AAH refusée - Enfant de 20 ans ressortissant EU [Résolu]

fatboyseb 4 Messages postés lundi 22 juin 2015Date d'inscription 23 mai 2016 Dernière intervention - 22 juin 2015 à 23:13 - Dernière réponse : MIMIE3645 1764 Messages postés dimanche 7 février 2016Date d'inscription 23 janvier 2018 Dernière intervention
- 23 mai 2016 à 22:18
Bonjour,

Je suis Belge, travaille en CDI.
Je travaille en France depuis 18 mois et ma famille m'a rejoint il y'a douze mois.

Mon épouse est Irlandaise et a une fille (ma belle fille donc) handicapée à 80%+.
Elles sont toutes les deux, ainsi que nos deux autres enfants sur mes droits de la CPAM et sur ma Mutuelle.

J'ai un compte CAF ou nous sommes tout les 5 déclarés.

Tous les 5 sommes dans un même Foyer Fiscal ou je déclare tout le monde à ma charge.
Ma belle fille a une ALD de la CPAM pour ses différents problèmes.

J'ai fais les démarches auprès de la MDPH pour son handicap.
Elle est reconnue handicapée à 80%+, a reçu une place en accueil de jour et sa demande pour l'AAH acceptée.

Comme l'AHH est validé par la CAF, j'ai introduit ma demande et celle-ci a été refusé au motif que ma belle fille n'a pas de revenu suffisant pour subvenir à ses besoins. J'ai envie de dire évidemment: elle est handicapé mental et physique, l'AAH est là pour fournir aux personnes dans ce cas les ressources de base à une vie décente.

Je comprends que l'idée de ce critère est de limiter l'afflux de migrants voulant profiter du système d'état providence mais dans mon cas l'installation en France est dictée par des besoins professionnels. Les attaches de ma belle-fille sont ici avec sa famille et n'a pas d'autre endroit ou aller.

Je trouve ce refus injustifié, notre unité familliale ayant de quoi subvenir à ses besoins en France (j'ai un revenu de base de 3000 EUR net et paie mes impôts en conséquence).

J'aimerai savoir si certains d'entre vous se sont retrouvés dans cette situation et si certain d'entre vous ont une stratégie de contestation de cette décision.

D'avance merci.
Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

sarah2012 5853 Messages postés vendredi 3 février 2012Date d'inscriptionContributeurStatut 4 octobre 2018 Dernière intervention - 23 juin 2015 à 09:11
0
Merci
Bonjour,

Je ne comprends pas pourquoi vous avez introduit une demande auprès de la CAF ?

Puisque la mdph a accepté l'aah, c'est elle qui se charge des formalités auprès de la caf.

Cordialement
fatboyseb 4 Messages postés lundi 22 juin 2015Date d'inscription 23 mai 2016 Dernière intervention - 23 juin 2015 à 23:04
Bonjour,

Oui Sarah la MDPH a contacté la Caf qui a ouvert un numéro d'allocataire pour ma belle fille. La Caf m'a ensuite demandé des infos complémentaire pour l'ouverture de droit.

L'argument pour le refus est qu'elle n'a pas de ressources pour subvenir à ses besoins ce qui est contre l'article L121-1 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile. Mais le problème dans ce cas est qu'ils ont étudié la demande en tant que personne isolée.
Dans ce cas leur argument est valide.
Dans notre cas nous sommes un famille et en tant que personne à ma charge ma belle fille n'a pas a justifier ses ressources car elle est à notre charge.

L'article L121-1 stipule que :

« Sauf si sa présence constitue une menace pour l'ordre public, tout citoyen de l'Union européenne, tout ressortissant d'un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen ou de la Confédération suisse a le droit de séjourner en France pour une durée supérieure à trois mois s'il satisfait à l'une des conditions suivantes :

1° S'il exerce une activité professionnelle en France ;

2° S'il dispose pour lui et pour les membres de sa famille tels que visés au 4° de ressources suffisantes afin de ne pas devenir une charge pour le système d'assistance sociale, ainsi que d'une assurance maladie ;

3° S'il est inscrit dans un établissement fonctionnant conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur pour y suivre à titre principal des études ou, dans ce cadre, une formation professionnelle, et garantit disposer d'une assurance maladie ainsi que de ressources suffisantes pour lui et pour les membres de sa famille tels que visés au 5° afin de ne pas devenir une charge pour le système d'assistance sociale ;

4° S'il est un descendant direct âgé de moins de vingt et un ans ou à charge, ascendant direct à charge, conjoint, ascendant ou descendant direct à charge du conjoint, accompagnant ou rejoignant un ressortissant qui satisfait aux conditions énoncées aux 1° ou 2° ;

5° S'il est le conjoint ou un enfant à charge accompagnant ou rejoignant un ressortissant qui satisfait aux conditions énoncées au 3°. »


J'ai écrit un recours en argumentant que Je suis:
  • Ressortissant Européen
  • Résidant légalement en France en tant que salarié depuis le 6 Janvier 2014 (au vu du point 1° de l'Article L121-1 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile)
  • Et que je dispose pour moi et pour les membres de sa famille (tels que visés au 4° de l'Article L121-1 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile) de ressources suffisantes afin de ne pas devenir une charge pour le système d'assistance sociale, ainsi que d'une assurance maladie


Mon épouse est:
  • Ressortissante Européenne
  • Résidant légalement en France en tant que conjointe (au vu du point 4° de l'Article L121-1 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile)


Ma belle fille est:
  • Ressortissante Européenne
  • A maintenant 20 ans révolus
  • Résidant légalement en France depuis plus de trois mois (et inscrite à la mairie de Bartenheim 68870 depuis un an) en tant que descendant direct à charge de ma conjointe (au vu du point 4° Article L121-1 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile)
  • En situation d'incapacité permanente au moins égale à un pourcentage fixé par décret (plus de 80% dans son cas au vu de l'évaluation de la MDPH)



Les conditions du refus donnés lors de la demande « ressources insuffisante pour elle-même (ou pour les membres de sa famille) » ne s'applique pas à ma belle fille car elle est « descendant direct à charge de ma conjointe » (point 4° de l'article L121-1 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile) rejoignant un ressortissant (moi-même) répondant au point aux conditions énoncées aux points 1° ou 2° (dans mon je remplis les deux points) de l'article L121-1 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile.

En concluant que:
La condition de ressources ne s'applique pas au cas de ma belle fille. Ce cas de justifications de ressources ne s'appliquant qu'aux personnes qui tombent sous le coup des points 3° et 5° de l'Article L121-1 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile.

Je pense avoir raison sur ce coup.

SI d'autres personnes ont des suggestions je suis preneur.

Je mettrai à jour la discussion une fois le retour traité, en espérant un retour positif et en espérant que cela puisse servir à d'autres.
sarah2012 5853 Messages postés vendredi 3 février 2012Date d'inscriptionContributeurStatut 4 octobre 2018 Dernière intervention - 24 juin 2015 à 08:55
bonjour fatboyseb,

Merci pour ces explications.

A moins de faire erreur, il est possible que le problème provienne de la date, à laquelle ils se sont référés pour examiner le début de sa situation.

S'ils se sont contentés de la date de sa demande à l'aah, effectivement elle ne remplit pas les conditions de séjour et ne peut donc pas bénéficier de cette allocation.

Hors dans son cas d'espèce, c'est sa situation à sa date d'entrée en France qui aurait dû être prise en compte et là toutes les conditions que vous avez énumérées sont remplies.
fatboyseb 4 Messages postés lundi 22 juin 2015Date d'inscription 23 mai 2016 Dernière intervention - 23 mai 2016 à 19:37
Update: après 6 mois de procédure au TASS, la CAF a reconnu son erreur et ouvert les droits avec un paiement rétroactif sur les 12 mois.

Merci pour les réponses
Commenter la réponse de sarah2012
MIMIE3645 1764 Messages postés dimanche 7 février 2016Date d'inscription 23 janvier 2018 Dernière intervention - 23 mai 2016 à 22:18
0
Merci
bonsoir

la mdph se prononce d'in point de vue medical, la caf d'un point de vue administratif.

Pour que votre fille beneficie de l'aah, elle doit avoir son propre dossier et donc ouvrir un droit au sejour...
Par contre de memoire si un enfant EEE a ete a charge sur le dossiers des parents à qui la caf a ouvert un droit au sejour, ce droit au sejour peut etre transmis à l'enfant qui devient allocataire..
=> conseil: contester devant la commission de recours amiable caf
Commenter la réponse de MIMIE3645

Dossier à la une