Retour en France après poste à l'étranger: allocations chômage?

cecilia15
Messages postés
9
Date d'inscription
mercredi 24 octobre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
24 octobre 2012
- 24 oct. 2012 à 15:55
caroledu92
Messages postés
13837
Date d'inscription
vendredi 28 janvier 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 mai 2022
- 24 oct. 2012 à 18:16
Bonjour,
Je suis salariée (cadre) depuis plus de 7 dans un grand groupe français et je compte partir "précipitamment" (1 mois) à l'étranger suite à une offre d'emploi. Connaissant mon manager depuis plus de 12 ans et dans un esprit de loyauté je lui ai parlé de mon projet afin de voir si un licenciement à l'amiable était possible. En effet après avoir appelé le pôle emploi pour avoir des renseignements, il apparait que si je démissionne pour un emploi à l'étranger, je perds tous les droits acquis lors des 13 dernières années lors de mon éventuel retour en France. Est-ce-exact ?
Mon entreprise a refusé toute négociation (rupture conventionnelle, licenciement pour faute etc.), du coup je pense à l'abandon de poste mais comme 3 personnes ont été mises au courant de mon cas lors de la tentative de négociation, je voulais savoir ce que je risquais en abandonnant mon poste ? Des poursuites contre moi sont-elles possibles ? Que me conseillez-vous ?
Je trouve incroyable le fait de perdre tous ses droits car on passe un an à l'étranger en tant que salarié, alors que si je démissionnais pour un CDI en France, j'aurai pu bénéficié de tous mes droits sans problème...
Merci d'avance de votre réponse

8 réponses

Utilisateur anonyme
24 oct. 2012 à 16:16
Bonjour,

je voulais savoir ce que je risquais en abandonnant mon poste ?
De ne plus avoir de nouvelles de votre employeur : pas de licenciement, pas de nouveau job, pas d'indemnités chômage.

Que me conseillez-vous ?
De faire les choses telles que le prévoit le code du travail : démission, préavis, puis nouveau job.

"L'étranger" pour vous, c'est hors de l'Europe ?
Parce qu'il existe des conventions avec les pays européens, qui vous permettent de ne pas perdre tous vos droits au retour en France.
Mais dans tous les cas une démission n'ouvre pas droit aux indemnités, même si vous restez en France.

https://www.pole-emploi.fr/accueil/

Cdlt
0
cecilia15
Messages postés
9
Date d'inscription
mercredi 24 octobre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
24 octobre 2012

24 oct. 2012 à 16:43
Merci de votre réponse.
Je suis dans l'incapacité d'effectuer mon préavis de 3 mois car cela me ferait passer à côté de ce nouvel emploi qui est effectivement hors Europe...
C'est juste incroyable de savoir qu'une année à l'étranger EN TRAVAILLANT, me fait perdre tous mes droits... Et comme il s'agit d'un CDD d'un an renouvelable je voudrais juste pouvoir toucher les allocations si jamais je devais revenir, le temps de retrouver un emploi. N'y a-t-il aucun moyen ?
0
Je suis dans l'incapacité d'effectuer mon préavis de 3 mois car cela me ferait passer à côté de ce nouvel emploi
Nouvel emploi que vous ne pouvez pas prendre tant que vous n'êtes pas "libérée" de votre employeur actuel.

Ce n'est pas tellement l'année à l'étranger qui vous fait perdre tous vos droits : c'est la démission !
Car sans démission, vous pourriez aller 1 an ou 2 à l'étranger et retrouver vos droits au retour, si vous remplissez les conditions d'affiliation.

https://www.pole-emploi.fr/accueil/

N'y a-t-il aucun moyen ?
Même la rupture conventionnelle n'est plus d'actualité pour vous, puisqu'il faut le temps de négocier et 1 mois pour le délai de réflexion et l'homologation de la convention.
Donc il faut absolument vous faire licencier sans préavis à effectuer... ça va être difficile...
0
cecilia15
Messages postés
9
Date d'inscription
mercredi 24 octobre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
24 octobre 2012

24 oct. 2012 à 16:51
Le pôle emploi m'a confirmé qu'en cas de démission, il n'y a aucun report de droits possible !!! Je ne sais plus qui dit vrai ou faux...
0
En cas de démission on n'a pas droit aux indemnités, c'est la règle pour tout le monde, que l'on reste en France ou pas (sauf démission légitime, pour suivre son conjoint par exemple).
Croyez-les.

https://www.service-public.fr

Et ceux qui essaient d'obtenir des indemnités après 4 mois auprès de la commission paritaire n'ont pas partie gagnée... voyez plutôt :

https://droit-finances.commentcamarche.com/forum/affich-5902206-refus-d-allocation-d-aide-au-retour-a-l-emploi
0
cecilia15
Messages postés
9
Date d'inscription
mercredi 24 octobre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
24 octobre 2012

24 oct. 2012 à 17:00
Je suis au courant de cette possibilité de commission effectivement, mais mon but n'est pas de toucher mes allocations alors que je suis en poste ! C'est là où le fait que le poste à l'étranger est un problème... Si aujourd'hui je démissionnais pour un CDD en France, j'aurais accès à mes droits en fin de contrat alors qu'en effectuant ce contrat à l'étranger je perds TOUS mes droits acquis en 13 ans de travail... !!!!!!
0
mon but n'est pas de toucher mes allocations alors que je suis en poste !
Ca j'avais bien compris, loin de moi cette idée : vous n'auriez aucune chance ! comme vous voyez même une mère de famille sans boulot, en reconversion, et 2 enfants à charge n'y a pas eu droit !!!

Si aujourd'hui je démissionnais pour un CDD en France, j'aurais accès à mes droits en fin de contrat
Oui, parce qu'en faisant un CDD en France vous côtisez pour le chômage en France.

alors qu'en effectuant ce contrat à l'étranger je perds TOUS mes droits acquis en 13 ans de travail...
Ce n'est pas exactement ça : votre démission ne vous ouvre aucun droit, et votre CDD non plus parce que vous ne côtisez pas pour le chômage en France lors d'un contrat à l'étranger (sauf accords avec pays européens ou Suisse) ; mais si vous avez des droits avant de partir (exemple : rupture conventionnelle ou licenciement), vous ne les perdez pas si vous revenez les réclamer dans un certain délai (1 ou 2 ans je crois, si vous avez prévenu Pôle Emploi).
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
cecilia15
Messages postés
9
Date d'inscription
mercredi 24 octobre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
24 octobre 2012

24 oct. 2012 à 17:14
C'est exactement ça, mais mon employeur refuse catégoriquement tout compromis...
0
Utilisateur anonyme
24 oct. 2012 à 17:23
C'est la vie...
Il ne vous reste plus qu'à rester ou démissionner (mais le préavis d'un cadre est trop long)...
Ou alors il faut que la négociation soit plus... énergique... un cadre dans une grosse entreprise n'a donc aucun argument valable ? allez voir un avocat qui vous aidera peut-être.
0
cecilia15
Messages postés
9
Date d'inscription
mercredi 24 octobre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
24 octobre 2012

24 oct. 2012 à 17:26
Merci... Mais dans l'immédiat, je ne vois pas d'autre solution que d'abandonner mon poste...
0
Utilisateur anonyme
24 oct. 2012 à 17:36
Etes-vous certaine que votre futur employeur peut vous embaucher alors que vous êtes encore sous contrat avec votre entreprise actuelle ?
Quel sera votre statut dans ce pays ?
Quelle sera votre couverture sociale ?
Etes-vous certaine que votre employeur actuel ne vous poursuivra pas devant les prud'hommes,pour non respect des conditions de rupture du contrat de travail et ne vous fera pas condamner à lui payer des dommages et intérêts ?
Dans ce cas pourquoi ne démissionnez-vous pas en demandant que l'on vous dispense du préavis ?
0
cecilia15
Messages postés
9
Date d'inscription
mercredi 24 octobre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
24 octobre 2012

24 oct. 2012 à 17:39
J'y pense, mais je renoncerai définitivement à mes droits une fois rentrée en France...
0
Utilisateur anonyme
24 oct. 2012 à 17:48
je renoncerai définitivement à mes droits une fois rentrée en France...
Vos droits ? quels droits ? pour l'instant je ne vois que des devoirs...
0
caroledu92
Messages postés
13837
Date d'inscription
vendredi 28 janvier 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 mai 2022
4 355
24 oct. 2012 à 18:16
0