Achat studio: attestation d'orgine des fonds

- - Dernière réponse :  Sid - 9 nov. 2019 à 07:12
Bonjour,
Je suis étranger et je viens d'acheter une studette. Le notaire m'a demandé une « attestation d'origine de fonds » de ma banque en France.
Mon conseiller à la banque (ainsi que le centre financier de la même banque) m'a dit que cette attestation n'est pas nécessaire, que personne ne la lui avait demandée jusqu'ici et que le relevé de compte est un document fiscal plus que adapté à ce but.
Demander cette attestation poserait de problèmes :
Délai d'au moins 3 semaines ;
En raison du plafond des virements, j'ai envoyé les fonds au notaire en 8 tranches en 1 semaine de mon compte étranger (Europe) à mon compte français: le conseiller a dit que dans ce cas une attestation d'origine (« le fonds envoyés au notaire proviennent du compte de la banque française X, alimenté par les fonds de la banque étrangère Y ») serait impossible (pourquoi ?), et qu'il sera possible seulement de certifier que « le compte bancaire français X a été alimenté par les fonds de la banque étrangère Y », sans mention des virements effectués au notaire.
Mes questions :
Cette attestation d'origine des fonds est vraiment indispensable ?
Dans ce cas, une attestation « limitée » comme ci-dessus indiqué serait-elle adaptée ?
Merci
Afficher la suite 

10 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
2776
Date d'inscription
vendredi 2 décembre 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
30 novembre 2016
669
26
Merci
Bjr,

Pour vous éclairer, c'est un sujet ou de très nombreuses lois et décrets encadrent tous les aspects de flux monétaire pour traquer le blanchiment d'argent (mafia, terrorisme, drogue, trafics d'armes), mais le but est également fiscal (récupérer les taxes sur les fuites de capitaux).

Pour info, sur Tracfin : http://www.tracfin.bercy.gouv.fr/

La cellule Tracfin impose aux professionnels de procéder à une évaluation et une classification des risques de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme et de mettre en place les procédures adaptées.

L'évaluation des risques se fait sur de nombreux critères : type d'opération financière, nationalité de la personne, personne physique ou morale, possibilités plus ou moins simples de vérification de l'identité, origine des fonds servant pour l'opération.....etc

Certains critères sur les caractéristiques de l'opération doivent être particulièrement surveillés et sont expressément prévus par les textes, la classification des risques est également réalisée sur la base de critères et d'indicateurs que les professionnels ont eux-mêmes définis au regard de la nature des activités et des situations spécifiques auxquelles ils sont exposés.

Voir : Lignes directrices de la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la
Répression des Fraudes et de Tracfin relatives à la mise en oeuvre, par les professionnels visés au 8°
de l'article L.561-2 du code monétaire et financier, de leurs obligations en matière lutte contre le
blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme
: http://www.tracfin.bercy.gouv.fr/pdf/2010blanchim_ag.pdf

A titre d'exemple, la classification des risques doit prendre en compte et s'appuyer notamment sur des éléments tels que, par exemple, les caractéristiques de la clientèle et les modalités particulières des transactions effectuées (montant inhabituellement élevé ; disproportion entre le prix de la transaction et les revenus de l'acquéreur, localisation du bien, montage financier atypique, modalités de paiement, emprunt auprès de tiers autres que des établissements financiers agréés en France, existence de liens entre plusieurs cocontractants, montage juridique complexe et sans justification économique....etc).

Les mouvements d'argent sont réglementés : en cash 7500 € maxi et par transfert 10.000 € maxi par virement (Article L152-1 du code général des impôts)


Article L152-1 Modifié par Loi n°2006-1771 du 30 décembre 2006 - art. 96 (V) JORF 31 décembre 2006 en vigueur le 15 juin 2007

Les personnes physiques qui transfèrent vers un Etat membre de l'Union européenne ou en provenance d'un Etat membre de l'Union européenne des sommes, titres ou valeurs, sans l'intermédiaire d'un établissement de crédit, ou d'un organisme ou service mentionné à l'article L. 518-1 doivent en faire la déclaration dans des conditions fixées par décret.

Une déclaration est établie pour chaque transfert à l'exclusion des transferts dont le montant est inférieur à 10 000 euros.

Les personnes physiques qui transfèrent une somme supérieure ou égal à 10 000 € en espèce doivent déclarer cette opération, quel que soit le pays de destination ou d'origine.

Article 1649 quater A
Modifié par LOI n°2008-1443 du 30 décembre 2008 - art. 51

Les transferts des sommes, titres ou valeurs réalisés par des personnes physiques vers un Etat membre de l'Union européenne ou en provenance d'un Etat membre de l'Union européenne sont effectués conformément à l' article L. 152-1 du code monétaire et financier .

Les sommes, titres ou valeurs transférés vers l'étranger ou en provenance de l'étranger constituent, sauf preuve contraire, des revenus imposables lorsque le contribuable n'a pas rempli les obligations prévues à l'article L. 152-1 du code monétaire et financier et au règlement (CE) n° 1889/2005 du Parlement européen et du Conseil, du 26 octobre 2005, relatif aux contrôles de l'argent liquide entrant ou sortant de la Communauté.


D'après les textes, les choses ne sont pas toujours très claires sur les obligations des uns et des autres.

Toujours est-il que dans le cadre de cette procédure, les notaires sont soumis à l'obligation de déclaration de soupçons.
Cependant, comme ils souhaitent se prémunir (c'est dans la nature de cette profession, je crois), ils se protègent avec les attestations des banques sur l'origine des fonds.
Cependant, certaines banques refusent systématiquement de faire ces attestations.
Il n'est donc pas surprenant, que vous ayez essuyé un refus de votre banquier, il ne souhaite pas se mouiller non plus !

Cercle vicieux.

Cette demande du notaire peut paraître indiscrète, mais, en fait, cela correspond à sa fonction première car il est garant de la régularité des actes qu'il enregistre et du règlement effectif des droits et taxes afférents à ces opérations (Officier Ministériel)

Cela doit être considéré comme une garantie pour la régularité de la convention et que les actes protègent les 2 parties..

Par Principe, lorsqu'il ya des fonds qui arrivent de l'étranger, le notaire demande des justificatifs (attestation d'origine des fonds)

Pour information, l''indication de l'origine des fonds est aussi nécessaire si l'acquéreur est marié sous le régime de la communauté et s'il achète seul avec des fonds propres (provenant d'une succession, d'une donation ou dont il disposait avant son mariage). C'est une déclaration de réemploi.


Code Monétaire et financier Article R561-15 : « ....concerne une personne....établie en France, dans un autre Etat membre de l'Union européenne, dans un Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen ou dans un pays tiers imposant des obligations équivalentes en matière de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme.....Son identité est accessible au public, transparente et certaine ; Ses activités, ainsi que ses pratiques comptables, sont transparentes ; .......
Le bénéficiaire effectif des sommes déposées sur les comptes détenus pour le compte de tiers par les notaires, les huissiers de justice ou les membres d'une autre profession juridique indépendante établis en France, dans un Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen ou dans un pays tiers imposant des obligations équivalentes en matière de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme..... »


Voilà, je ne sais pas si vous êtes plus avancé, car de trop nbreux textes se chevauchent et traitent un cas, puis un autre, .... sachant qu'au final, vous n'êtes, à priori, que peu concerné, par ces cas de figures.
Cependant, tous les intervenants dans ce genre d'opérations veulent se protéger "au cas où"

Dans mon expérience perso, à chaque fois que l'acquéreur était étranger, il y a tjs eu un contrôle plus ou moins important (en fonction des sommes en question).
Les cas que j'ai eu à traiter étaient des brésiliens, des italiens et des anglais.

Ceux qui posaient le plus de pbs ce sont les italiens (mais c'était il y a longtemps...), les choses ont dû changer et les nationalités "suspectes" ne sont plus les mêmes, je pense.

Dire « Merci » 26

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 25258 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Merci, cela est clair et m'a aidée à comprendre.
Article bien documenté. Merci de ces précisions fort utiles
anemonedemer
Messages postés
17914
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
5 décembre 2019
6442 -
sauf qu'il date de 2011 et que la loi s'est bien durcie depuis ...
SSCC71
Messages postés
2
Date d'inscription
samedi 27 octobre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
28 janvier 2019
-
bonjour!
je suis justement italienne :D et j'ai envoyé un somme d'argent de mon compte italien (Crédit agricole) sur mon compte français (la banque postale) pour l'achat d'un appartement en france. La banque me demande de justifier l'origine des fonds. Or cette attestation d'origine des fonds est un formulaire à remplir ou une simple déclaration de la banque italienne suffit ou juste mon nom sur le virement suffit? j'ai déjà fait un virement de mon compte italien avec l'explication de la provenance (quote part compte indivis: le compte est a mon nom celui de ma mère et de ma soeur) mais cela ne suffit pas à la banque postale ....
Commenter la réponse de kikifather
Messages postés
2776
Date d'inscription
vendredi 2 décembre 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
30 novembre 2016
669
3
Merci
bsr

en France, les notaires, les banquiers, les assureurs, les agents immo et certaines autres professions sont soumises à "Tracfin" (pour traque financière).
Ce sont des professions qui doivent informer Bercy de tous soupçons sur l'origine des finances qu'ils voient passer dans leur activité. C'est un programme qui essaie de couvrir toutes les affaires de blanchiment d'argent et/ou terrorisme (donc drogue, trafics d'armes....etc).
C'est pour cela que votre notaire vous demande des informations sur l'origine de l'argent car il se doit d'informer les instances judiciaires et financières en cas de doute sur l'origine des fonds.
Commenter la réponse de kikifather
Messages postés
11066
Date d'inscription
jeudi 3 mars 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
4 décembre 2019
3933
1
Merci
Bonsoir,
Je pense que le notaire veut connaître l'origine des fonds afin d'éluder la possibilité d'un blanchiment d'argent !!
Commenter la réponse de Rochat1
Messages postés
2776
Date d'inscription
vendredi 2 décembre 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
30 novembre 2016
669
1
Merci
bsr

je ne peux t'indiquer le montant mini, mais dès que c'est hors de France, il y a "traque" sur l'origine des fonds car justement lorsqu'il y a blanchiment d'argent, il y a des transferts dans tous les sens d'une banque à une autre, d'un pays à l'autre, en Europe ou ailleurs (c'est le moyen que l'on utilise pour "effacer" les traces sur l'origine des fonds).

Car, il y a des pays en Europe qui sont "craints" ou plutôt "suspectés" pour des raisons diverses et parfois très différentes : Luxembourg, Suisse, Belgique, Italie, Roumanie, Croatie,....
La banque doit pouvoir vous fournir le document que vous lui demandez (vous êtes le client) et le notaire se soit de faire son travail de manière complète et sans suspicion de le bâcler car il est Officier Ministériel.

Quel est le poste de ton interlocuteur à la Banque ? Est-ce le Directeur d'Agence ou un simple Conseiller Commercial ?
Commenter la réponse de kikifather
Messages postés
2776
Date d'inscription
vendredi 2 décembre 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
30 novembre 2016
669
1
Merci
oui ma réponse tient compte de ce point là : Banque française ou pas, l'argent vient de l'étranger (même si c'est l'UE).

Le relevé bancaire n'indique pas l'origine des fonds ou éventuellement de manière succincte.
Le problème vient peut-être du fait que vous ayez fait 8 virements différents en une semaine.
Commenter la réponse de kikifather
1
Merci
la déclaration TRACFIN est faite quand il y a suspicion (surtout pour l'étranger en effet) mais pour chaque opération immobilière sans prêt, le notaire demandera une attestation d'origine des fonds, et ce, en sa qualité d'officier ministériel.
il ne faut pas confondre déclaration TRACFIN et attestation d'origine des fonds...
Commenter la réponse de LF
0
Merci
Merci,
Je sais bien ça, mais ma question est: en présence de relevés de compte français et étrangers (documents fiscaux), est-il obligatoire de produire cette attestation, et dans quels cas?
L'argent provient d'un compte bancaire *français*, même si alimenté d'un compte étranger européen.
kasom
Messages postés
27439
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 décembre 2019
5894 -
Votre notaire fait un abus de pouvoir, il ne peut demander cette origine des fonds qu'en cas de virement direct de fonds en provenance d'un compte étranger sur son compte à lui
Merci pour votre réponse. Est-ce que cette attestation est obligatoire même par virements de la France à partir d'un certain montant ? Et surtout, quelle est la loi qui établit ces formalités ?
kasom
Messages postés
27439
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 décembre 2019
5894 -
je ne sais plus quel article de loi dit que le notaire doit s'assurer de la provenance des fonds

les seuls ennuis que j'ai pu rencontrer dans cette configuration sont une obligation pour la banque turque émettrice du virement sur le compte du notaire de prouver l'origine des fonds

dans les cas comme le votre, à partir du moment où les fonds ont été virés à partir de comptes français, les notaires n'ont jamais demandé la provenance des fonds

l'un de mes amis s'est retrouvé privé de prêt, il a collecté les sous de près d'une vingtaine d'amis et donc autant de comptes différents, le notaire n'a rien demandé
"dans les cas comme le votre, à partir du moment où les fonds ont été virés à partir de comptes français, les notaires n'ont jamais demandé la provenance des fonds "

Certains membres ont donnés de réponse contradictoires: pouvez-vous m'indiquer la source de votre rèponse (site, loi, expérience personnelle etc.).
Merci
kasom
Messages postés
27439
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 décembre 2019
5894 -
expérience professionnelle,
Commenter la réponse de Meneses
0
Merci
Merci,
J'ai très bien compris ça (il s'agit entre autres d'une loi Européenne), mais ma question est plus détaillée.
Ma banque dit que cette attestation n'est pas nécessaire en présence de justificatifs (relevés de compte dont je dispose) :
Cette attestation est-elle vraiment obligatoire si j'ai déjà les relevés de compte?
Est-elle obligatoire pour de virements en provenance d'une banque française (même si cette banque a été alimentée par une autre située en UE ?)
Si obligatoire, à partir de quel montant ?
Merci d'avance
Commenter la réponse de Meneses
0
Merci
Merci pour la réponse.

"mais dès que c'est hors de France, il y a "traque" sur l'origine des fonds"

Les fonds proviennent d'une banque *française*, alimentée par une banque européenne. Votre réponse tient compte de ça?

Mon interlocuteur à la banque est conseiller commercial, toutefois le Centre Financier (chargé de délivrer l'attestation) a dit aussi qu'elle n'est pas nécessaire, en étant les relevés de compte des documents plus qu'adaptés à ce but.
kasom
Messages postés
27439
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 décembre 2019
5894 -
Votre réponse tient compte de ça?

il lit très mal les questions avant d'y répondre en général ;=))
Il y a certains instituts d'investissement qui demandent cette attestation pour de montants minimaux (entre autres variables) même en provenance de la France, mais sans référence à aucune loi.
Commenter la réponse de Meneses
0
Merci
"oui ma réponse tient compte de ce point là : Banque française ou pas, l'argent vient de l'étranger (même si c'est l'UE). "

Certains membres ont donnés de réponse contradictoires: pouvez-vous m'indiquer la source de votre rèponse (site, loi, expérience personnelle etc.).
Merci
Commenter la réponse de Meneses
Dossier à la une