Remboursement dégât des eaux

Messages postés
14
Date d'inscription
vendredi 7 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
29 décembre 2015
-
Bonjour,

Je suis propriétaire d'un logement parisien (immeuble de 1961) depuis 1996. A mon arrivée dans l'appartement, j'ai fait enduit + peinture + pose de carrelage dans ma salle de bain.

L'année dernière, il y a eu une fuite d'eau assez considérable dans ma salle de bain (plafond + haut du mur). La fuite provenait de ma voisine du dessus qui a fait poser une douche à la place de la baignoire. L'entreprise qui avait effectué ce remplacement n'avait pas complètement imperméabilisé par du carrelage une zone dans la douche où l'eau (par un usage normal) s'est infiltrée abondamment.

Ma voisine a fait réparer cette "mal-façon" dans les 15 jours suivant la fuite.

Après avoir fait le constat à l'amiable, j'ai fait établir un devis qui se montait à 750€ TTC (reprise en plâtre, enduit + 2 couches de peintures).

Or, l'expert de mon assurance a estimé le coût des travaux à 435€ avec un indice de vétusté de 50% non récupérable. Le montant finalement remboursé par l'assurance a été de 217,5€.

J'ai dû accepter cette indemnisation en l'état, mon assurance et l'expert qu'ils ont mandaté sont demeurés inflexibles.

Je suis assuré chez eux depuis 1994, et il s'agit de mon premier ennui impliquant mon assurance habitation (multi-risques).

Ma question est la suivante : est-ce que la vétusté estimée n'est pas un peu élevée? Est-ce que la somme de 435€ n'est pas un peu sous-estimée?

En d'autres termes, me suis-je fait avoir, ou est-ce une situation normale?

Merci pour vos réponses éclairées.
Afficher la suite 

8 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
5193
Date d'inscription
vendredi 20 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2016
905
8
Merci
bonjour

En d'autres termes, me suis-je fait avoir, (...)? 

je n'ose opter pour une autre expression, nettement plus triviale...

Ma question est la suivante : est-ce que la vétusté estimée n'est pas un peu élevée? Est-ce que la somme de 435€ n'est pas un peu sous-estimée?

50% de vétusté pour des peintures de 18 ans, rien à dire sur le principe.
itou pour l'estimation, qui est peut-être un peu faible mais sans quantitatif...

là où ça ne colle pas du tout, c'est que ce dommage vous est causé par un tiers et qu'en conséquence celui-ci vous en doit la réparation intégrale.
certes, c'est votre assureur qui intervient ici et applique ce qu'il pense devoir faire en fonction du contrat souscrit.
mais il a au moins tort sur un point; s'il applique la CIDRE (et il le fait puisqu'il ne vous a pas appliqué de franchise (sauf à ce que votre contrat n'en prévoit pas), la vétusté est conventionnellement au maximum de 25% et est remboursable.
s'il applique 50, il sort du cadre conventionnel et/ou oublie d'en appliquer les conséquences: il doit réclamer à l'assureur du responsable le découvert que vous subissez (ce recours relève en fait de l'application du droit commun).

dès lors, je vous engage à faire un courrier de réclamation à votre assureur en exigeant de lui qu'il aille au bout de son contrat et réclame à la partie adverse votre découvert.
rien ne vous empêche de contester par la même occasion le montant de l'indemnisation si elle est sous estimée (faites éventuellement établir un second devis comparatif pour étayer votre position).
précisez qu'à défaut de suite positive, vous assignerez votre voisin et son assureur auprès du tribunal (de proximité) en réparation de la totalité de vos dommages ** et informerez l'ACPR de ses pratiques contractuelles.

et faites-le réellement (ne pas le faire vous enlèverait tout crédit).
et cherchez d'ores et déjà un autre assureur.

** cette information n'est pas innocente: dans ce cas particulier, la convention qui est appliquée précise que les frais de procédure (et il y en aura, parce que si vous n'avez pas obligation de recours à un avocat, l'assureur ne peut qu'en mandater un) seront à la charge de l'assureur qui n'a pas respecté la convention; donc du vôtre...

Dire « Merci » 8

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 23436 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de aie mac
Messages postés
14
Date d'inscription
vendredi 7 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
29 décembre 2015
1
1
Merci
Merci infiniment pour votre réponse claire et précise.

En réalité, j'interviens un peu tard par rapport aux événements, puisque j'ai reçu le solde de l'indemnisation il y a quelques jours, assorti d'une lettre mentionnant que le dossier est clôturé.

Néanmoins, c'est le moment de résilier mon contrat. Mon renouvellement est dans 6 mois, je dois envoyer une lettre recommandée avec AR au moins 6 mois avant le renouvellement d'après les clauses du contrat.

J'ai déjà prospecté pour d'autres assurances MRH, je voulais juste argumenter les raisons de ma résiliation.

Mais maintenant que vous me conseillez d'aller plus loin, je vais réfléchir.

Merci en tous cas.
aie mac
Messages postés
5193
Date d'inscription
vendredi 20 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2016
905 -
En réalité, j'interviens un peu tard par rapport aux événements, puisque j'ai reçu le solde de l'indemnisation il y a quelques jours, assorti d'une lettre mentionnant que le dossier est clôturé. 

si ce solde correspond au total de 435€, effectivement, il est un peu tard.
d'autant que dans ce cas, vous avez sans doute signé une lettre d'acceptation (si c'est le cas, c'est mort).
Commenter la réponse de Parisien302
Messages postés
14
Date d'inscription
vendredi 7 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
29 décembre 2015
1
0
Merci
J'ai reçu un chèque de 55€ correspondant au solde de l'indemnisation de 217,5€ (et non 435€).

Pour ce dossier, je n'ai signé que 2 documents :
- le constat à l'amiable rédigé avec ma voisine
- la visite de l'expert mandaté par l'assurance, sans qu'il me dise quel montant il allait prévoir, et surtout il n'a jamais mentionné la vétusté.

Deux mois plus tard, c'est par un courrier de mon assurance que j'ai appris le montant final de l'indemnisation, avec application de la vétusté de 50% non récupérable.

Je n'ai pas accepté ce montant, fait des courriers de réclamation sans succès.
Mais je n'ai signé aucun document d'acceptation.

Peut-être que je peux encore tenter de réclamer (???), à la lumière de vos explications qui sont un bon support pour mon argumentaire.
aie mac
Messages postés
5193
Date d'inscription
vendredi 20 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2016
905 -
je peux encore tenter de réclamer (???)

dans ce cas, oui, aucune hésitation.
Commenter la réponse de Parisien302
Messages postés
14
Date d'inscription
vendredi 7 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
29 décembre 2015
1
0
Merci
Bonjour,

Sur vos conseils aie mac, je suis en train de rédiger une lettre de contestation. Je pense avoir bien compris, mais une chose reste obscure pour moi : l'expert a estimé une vétusté non récupérable. Selon quels critères a t-il établi que c'était non récupérable? Y a t-il des conditions encadrées par la loi pour appliquer cette vétusté non récupérable? Ou est-ce à l'appréciation libre de l'expert?
Je ne trouve rien sur la toile concernant ce point précis.

Autre point qui est relié : avant de faire mon devis, et donc de faire appel à une entreprise, j'avais donné mon accord pour que l'assurance mandate une entreprise de son choix. Mais finalement cela n'a pas été possible : l'assurance ne peut pas mandater d'entreprise en cas de vétusté non récupérable, m'a t-on dit.

Merci de vos réponses.
aie mac
Messages postés
5193
Date d'inscription
vendredi 20 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2016
905 -
Selon quels critères a t-il établi que c'était non récupérable? Y a t-il des conditions encadrées par la loi pour appliquer cette vétusté non récupérable? Ou est-ce à l'appréciation libre de l'expert? 

ce ne peut être que purement contractuel.
cela veut dire que votre contrat ne prévoit pas de rachat de vétusté; c'est effectivement possible, mais non opposable de la part d'un tiers responsable.
ce n'est opposable que par votre assureur au titre d'une seule garantie dommage.

Autre point qui est relié : avant de faire mon devis, et donc de faire appel à une entreprise, j'avais donné mon accord pour que l'assurance mandate une entreprise de son choix. Mais finalement cela n'a pas été possible : l'assurance ne peut pas mandater d'entreprise en cas de vétusté non récupérable, m'a t-on dit. 

c'est (relativement) logique, dans la mesure où l'assureur ne pouvant régler l'intégralité de la facture ne peut donc mandater une entreprise qui lui demanderait le règlement total en cas de défaillance de l'assuré.
Commenter la réponse de Parisien302
Messages postés
14
Date d'inscription
vendredi 7 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
29 décembre 2015
1
0
Merci
Merci!
Commenter la réponse de Parisien302
Messages postés
5
Date d'inscription
lundi 17 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2014
0
Merci
bonjour!
je suis artisan peintre
il me semble que tu parle de problème de plâtrerie suite à ton dégât
donc autre que enduit et peinture
pour les problèmes de plâtrerie il me semble que cette part peut être prise en charge par l'assurance de l'immeuble
renseigne toi auprès de ton syndic
aie mac
Messages postés
5193
Date d'inscription
vendredi 20 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2016
905 -
non; pas dans son cas avec les montants indiqués.
Sonix
Messages postés
5
Date d'inscription
lundi 17 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2014
-
ben en fait les montants dépende aussi de la surface de ça salle de bain
il est possible que par l'assurance de son syndic il ce face poser une petit fau plafond
en BA13
c'est un cas qui met arrivé chez un client et ça à été vite résolue
aie mac
Messages postés
5193
Date d'inscription
vendredi 20 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2016
905 -
ben en fait les montants dépende aussi de la surface de ça salle de bain 

non; rien à voir.

il est possible que par l'assurance de son syndic il ce face poser une petit fau plafond
en BA13

ce n'est manifestement pas le cas et ça ne changerait rien.
un faux-plafond est considéré conventionnellement comme embellissement.

c'est un cas qui met arrivé chez un client et ça à été vite résolue

ne faites pas une généralité d'un cas particulier (dont vous ne connaissez pas les tenants et aboutissants).
Sonix
Messages postés
5
Date d'inscription
lundi 17 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2014
-
ben qui n'essai rien n'à rien !
le seul soucis que je voie dans cette aventure c'est qu'il ç est adressé a une entreprise qui fait tout
plâtrerie et peinture ce son des métiers complémentaire j'en convient mais qui demande des compétences différentes
sont devis aurais donc du être fait en deux parties
réfection de la plâtrerie avec le montant approprié
et réfection des enduits et peintures
si le devis avait été ainsi fait je suis sur que l'assureur compétant aurait fait la différence
je ne veux pas être désagréable juste faire profiter de mon expérience dans un domaine
que je métrise
suite au refus par la suite des réfection de plâtrerie il aurais pu en parler avec son syndic
maintenant et effectivement s'il a reçus le versement total et dossier clos
et s'il a signé un document qui entérine ces propos c'est cuit !
autrement sans en parler à son syndic il ne saura pas! ce serai dommage de ne pas essayer
quant au côté embellissement cause fau plafond en BA13 il fau savoir que cette solution est bien moins onéreuse qu'une réfection en plâtrerie et que l'assureur s'il est un brin intelligent ira dans cette direction
une dégât des eaux est un dégât des eaux il n'y à pas de généralité mais bien que des cas particulier et plusieurs façon de ce sortir de ce genre de désagrément

sinon y'a RTL avec Julien COURBET
quant on est dans son bon droit je pense quant fait les solutions les plus radical et de bon sens simposes
aie mac
Messages postés
5193
Date d'inscription
vendredi 20 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2016
905 -
ben qui n'essai rien n'à rien ! 

au cas où vous ne vous en seriez pas aperçu, vous êtes ici sur un site juridique et pas au café du commerce.
il est donc préférable de connaitre un minimum le sujet dont on parle et ici du cadre juridique de l'indemnisation d'un sinistre où interviennent des assureurs et des tiers.
il est tout à fait possible que vous déteniez cette connaissance, mais les réponses que vous apportez ne le démontrent pas vraiment.

le seul soucis que je voie dans cette aventure c'est qu'il ç est adressé a une entreprise qui fait tout [...] suite au refus par la suite des réfection de plâtrerie 

si vous voyez cela au travers de ce qui est strictement énoncé, je vous suggère de changer la définition de votre écran; vous êtes dans l'interprétation.
relisez avant de vous emballer; vous êtes à côté du sujet.
Commenter la réponse de Sonix
0
Merci
Non, je n'ai pas de faux plafond en BA13.
Ce qu'a contesté l'assurance dans le devis que je lui ai proposé, c'est qu'à un endroit effectivement non concerné par la fuite (boiseries de la porte), le devis précisait : lessivage, égrenage, impression partielle, rebouchage, ponçage, peinture satinée 2 couches, pour un montant de 128€ HT.

L'assurance a tiqué sur le rebouchage, jugés comme inutiles, en me demandant des photos de ces boiseries que je leur ai envoyé.
L'expert mandaté a maintenu le montant initial.

Ce qui me met en rogne, c'est que j'aurais bien accepté que l'assurance ne me rembourse pas ces 128€ HT... mais le reste! Comme je l'ai signalé dans mes courriers, le montant qu'ils m'ont proposé couvrait à peine la reprise en plâtre du plafond et du mur endommagés.

Et pour info, ma salle de bain n'est pas grande : 4,15 m2.
aie mac
Messages postés
5193
Date d'inscription
vendredi 20 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2016
905 -
Ce qu'a contesté l'assurance dans le devis que je lui ai proposé, c'est qu'à un endroit effectivement non concerné par la fuite [...] pour un montant de 128€ HT.

cette partie du refus est donc légitime.

Ce qui me met en rogne, c'est que j'aurais bien accepté que l'assurance ne me rembourse pas ces 128€ HT... mais le reste!

le reste est parfaitement contestable, pour les raisons précitées.
Commenter la réponse de Parisien302
Messages postés
14
Date d'inscription
vendredi 7 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
29 décembre 2015
1
0
Merci
Bonjour,

Je suis en train de finaliser ma lettre de résiliation / contestation mais quelque chose m'embête.
Au sujet de la convention CIDRE et de la vétusté, je lis ceci : "Sauf si elle dépasse 25%, la convention CIDRE prévoit que la vétusté n'est pas appliquée pour l'indemnisation des dommages aux embellissements et aux parties immobilières privatives."
Jusque-là, je comprends bien puisque la vétusté a été estimée à 50% et donc elle s'applique.
Mais à aucun endroit, il n'est précisé de manière claire que pour CIDRE, l'assureur du lésé se doit de réclamer le découvert auprès de l'assureur du responsable.
En revanche, cela est bien stipulé lorsqu'on est dans le cadre de la convention CIDE COP.

Aurais-je tout compris de travers ?

En d'autres termes, dois-je formuler dans ma lettre :
- "vous auriez du réclamer..." (sous entendu, vous auriez du faire votre boulot)
ou
- "vous auriez pu réclamer..." (sous entendu que client chez eux depuis 20 ans avec cet unique sinistre me concernant, ils auraient pu faire un effort)

Merci de vos réponses.
aie mac
Messages postés
5193
Date d'inscription
vendredi 20 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2016
905 -
que ce soit cidre ou cidecop, ces conventions ne vous sont pas opposables (et vous ne pouvez vous en prévaloir); n'y faites donc pas référence.
ne faites référence qu'à votre contrat et pour ce qui est du découvert qu'il implique, à la garantie "recours" qui oblige votre assureur à réclamer le montant de votre découvert.
Commenter la réponse de Parisien302
Dossier à la une