Burn out total

Signaler
Messages postés
7
Date d'inscription
samedi 17 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2015
-
 myluchia -
Bonjour,
Le 25 octobre 2014. J'ai été hospitalisée suite à un malaise sur la voie publique. Diagnostic, burn out total, 6 jours d'hospitalisation, résultat des examens : des problèmes de tachycardie liés au stress. Je suis toujours en arrêt maladie, sous AD, et consultations avec un psy
Je souhaite changer d'emploi, je travaille dans le droit.
le burn out, il y a un avant et un après.
Je me sens fragilisée, comment savoir si je suis encore capable de travailler efficacement à plein temps. Je sais que le burn out n'est pas considéré comme maladie professionnelle.
merci pour votre réponse.

7 réponses

Messages postés
4
Date d'inscription
jeudi 16 juillet 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
16 juillet 2015
1
Bonjour,
j'ai moi même fait un Burn Out en Mai 2013, qui a nécessitait 5 mois d'arrêt de travail. A la reprise, mon employeur m'avait remplacé et m'a mis au placard. J'ai subi cette situation d'Octobre 2013 à Octobre 2014, une année pendant laquelle je suis allée travailler tous les matins pour ne rien faire, sauf assise à une chaise, puisque plus de travail, plus de tél, plus d'ordi, et bien entendu coupé de tout le monde.
C'est inhumain, et depuis Octobre 2014, je suis en maladie pour un syndrome anxio dépressif que j'essaie de faire reconnaître en maladie professionnelle, puisque l'Inspection du Travail vient de porter plainte contre mon employeur pour Harcèlement moral à mon encontre et que le Conseil de Prud'hommes vient de condamner la Société.
En plus de m'avoir épuisé par la surcharge de travail, le stress, le rendement de l'activité, le personnel non remplacé et pour lequel on prend le taf, ils m'ont détruit psychologiquement.
Suite à mon Burn Out, et maintenant ma dépression, j'ai développé des fybromyalgies et je n'arrive plus à mener une vie normale. Des douleurs de partout, le dos, la tête, les cervicales, les membres inférieurs, des problèmes de vue, de concentration, et puis toujours cette fatique..... J'ai 50 ans, et je ne sais même pas si je vais arriver à reprendre un jour le travail. Je ne m'en sens plus capable.
Voilà, je voulais juste partager mon vécu et mon quotidien, mais je me battrai jusqu'au bout, je ne lacherai rien, sinon ils m'auront vraiment tuée. Pour ceux que cela intéresse, je crée une Association pour soutenir toutes les personnes qui sont dans notre situation, car je me suis rendue compte que l'on est seul face à sa douleur physique et morale. De plus on entend de plus en plus parler de Burn Out, que les gens extérieurs ont tendance maintenant à banaliser le problème.
Bonjour myluchia,
quelle joie de lire vos interventions, c'est la première fois qu'une personne ayant vécu la même chose que moi me contacte et ca me réconforte énormément. C'est bien d'avoir créé cette association, j'adhére tout de suite. Il faudra qu'on s'appelle. Je ss toujours en arrêt de travail. Moi aussi, douleurs dans les cervicales malgré les séances de kinésithérapeute, et aussi douleurs derrière la tête qui a tapé au sol lors de la chute. Je vois régulièrement une psy qui me conseille le mi temps thérapeutique. Ce matin, j'ai vu mon médecin traitant qui me dit que j'ai toujours un filet. Si ca se passe mal, arrêt de travail. Mais l'employeur peut refuser le mi temps sous prétexte que ca désorganise l'entreprise. S'il refuse, c'est reprise à temps complet, et là je ne crois pas que je pourrai. De toute façon, je n'ai pas du tout envie d'y retourner. En parallèle, j'essaie de trouver un autre job, mais à 55 ans, ce n'est pas facile et la retraite n'est pas encore là. De plus repartir sur un nouveau job, c'est aussi réduction de salaire. C' est pas facile comme pour vous d'envsager l'avenir professionnel. Comme vous, je ne sais pas si je suis encore capable d'assurer même une demi journée de travail. La Cpam ne veut pas reconnaître le burn out comme maladie professionnelle, c'est honteux, être malade à cause du travail, on revient au temps de l'esclavage. A bientôt, je l'espère.
> mchristony
Ne lâchez rien, il ne faut surtout pas y retourner, ce serait vous condamner. Restez en arrêt, si ils refusent le mi temps thérapeutique, et prenez contact avec le médecin de travail (par l'intermédiaire du médecin conseil de la Sécurité Sociale qui vous suit), et demandez à être déclaré "inapte à la Société, mais apte à travailler dans un autre environnement professionnel". Votre Société à la suite de cette inaptitude sera obligée de vous licencier dans le mois qui suit sinon à vous verser votre salaire intégral tout en restant en maladie. De plus le fait de cette inaptitude entraîne "un danger" pour vous, et le médecin du travail déclarera l'inaptitude en une seule visite et non deux espacées de 15 jours. Vous gagnerez donc du temps. C'est la seule solution pour vous sortir de cet enfer rapidement. Faites tout de même attention, si vous saisissez le Conseil de Prud'hommes ou si l'inspection du travail déclare un harcèlement à votre encontre, vous ne serez plus licenciable pour inaptitude, car le licenciement pour inaptitude professionnelle liée à un harcèlement est interdit par la loi...... Nous sommes victimes, mais c'est à nous de faire attention à tout, pour ne pas être pénaliser. Je vous souhaite bon courage, et surtout ne lâchez rien.
Messages postés
16196
Date d'inscription
samedi 6 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2019
3 440
Bonjour,

A votre avis, cela vient de quoi ? De harcèlement ? de trop de travail ? Ras le bol de cette branche professionnelle ? Problèmes à la maison dans la vie privée ?

Vous n' en dites pas beaucoup ...

Et que voudriez vous savoir ??

En l' état et sans rien savoir de particulier, je vous conseillerais de continuer à vous soigner et de chercher à vous diriger vers un autre travail ...

Lien intéressant:

http://www.marteau-peretie-avocat.eu/souffrance-au-travail-accident-maladie-professionnelle-harcelement-burn-out-stress-travail-inaptitude.html

Vous pouvez aussi voir çà éventuellement sur ce forum:
http://sante-medecine.commentcamarche.net/


Entre chien et loup ... Attention au loup ....
Messages postés
7
Date d'inscription
samedi 17 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2015

Merci de votre réponse.
En effet, mon problème est lié au travail. En avril 2012, mes employeurs (notaires) ont pris leur retraite et un jeune couple marié les ont remplacés. Et depuis, c'est l'enfer. Surcharge de travail, stress, pression et aucune reconnaissance. Des semaines de 45 à 50 heures non rémunérées, ni récupérées et même pas notées.
Messages postés
30101
Date d'inscription
lundi 1 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 janvier 2020
1 192
Bonsoir,

Avez-vous demandé à voir le Médecin du Travail pour cela ?


Messages postés
7
Date d'inscription
samedi 17 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2015

Merci de votre réponse.
Non, je n'ai pas encore demandé à voir le médecin du travail. Dernièrement, une collègue m'a précisé par sms que mes employeurs envisageaient de me proposer une rupture conventionnelle que je refuserai. C'est trop facile de démolir les gens et après de s'en débarrasser. Si le médecin du travail me met inapte, je suis licenciée et après suis je toujours en maladie ou au chômage ? Que se passera t'il si je ne retrouve pas d'emploi et comment savoir si mes fonctions cognitives n'ont pas été altérées ? Je me suis constituée un dossier de 10 pages, 6 personnes ont quittés l'étude en deux ans et demi, sept avec moi (3 ruptures de contrat, une démission, et deux personnes pendant la période d'essai).
Que d'interrogations me préoccupent ?
A quand le suicide assisté pour fin de vie professionnelle.
myluchia
Messages postés
4
Date d'inscription
jeudi 16 juillet 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
16 juillet 2015
1
Bonjour,
Le médecin du travail ne fera strictement rien. Moi depuis deux ans de harcèlement suite à un Burn Out, le médecin du travail a été prévenu 3 fois par courrier recommandé et c'est comme l'Adage : "Anne ma soeur Anne ne voit tu rien venir"... Je n'ai jamais été convoqué et il ne s'est jamais déplacé à la Société pour vérifier mes conditions de travail. Pour répondre à votre question, il faut voir pour quelle inaptitude vous allez être licencié. Il faut que ce soit une inaptitude professionnnelle à la Société et non au poste, comme cela vous bénéficierez que d'une visite et vous pourrez retravailler ailleurs sans problème. Et oui, même licencié vous pouvez rester en maladie,même au chomage, ça marche comme un employeur. Il ne faut pas hésiter à prévenir l'Inspection du Travail, ils sont là pour vérifier les conditions dans lesquelles vous travaillez.
J'aimerai vous rassurer, mais c'est vrai qu'il y a un avant et un après. Vous ne pourrez jamais plus retravailler comme avant, mais avec l'aide de votre psy, vous arriverez à vous reconstruire et à vous tourner vers autre chose. Les statistiques le démontrent, plus de 80 % des personnes qui ont fait un burn out, changement complétement d'orientation professionnelle. Je vous souhaite bonne chance.
Messages postés
30101
Date d'inscription
lundi 1 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 janvier 2020
1 192
Le Médecin du Travail, dans un premier temps, ne vous mettra pas inapte. Il vous mettra en mi-temps thérapeutique.

En même temps, il interviendra à l'étude et, peut-être, en avertira l'Inspection du Travail.


mchristony
Messages postés
7
Date d'inscription
samedi 17 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2015

Quatre personnes, dont moi même sont allées à l'inspection du travail, deux ne sont plus à l'étude. D'ailleurs je vais y retourner, mon intervention date de janvier 2013. Lors de la dernière et seule visite à la medecine du travail avec ces employeurs, nous sommes plusieurs à avoir parlé des heures supplémentaires, j'etais sous AD à l'époque mais je ne l'ai pas dit. Je sais également que le mi temps thérapeutique sera refusé.
myluchia
Messages postés
4
Date d'inscription
jeudi 16 juillet 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
16 juillet 2015
1 > mchristony
Messages postés
7
Date d'inscription
samedi 17 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2015

Comme dit 00lina00, le mi temps thérapeutique ne peut pas être refusé par l'employeur. Vous ne devez convenir avec lui que des modalités à savoir les jours et heures de travail, c'est tout. Mais je vous comprends, car moi après l'avoir pris, j'ai vécu un calvaire et mon harcèlement à débuter à cette période.
Messages postés
30101
Date d'inscription
lundi 1 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 janvier 2020
1 192
Je sais également que le mi temps thérapeutique sera refusé.

Ce n'est seulement que le Médecin du Travail et non vos employeurs qui décident à ce sujet.



mchristony
Messages postés
7
Date d'inscription
samedi 17 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2015

Je vous remercie lina pour vos précisions mais ils vont me mener la vue dure surtout si la médecine et l'inspection du travail interviennent.
00lina00
Messages postés
30101
Date d'inscription
lundi 1 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 janvier 2020
1 192 > mchristony
Messages postés
7
Date d'inscription
samedi 17 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2015

Ne tenez pas compte de ce que vont faire/penser vos employeurs : l'Inspection du Travail sera discrètement mis au courant par le Médecin du Travail et l'Inspecteur viendra effectuer une "descente" à l'Etude ;)
myluchia
Messages postés
4
Date d'inscription
jeudi 16 juillet 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
16 juillet 2015
1 > 00lina00
Messages postés
30101
Date d'inscription
lundi 1 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 janvier 2020

C'est vrai. Lorsque j'ai prévenu l'Inspection par lettre recommandé, ils sont venus à l'improviste faire un contrôle "inopiné" comme ils disent et ont pu effectivement se rendre compte de ce qui n'allait pas. Il faut leur faire confiance, car ils recensent beaucoup de dossiers comme les notres et actuellement ils sont sensibilisés à ce problème. Dans mon cas, j'ai eu un super soutien, ils ont mené une enquête de 6 mois, avec des contrôles, des convocations et des études de documents, des conversations avec d'autres salariés, et cela a aboutit à une plainte pénale de leur part à l'encontre de ma Société. Et je peux vous dire que je ne suis pas un cas isolé.
mchristony
Messages postés
7
Date d'inscription
samedi 17 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2015

Merci beaucoup lina pour vos réponses rapides qui me réconfortent un peu. Heureusement que vous êtes la.
00lina00
Messages postés
30101
Date d'inscription
lundi 1 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 janvier 2020
1 192 > mchristony
Messages postés
7
Date d'inscription
samedi 17 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2015

Bahhh ... je ne fais que mon "devoir" d'être humain : aider avec le peu que je sais et connais ;)
Dossier à la une