Rester dans l'avion pendant un arret, est ce une escale ? [Résolu]

Benya75011 12 Messages postés vendredi 28 octobre 2016Date d'inscription 28 octobre 2016 Dernière intervention - 28 oct. 2016 à 09:16 - Dernière réponse : Afrikarnak 23646 Messages postés lundi 12 octobre 2009Date d'inscriptionContributeurStatut 17 juillet 2018 Dernière intervention
- 28 oct. 2016 à 12:27
Bonjour a tous,

Je reviens d'un voyage a l’île Maurice et pendant le vol aller Paris - Île Maurice (qui était direct sans escale) il se trouve que j'ai eu un arrêt a la réunion ( en restant dans le même avion, un peu comme un arrêt dans le bus)
Le temps de vol complet était bien le bon mais sur mon billet électronique il est bien précisé "sans escale", en me plaignant a la compagnie avec qui j'ai effectué ce vol, il me précise qu'a partir du moment ou je ne descend pas de l'avion, le vol peut être considérer comme direct.
J'ai trouvé ça absurde car si j’achète un vol direct c'est justement pour évité les multiples décollages et atterrissages.

Savez vous si cette compagnie est dans son droit ?

Bien évidement le vol était beaucoup plus cher qu'une autre compagnie qui précisait une escale avec le même temps de vol.

Merci pour vos futurs réponses
Afficher la suite 

Votre réponse

32 réponses

0
Merci
Bonjour,

Dans son droit, oui. Il s'agit d'une escale technique, non pas d'une escale au sens premier vu que vous n'avez pas changé d'avion.

En comparant le temps de vol avec d'autres compagnies, vous auriez d'ailleurs pu remarquer que celui-ci était plus long... Je met pour ma part 10h45 en vol direct.

Bonne journée
Benya75011 12 Messages postés vendredi 28 octobre 2016Date d'inscription 28 octobre 2016 Dernière intervention > DorisOups 18610 Messages postés mardi 19 novembre 2013Date d'inscription 18 juillet 2017 Dernière intervention - 28 oct. 2016 à 11:23
Point de vue du droit ? vous m'avez sortie aucun article de loi, uniquement des CG qui sont écrit par la compagnie, vous m'avez l'air pas plus informé que moi, vous vous contentez de réécrire leur conditions générals qui comme je vous l'ai dit son écrit pas eux.

Une escale de sécurité a l'allé mais pas au retour ? De plus cette escale était prévu par Corsair vu que le numéro de billet correspond au vol qui va jusqu’à Saint Denis.

Alors il ne fallait pas accepter.
CQFD.

J'ai accepté le fait de me faire prevenir si il y avait une escale supplementaire, ce qui n'a pas été le cas.

Apparement je ne suis pas le seul a etre buté.

Bonne journée
DorisOups 18610 Messages postés mardi 19 novembre 2013Date d'inscription 18 juillet 2017 Dernière intervention > Benya75011 12 Messages postés vendredi 28 octobre 2016Date d'inscription 28 octobre 2016 Dernière intervention - 28 oct. 2016 à 11:24
bon stop
il n'y a pire sourd que celui qui ne veut rien entendre

allez au tribunal

bon courage
"C'est tout de même inacceptable"

Alors il ne fallait pas accepter.
CQFD.
DorisOups 18610 Messages postés mardi 19 novembre 2013Date d'inscription 18 juillet 2017 Dernière intervention > Dalma - 28 oct. 2016 à 11:17
+10

comme d’habitude, on achète quelque chose, on ne lit pas les conditions générales de vente et on vient pleurer ensuite
Afrikarnak 23646 Messages postés lundi 12 octobre 2009Date d'inscriptionContributeurStatut 17 juillet 2018 Dernière intervention - 28 oct. 2016 à 12:27
Hello

vous m'avez sortie aucun article de loi, uniquement des CGV qui sont écrit par la compagnie
SIC.

De la 'Loi' applicable Afrikarnak t'en produit.

Code Civil L1103:

Les contrats légalement formés tiennent lieu de loi à ceux qui les ont faits.

'Contracter' ( = acheter un billet..) avec une Cie Aérienne emporte l'acceptation de ses CGV. Si l'objet de ta colère est bien spécifié dans les CGV il n'y a aucune contestation possible.

Espérons que ce 'fil' un peu pénible soit clos...

A+
Commenter la réponse de Komar
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une