Problème facturation SFR et anomalies contrat Coriolis

sojuna
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 5 novembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
5 novembre 2012
- 5 nov. 2012 à 14:43
sojuna
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 5 novembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
5 novembre 2012
- 5 nov. 2012 à 14:49
Bonjour,

Titulaire de deux contrats SFR , j'ai les ai depuis résiliés car il y a eu réengagement tacite sans accord (résiliation non effective pour un contrat après réception de la lettre de résiliation et continuité des prélèvements; protestation et remboursement fait).
De plus, le service client ne remplit pas ses obligations d'information, avec courtoisie et professionnalisme (rires, ton moqueur et méprisant, refus de préciser les informations demandées,refus de décliner son identité,interruption sèche de la conversation,etc).

Actuellement, SFR exige le paiement d'une facture. Or le prélèvement automatique a été annulé au motif que le contrat arrivait à terme (fin engagement le 6 octobre 2012).
Sûre d'avoir respecté mes obligations contractuelles quant au paiement des factures à échéance du contrat et avant résiliation, je conteste cette demande par téléphone le 29 octobre.Il m'a été répondu que la facturation prévoit ce prélèvement et que je suis redevable de cet impayé, en précisant que passé le délai d'engagement- que je peux faire cesser à tout moment- je suis tenue de payer-consommé ou non- le forfait bloqué.
Alors je demande que me soit expliquée la facture en détail c.a.d savoir à quel forfait correspond le montant prélevé (écoulé, en cours, à venir ?). On me confirme alors que la date de prélèvement est celle du mois en cours et exigible dans le mois donc en cours.
Sauf qu'en consultant le recto de la dite facture, je constate qu'il est écrit que la somme prélevée correspond "au montant à venir du forfait bloqué", forfait dont les caractéristiques sont détaillées en haut de la facture avec date du forfait en question (soit du mois prochain). Il aura fallu que j'insiste auprès de "Gervais" (Marie, Gabriel, c'est selon ! MDR !!) pour qu'il finisse par attester ce fait.

Par l'envoi d'un recommandé le 3 novembre, je porte réclamation sur les sommes indûment perçues pour les deux contrats : prélèvements hors forfaits,non fourniture du forfait à date effective (mais suppression automatique d'une journée par mois car départ du forfait calqué sur l'édition de la facture; or le prélèvement automatique-et d'avance- assure la couverture du forfait à date régulière),enfin facturation pour achats de services (non contractés contre signaturec. Ce jour une proposition est faite d'un remboursement par un conseiller avec annulation d'abonnements aux jeux prétendument souscrits, par "générosité" selon ses termes; jolie façon de reconnaître un abus...Le message sur répondeur est archivé, tout comme les appels, sms et autres actes malveillants en l'espace de 4 jours. J'ai menacé de plainte pour harcèlement en arguant que je détenais des preuves sérieuses et qu'elles seront toutes soigneusement récoltées,archivées et transmises.
Toutes mes réclamations sont appuyées par des références au code de la consommation.

Je cherche ce matin à en savoir plus et me livre à un chat direct avec un conseiller me faisant passer pour un nouvel abonné de retour de l'étranger. Non seulement apparaît clairement la volonté de ce service, comme les autres, de ne pas apporter de précisions sur les forfaits et aspects contractuels mais les informations données sont fausses et induisent en erreur volontairement le futur abonné : ainsi, on me répond que la consommation est payable en cours du mois, puis voyant que j'avais des infos sur la facturation réelle , la conseillère MARIE tente de savoir si j'étais client SFR pour formuler ma demande de cette façon; j'ai dit non et fait l'idiote... et du coup j'ai évité d'être renvoyée vers le service clients au 1023).
Puis je réussis à obtenir ce que je voulais : le prélèvement est bien un paiement en avance sur la consommation à venir sans lequel mon crédit ne sera pas délivré (conversation sauvegardée sur support vidéo) .La facture ,libellée d'une façon qui trompe l'abonné qui croit devoir s'acquitter chez SFR de sa facture en cours de mois...et légitimer de fait toute réclamation d'impayé. Pour moi, le prélèvement en août couvre le forfait du 06/09 au 05/10, j'ai donc respecté l'échéance avant la fin du contrat et procédé en toute logique à l'annulation du prélèvement automatique d'octobre qui aurait couvert le forfait allant du 6/11 au 05/12; donc hors contrat...

J'attends le courrier de prise en compte de la résiliation. En l'absence, j'ai averti que je saisirai le juge de proximité et demander des dommages -intérêts (aussi minimes soient-ils)...

Pour ce qui est de Coriolis : abonnement en juillet 2012 (17) et mise en service immédiate du forfait illimité (appels/SMS).
Mais rapide problème : appels de particuliers au numéro attribué croyant avoir une société de carrelage. Il apparaît, après saisie du service en raison de la persistance des appels à destination de cette société, que le numéro d'appel a été attribué à deux abonnés.
Le 17 septembre, demande de règlement du pb au service client... qui procède au changement d'office du numéro d'appel dès le lendemain et sans avertissement écrit avec possibilité de refus par moi (lequel avait été fermement exprimé au préalable par téléphone ce 17 septembre ) ; aucune volonté d' éclaircir l'anomalie constatée, à savoir si le numéro avait été attribué avant souscription ou ultérieurement.

Après vérification des conditions générales et des textes de lois sur les obligations contractuelles de l'opérateur, je résilie immédiatement avec demande de dédommagement. Je notifie qu'aucun prélèvement (mensuel) n'a été effectué ni de facture adressée depuis la souscription.
Réponse le lendemain : proposition d'un dédommagement à l'utilisateur de la ligne soit mon compagnon (et non le titulaire c.a.d moi; ce détail ayant été reprécisé au service client le 17 septembre).La proposition n'a pas été acceptée en l'absence de document écrit relatant la faute et la réparation prévue (archivage de message laissé par un conseiller attestant de la faute et du changement de téléphone ).
Pas de courrier à ce jour et refus de résiliation du contrat du fait de l'activation de la ligne à ce jour.

Appels au service client le 18 septembre suite à l'impossibilité de joindre mon compagnon et lui d'émettre : propos irrespectueux et conversation brutalement interrompue, refus de prendre en considération ma demande de régularisation.

En conséquence, faute de réponse, je mets en demeure Coriolis par AR le 3 novembre -soit plus d'un mois après le premier recommandé- de procéder à la résiliation effective et à la désactivation de la ligne, et exige que soit porté à ma connaissance les motifs de refus de la résiliation et d'acter la réparation, sous huit jours.J'ai prévenu qu'en cas de silence, je saisirai le juge de proximité avec demande de dommages-intérêts.

Moralité : j'envisage de ne plus souscrire à aucun abonnement chez un opérateur tant les abus sont flagrants, sans compter que je risque un fichage PREVENTEL pour une contestation de prélèvement hors contrat devenu un impayé !

Merci à ceux/celles qui ont les mêmes problèmes de me faire connaître la suite de leur litige. Je n'ai pas l'intention de renoncer à poursuivre devant les instances compétentes.

1 réponse

sojuna
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 5 novembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
5 novembre 2012

5 nov. 2012 à 14:49
Je souligne ici que le 1er contrat SFR résilié avait une fin d'engagement au 20 juin 2012 et concerne le remboursement de 2 mensualités et d'une au prorata.
0