Avoir enfant avec femme chinoise

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 1 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
2 avril 2015
-
 Jacmel -
Bonjour, je vous écris car j'aimerai en savoir plus concernant une question que je me pose. Voilà ma copine est chinoise,elle est étudiante, moi je suis français et nous aimerions avoir un enfant ensemble hors mariage ! Ma question c'est comment cela se passera pour elle sâchant qu'elle n'a que le visa étudiant , pourra t elle vivre en France avec moi et demander ses papiers de résident même si nous ne sommes pas mariés ? Le fait que je suis français et que je reconnaisse l'enfant suffira t'il pour qu'elle puisse résider tout le temps en France ? Merci de vos réponses c'est très important !

5 réponses

Messages postés
40035
Date d'inscription
jeudi 14 février 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
11 juillet 2020
12 015
Bonjour,

le fait que votre compagne chinoise ait un enfant français ne lui donnera en aucun cas une protection absolue quant à la possibilité de rester sur le sol français !! Elle pourra bien-sûr demander un visa vie privée famille mais sans certitude de résultat.

Le mariage reste toujours une meilleure protection, pas absolue mais bien meilleure qu'une vie de couple "simple".

Cordialement
Messages postés
40035
Date d'inscription
jeudi 14 février 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
11 juillet 2020
12 015
Effectivement, quelque soit la situation choisie, vous n'aurez aucune certitude absolue que votre amie puisse rester sur le sol français, ni qu'elle puisse un jour obtenir la nationalité française, mais rien ne vous empêche de vivre ensemble tant qu'elle n'est pas obligée de quitter le territoire.

Ce sont les lois françaises.

Si vous parcourez un peu le forum, vous verrez qu'il existe des situations où pour fuir les difficultés de leur pays, des étrangers non-européens sont prêts à se marier, à avoir des enfants dans l'unique but d'obtenir la nationalité française. Et aussi le cas inverse où des hommes mûrs obtiennent grâce à leur position de français des faveurs/mariages de jeunes non-européennes et s'aperçoivent, quelque temps plus tard que ce n'était pas d'eux qu'elles étaient amoureuses mais de la promesse d'un avenir meilleur.
Mariage gris, enfants-chantage, etc. Mariage défaits à peine quelques mois après la cérémonie, divorce dès la carte de séjour obtenu.
Je n'ai aucune idée des proportions de ce problème, mais ce sont très souvent des drames.

Ce n'est peut-être pas votre cas, mais l'état français a mis en place des mesures pour limiter l'immigration.

Bonne journée
Messages postés
18104
Date d'inscription
mardi 19 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
18 juillet 2017
3 803
bonjour
rien à dire de plus que Doris33
faites les choses dans l'ordre pour avoir toutes vos chances
avoir un enfant ne lui donne aucun droit pour rester en France...
Bonjour,

Si je reprends le site du ministère de l'intérieur, "L'étranger, père ou mère d'un enfant français mineur, se voit délivrer de plein droit une carte de séjour temporaire d'une durée d'un an s'il justifie contribuer effectivement à l'entretien et à l'éducation de cet enfant depuis sa naissance ou depuis au moins 2 ans. Il n'est pas exigé que l'entrée sur le territoire de cet étranger soit régulière."
Le titre de séjour temporaire (1 an renouvelable) est de plein droit pour le parent d'un enfant français qui peut prouver qu'il s'en occupe.
Ce qui est beaucoup plus compliqué pour le mariage (il faut prouver un certain temps de vie commune).
La carte de résident (10 ans) n'est, elle, pas de plein droit mais peut être demandée.
Messages postés
18104
Date d'inscription
mardi 19 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
18 juillet 2017
3 803
c'est faux , et bien que certain (es) vont encore rouspéter, je cite l'exemple d'un membre de ma famille expulsée au Gabon malgré son nouveau né.
elle a dû attendre 18 mois et faire les démarches légales pour rentrer et maintenant résider en toute légalité en France

il vaut mieux attendre deux ou trois ans avant d'avoir un enfant, régulariser la situation et avoir ce bébé dans les meilleures conditions d'accueil sans épée de Damoclès sur la tête..
Ce n'est pas faux, c'est le cadre légal...Respecté ou pas par les préfecture (et oui la question de prouver qu'on s'en occupe peut être très largement interprété).

Je suis tout à fait d'accord avec vous sur le fait que ce n'est pas toujours appliqué/obtenu, et je suis véritablement désolée pour la personne dont vous parlez! mais je ne peux qu'insister, c'est une des rares situations de plein droit...reste à le faire appliquer.

http://www.immigration.interieur.gouv.fr/Immigration/L-immigration-familiale/Les-parents-d-enfants-francais
Messages postés
18104
Date d'inscription
mardi 19 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
18 juillet 2017
3 803
tout à fait, mais dans ce cas ils auront quand même une menace sur la tête et ce n'est pas la meilleure solution pour l'enfant
c'est la raison pour laquelle il vaut mieux attendre un peu, faire tous les papiers et démarches nécessaires et âtre trankilou ensuite

imaginez la situation! être obligée de répartir en Chine en laissant un bébé nouveau né!
Je précise : je n'avais pas vu la deuxième partie de votre message, désolée!

Donc, OUI, assurément, il vaut mieux régulariser avant et envisager le bébé par la suite, sans aucun doute.

Par contre, régulariser grâce à un mariage, pour le coup, de mon expérience, me paraît encore plus aléatoire ...mais après encore une fois, tout dépend des préfectures...
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 1 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
2 avril 2015

Je voulais vous remercier pour toutes vos réponses bien qu'elles soient partager entre le fait de devoir se marier avant ou d'avoir l'enfant, mais je trouve ça invraisemblable qu'en étant français et en reconnaissant l'enfant que l'on ne puisse pas vivre ensemble, vous allez me dire il faut d'abord se marier,mais là encore ce n'est apparemment pas dit qu'elle puisse rester, c'est exact?
Si vous voulez vous faire une idée des possibilités, le site internet du ministère de l'intérieur est très clair (et les possibilités sont limitées)
Si vous voulez vous faire une idée des risques que ces possibilités ne soient pas obtenues par vous en particulier, allez consulter une association comme les Amoureux au ban public
Nous vous avons tenu ici les deux discours, parce que vous allez être confronté au droit certes, mais aussi à la réalité de son application (ou pas).
Dossier à la une