Fausses accusation de maltraitance [Résolu/Fermé]

agnes3360 - 20 nov. 2011 à 12:22 - Dernière réponse :  mim
- 1 juin 2015 à 00:14
Bonjour, , j'

je me présente, je suis une maman d'un petit garcon de 6 an et un de 2ans, j'ai eu la mauvaise surprise jeudi de trouver dans ma boite au lettre une lettre des services sociaux pour me dire qu'il fesait une enquete après une denonciation anonyme, je suis tres inquiete meme si on me dit de pas m'inquieter, je psychote, je me dit qui, qu'es ce qui plait pas, je n'ai jamais toucher mes enfants, la maitresse de mon fils de 6 ans ma dit, que a l'école, il y avait aucun problème, mon fils est suivie au CMPP, il m'ont dit la meme chose, que tout allait bien, mais j'aimerai avoir des témoignage de parents a qui c'est arrivé ce genre d'histoire, et quoi faire, comment réagir, j'ose plus rien faire, des que le petit de 2 ans pleur car son frere ne veux pas lui passer un jouer, je lui dit fait pas pleurer ton frère, mais c'est pas une solution, je vous remercie d'avance
Afficher la suite 

13 réponses

+2
Utile
Bonjour,
Je suis marié et maman de 3 enfants 7,6 et 4ans actuellement j'ai 27 ans et mon mari 33.
Nos enfants étaient suivi régulièrement par l'organisme que connaissent beaucoup de jeunes mères, la PMI, je disait à mon mari que pour faire des vaccins et vérifié les courbes de croissances cela suffisait bien.
Un jour nous avons arrêté d'aller dans cet endroit et c'est là qu'on commencé nos problèmes.
Convocation avec "le médecin" et la puéricultrice qui nous ont accusé de ne pas savoir éduquer nos 3 enfants sous prétexte que mon mari travaillait trop (jeune artisan) et que moi l'âge et le travail avec 3 enfants s'était impossible à concilier, nous nous sommes disputés et nous sommes partis pour nous s'était fini.
Seulement un jour nous avons reçu une lettre de convocation au tribunal des enfants pour une assistance éducative envers nos trois enfants. Les journées ont été très longues en attendant l'audience.
Ce jour la nous avons découvert que nous étions de très mauvais parent qui ne prenions pas soin du tout de la santé de nos enfants.
Un fils épileptique suivi par un neuro pédiatre tout les 6mois, une fille qui est trop sage et discrète et une petit dernier qui se remet d'une opération pour une petite hernie inguinale et d'une grosse prématurité(né à 28 semaines) et une intolérance au lait maternel.
Que faut t-il faire? Notre fils ainé à apparemment besoin de soin quotidien, notre fille est sourde, puisque qu'elle est discrète, et notre deuxième fils ne grossissait pas assez. Merci au service de la PMI.
Résultat pour la juge nos serons suivi par les service de l' APASE avec 2 éducateurs pour une durée de 1 an.
Nous avons emmené notre fille voir un ORL effectivement elle avait un petit bouchon de cire dans l'oreille droite, mais elle est toujours aussi discrète et refuse de parlé avec les adultes (sauf à mon mari et moi) mais elle est une très bonne élève pour cela il n'y a rien à redire.
Notre fils ainé est retourné voir le neuro pédiatre changement de traitement radical (va cherché à comprendre) et kiné une fois par semaine en hôpital de jour.
Le petit dernier à fini par grossir en le passant le cap de la marche et de la découverte. Oui à 2ans notre fils ne marchait toujours pas et il avait l'apparence d'un enfant de 9 mois.
Les services de l' APASE se sont présenté à l'école de nos enfants, pourquoi ça nous n'avons jamais eu la réponse depuis ce jour là c'est la chute au enfer. Dénonciation de maltraitance après une bagarre entre frère, donc un oeil au beurre noir pour l'un et griffure pour l'autre, l'école à fiat un rapport qui dénonçait des la violences de notre part et ceci c'est répété de nombreuses fois et chaque fois qu'une plaque rouges ou un bouton ou une griffure ou un bleu apparait il y a dénonciation de l'école et accusation envers mon mari. L'école appelle le médecin scolaire si il y a un bobo ou quoi que ce soit d'autre d'ailleurs même si il se sont fait cela à l'école
Il n'y a aucune dénonciation quand c'est un autre enfant qui frappe un des miens. C'est une honte d'accusé des parents sans preuve.
La question qui est posé aux enfants est : C'est ton papa qui t'a fait ça? et non "Comment tu t'est fait ça?
Au plus jeune on va lui dire le chien ta mordu il va répondre oui alors que nous n'avons pas de chien.
Nous avons fait le test avec n'importe quel phrase et posez par des personnes différentes.
Tu a été à l'école aujourd'hui? Il répond oui sachant que l'on est allé mangé chez mamie par exemple.
Après un an de suivi hier nous sommes retourné au tribunal: le pire jour de notre vie: Nous avons reçu en pleine figure des accusations énormes.
Maltraitances, déséquilibre mentale de nos enfant.
Les enfants que nous à décrit l' APASE ne sont pas les enfants que nous connaissons. Le juge à parlé d'éloignement familial.
Jusqu'où va allé cette affaire?
Nous ne sommes pas des parents violents bien au contraire.
Nous devons désormais mettre nos enfants en centre de loisirs tout les mercredi et faire abandonné la danse classique à notre fille pour cette raison. Pendant les périodes de vacances on va nous retiré nos enfants le temps d'un weekend loin de nous et en plus de tout cela expertise psychiatrique pour toute la famille.
Mon mari et moi sommes au bout du rouleau ne ne savons plus quoi faire ni vers qui allé car à chaque fois que l'on se rapproche d'un organisme cet organisme nous enfonce de l'autre coté. Merci d'avance.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
+2
Utile
Bonsoir à tous,

Je suis maman de deux enfants. Dernièrement j'ai reçu une lettre anonyme sur laquelle il était dit que j'avais envers mon fils de 9 ans des geste à caractère sexuel. Je suis suivi par une assistnte sociale, je ne sais pas commment mon affaire va se terminer mais j'angoisse beaucoup depuis et je ne comprends pas comment sur des allégations anonyme une famille peut-être anéantie.
Merci pour vos témoignages.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
il m'arrive la même chose bon courage et je trouve également que détruire une famille est monstrueux
aujourd'hui c'est mon cas mais la suspicion de violence n'est pas envers moi mais envers mon compagnon. cela va bientôt faire 2 mois que je n'ai pas vu mes filles de 6 et 8 ans dont j'ai la garde principale, je ne sais pas quand je vais les revoir c très dur à suporter
^^Marie^^ 114921 Messages postés mardi 6 septembre 2005Date d'inscription 10 janvier 2017 Dernière intervention - 20 nov. 2011 à 12:50
+1
Utile
Je le conçois tout à fait que c'est stressant. Si tu n'as rien à te reprocher, fais le nécessaire.
Et en plus tu as des infos positives.
la maitresse de mon fils de 6 ans ma dit, que a l'école, il y avait aucun problème, mon fils est suivie au CMPP, il m'ont dit la meme chose, que tout allait bien,

Et le père de tes enfants ?
mon mari me dit de pas m'inquieter, que sa sert a rien, c'est une personne tres calme, oui c'est sur que je suis beaucoup moins stresser depuis que j'ai parler avec le CMPP et la maitresse, comme elle me dit, Valentin va bien, il est en CP, il sais quasiment lire, et que c'est pas un enfant qui est pas suivie, bien au contraire, au CMPP, il est en grouppe de maturation, il y a une psychomotricienne et une pedopsychiatre, on veras comment se déroulera ce rendez vous,
+1
Utile
Bonsoir,
Il nous est arrivé la même chose, une lettre "anonyme" a été envoyé aux services sociaux où il était mentionné que mon mari frappait notre fils âgé de 13 ans avec des altères, qu'il l'obligeait à dormir nu sur une planche à abdominaux que cette personne l'entendait souvent lui crier dessus quand elle passait devant chez nous, mais par contre strictement rien pour sur notre 2ème fils de 12 ans, allez savoir pourquoi???? En plus elle me soupçonnait de le sous-alimenter car elle le trouvait chétif.
Moi je n'ai rien reçu dans ma boîte aux lettres, mais une visite surprise de 2 assistantes sociales (que j'ai foutu à la porte, car je ne les supporte pas, elles ne sont jamais là où il faut quand il le faut, et l'actualité me donne malheureusement raison) et du coup on n'a été convoqué à la gendarmerie. Mon fils a trouver ça amusant, il pensait à une plaisanterie, il ne s'est pas rendu compte de la gravité des accusations.
Le rapport de la gendarmerie a été sans équivoque, nous avons été entendu tous les 3 séparément, et le gendarme m'a dit que lui aussi était tout maigre quand il était petit et que ce n'était pas pour autant que sa mère le maltraitait, en plus si le gamin avait été frappé avec une altère dans le meilleur des cas il aurait eu les os brisés (et ça ça ne passe pas inaperçu) et dans le pire il serait décédé. Même lui était convaincu que c'était plus une vengeance qu'une vraie maltraitance, il m'a lu la lettre, c'était risible
"j'habite dans la même rue que Monsieur X et ma fille prend le même bus que leur fils pour aller à l'école"
Du coup on n'a tout de suite su qui c'était , il n'y avait qu'une seule fille dans la rue.
Tout aurait pu s'arrêter là mais malheureusement la STEMO (organisme de mer...) a mit son nez dedans et c'est là que les vrais emmerdes ont commencé. L' AS de la STEMO a immédiatement demandé au juge de mettre les enfants sous assistance éducative (sans les avoir vu) et on n'a tous été convoqué dans leurs locaux. Elles ont totalement ignoré les gamins et nous on parlé comme si on était débiles mentaux. Évidemment on s'est fâché, on n'a refusé l'enquête sociale au début et après pour avoir la paix et comme on n'avait rien a se reprocher on n'a accepté mais là ce sont elles qui n'ont plus voulu??????? Sous prétexte qu'elles ne nous "sentaient pas".
On n'a immédiatement pris un avocat spécialisé dans les droits de la famille. Elle a été consulté le dossier au tribunal, et dans l'heure elle m'a appelé pour me dire de ne pas m'inquiéter car le dossier était VIDE, juste la lettre anonyme et le rapport de la gendarmerie en notre faveur. 3 mois après on n'a eu un RDV chez la juge pour enfant (c'est très très long et stressant), on n'avait de l'avance donc on poireautait assis dans le couloir, et les gamins qui s'ennuyaient avaient mis leurs têtes sur mes genoux et moi je leur caressais les cheveux, on voyait passer des personnes d'un bureau à l'autre mais on ne savait pas elles étaient.
Quand l' AS de la STEMO est venu pour nous parler, je te l'es remballée vite fait bien fait. Heureusement que notre avocate était là pour me dire de rester calme et polie. Mais quand on n'est rentré dans le bureau de la juge, j'ai vu que c'était la personne qui se promenait dans le couloir et donc qui m'avait vu avec mes enfants. Une juge, franchement SUPER, même elle, elle a cloué le bec l'AS, elle lui a dit vertement qu'elle n'avait pas eu de raisons valables de s'occuper de ce dossier car il avait été déjà classé et que de plus elle ne faisait pas partit de notre juridiction. Tout faux pour la STEMO. Résultat : on n'est repartit soulagé mais en conclusion et c'est ça l'important, il ne faut sous estimer personne, surtout pas les assistantes sociales qui cherchent à se faire bien voir des juges, même si on n'a rien a se reprocher, elles sont là pour chercher la petite bête et la trouver. Si vous accepter ce qu'elles vous proposent c'est que vous reconnaissez que vous avez des lacunes dans l'éducation de vos enfants et si vous refusez c'est que vous êtes dans le déni de vos erreurs. Donc si j'ai un conseil a vous donner c'est d'aller voir au plus vite un avocat spécialisé (c'est environ 100€), il vaut mieux avoir le soutien d'un professionnel car on ne sait jamais comment les choses peuvent évoluer.
Je souhaite sincèrement que votre histoire ce termine au mieux et au plus vite car e sont des mois d'attentes interminables et surtout très stressantes.
^^Marie^^ 114921 Messages postés mardi 6 septembre 2005Date d'inscription 10 janvier 2017 Dernière intervention - 20 nov. 2011 à 12:41
0
Utile
Bonjour

Si ce sont des fausses accusations tu portes plainte à la gendarmerie.
c'est ce que j'avait prevus de faire, mais ce premier rendez vous me stress
Bonjour,
attention pour le dépôt de plainte en dénonciation calomnieuse ( car je pense que c'est ce que vous envisagez) il va vous falloir un peu de patience.
En effet, il faut d'abord attendre que votre affaire soit classée pour contre attaquer.
Vous devrez alors démontrer trois choses: un que l'on a tenté de vous nuire intentionnellement et que l'on vous a mise en cause sans aucun doute possible sur votre identité et surtout que les faits qui vous sont reprochés n'ont jamais existé ou qu'ils ne vous sont pas imputables.
Mais la bataille sera longue et je vous déconseille toute action sans l'aide d'un avocat.
Vous pouvez voir si vous pouvez bénéficier de l'aide juridictionnelle ou si vous n'avez pas une protection juridique dans l'un de vos contrats d'assurance.
Cordialement
marjo57670 24 Messages postés mercredi 28 mars 2012Date d'inscription 17 juin 2013 Dernière intervention - 15 juin 2012 à 12:57
moi c'est ce que je vais faire pour dénonciation calaunieuse mais pour aussi abus de confiance ateinte a la vie priver et manipulation au moin c clair la
marjo57670 24 Messages postés mercredi 28 mars 2012Date d'inscription 17 juin 2013 Dernière intervention - 15 juin 2012 à 13:12
ha oui préjudice moral aussi jouer avec les sentiment de sa fille sa le fait pas
Bonjour cela fait trois ans que je suis accusée de maltraitance envers ma fille de 29ans handicapée par le foyer où elle est actuellement. Je ne pouvais la voir que deux heures et c est a 50 km de chez moi celle est sous tutelle car j avais eu un accident il y a 20 ans lors de mon travail mon mari as demandé le divorce et ne s occupe pas de notre fille..et maintenant je ne suis plus accusée et je peux la prendre les wk...j ai subie de très grave préjudice. En plus je paye toute la vêture plus le trajet quel recours..puis je reprendre ma fille en étant moi même tutelle. Merci
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une