiers prêts en parallèle

Négocier "pas de pénalité en cas de remboursement anticipé"- en général les banque acceptent cela passé la 3eme année et vous devez être conscient que statistiquement vous revendrez bien avant la fin du prêt
Commenter la réponse de Poisson92100
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une