Puis-je licencier l'employée en place [Résolu]

jc - 10 mai 2012 à 12:19 - Dernière réponse :  Nougat2017
- 25 juin 2017 à 10:16
Bonjour,
je reprends un fond de commerce, or il se trouve qu'il y a une employée dont je n'aurais pas besoin vu que j'occuperai son poste.Puis'je m'en séparer ?

Elle non plus ne souhaite pas rester car elle suit son employeur actuel et me l'à signaler dans une attestation.Est-ce suffisant?(l'attestation).
Afficher la suite 

5 réponses

Répondre au sujet
Utilisateur anonyme - 10 mai 2012 à 14:25
0
Utile
1
Bonjour,
vous pouvez vous en séparer mais cela coûtera probablement quelque chose.
Par contre comme la personne vous a fait une attestation qui n'est pas encore
une démission, demandez lui de formaliser sa demande en vous remettant sa
démission quitte à vous arranger ensemble sur la date de son départ.
cdlt
Bonjour,
c'est bien ce que je pensais.
Merci beaucoup.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
craquynette 25 Messages postés vendredi 13 mars 2009Date d'inscription 16 mai 2012 Dernière intervention - 14 mai 2012 à 21:28
0
Utile
Attention, si elle ne souhaite pas rester, elle quitte l'entreprise... amis ne la licenciez pas, cela vous coutera très cher... poste inutile = licenciement économique = 2mois de salaire à reverser à pôle emploi + prime de licenciement selon ancienneté!

elle suit son employeur actuel... Pas de risque de concurrence déloyale...?
Commenter la réponse de craquynette
dodolumak - 13 mai 2012 à 00:03
-1
Utile
1
Lettre démission indispensable,
si cas contraire l'employeur à l'obligation légale de proposer à la personne qu'il licencie un contrat auprès de pôle emploi, coût, 2 salaire et demi environ à la charge du patron.
Ce contrat est accepté par tous les employés car payé 80 p cent de leur salaire pendant 1 an.
Cdlt.
Licencier mes 2 employé que mon fils ne veux pas moi prendre ma retraite continuer dans le cabinet avec mon fils puis prendre des autre employés
Commenter la réponse de dodolumak
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une