Avis different entre medecins sécu et travail

- - Dernière réponse :  Mymy - 26 sept. 2018 à 19:01
Bonjour,
Je suis très embêtée, en fait je suis en arrêt depuis le mois de décembre 2010, suite à un accident de travail qui a été renouvelé en arrêt de travail depuis.
J'ai des douleurs dorsales, lombalgie chroniques j'ai un traitement à prendre pour la douleur et j'ai été suivi par des kinésithérapeutes, ostéopathes... L'année dernière j'avais été arrêté pour les même problèmes et j'étais enceinte après mon congés mater j'ai eu rdv à la medecine du travail, le medecin voulait me déclarer inapte et j'ai refusé en pleurnichant lui disant que j'etais capable (financièrement j'étais obligé de travailler), et elle m'a déclaré apte pour 6 mois en me disant franchement que je devais chercher un autre travail car elle ne renouvellerait pas l'aptitude s'il n'y avait pas d'amélioration.
Elle a rajouté des closes a mon aptitude stipulant que je ne devais pas porter de personnes, pas faire de toilette, ni faire plus de 2heures de ménages consécutives,
je suis auxiliaire de vie sociale.
J'ai donc eu un souci au travail et mon médecin traitant m'a mis en AT et plus tard en arrêt maladie, mais là dernièrement j'ai eu rendez vous chez le médecin conseil de la sécu qui lui me déclare apte, alors que ce médecin ne m'a vu que 5 minutes et ne m'a même pas demandé quoi que ce soit en dehors des radios!! Comment en 5 min on peut savoir si je suis apte ou pas?! bref ça m'agace parce que je suis toujours très douloureuse, j'ai du mal à porter et donner le bain à ma fille de dix mois comment voulez vous que je fasse des toilettes à des adultes? Qu'est ce que je peux faire sachant que d'après le courrier de la sécu mes indemnités journalières s'arrêtent le 30 de ce mois?
Merci d'avance
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

0
Merci
Bonjour

Les médecins conseils de la sécurité sociale ont des ordres pour que le déficit de la sécutité sociale se réduise, donc ils déclarent les salariés aptes à reprendre le travail pour arrêter le versement des indemnités journalières.

Vous pouvez contester la décision du médecin conseil devant le Tribunal des Affairres de la Sécurité Sociale (TASS).

Par ailleurs, je vous invite à envoyez un courrier recommandé avec avis de réception à votre employeur pour qu'il vous prenne un rendez-vous rapidement à la médecine du travail pour une visite de reprise.

Il n'y a que le médecin du travail qui peut décider si vous êtes aptes ou inapte à votre poste.

Le médecin conseil de la sécurité sociale ne pourra que vous faire classer en invalidité et faire suspendre le versement des indemnités journalières.

C'est pourquoi je vous conseille d'écrire au plus vite à votre employeur.

Lorsque vous aurez la date de la convocation à la médecine du travail, revenez sur le forum.

Vous garderez une copie de la lettre que vous allez envoyer à votre employeur.

En cas de refus de sa part de prendre un rendez-vous à la médecine du travail, venez aussitôt en informer le forum. Nous vous renseignerons sur vos droits.
Commenter la réponse de alain75
0
Merci
Merci beaucoup pour votre réponse rapide!
Après avoir écrit mon message j'ai téléphoné à mon médecin traitant qui m'a parlé de contestation et de recours à une expertise médicale, il m'a donné rendez vous demain après midi.
J'ai aussi pris contact avec une assistante sociale de la sécu que je dois recontacter demain pour un éventuel rdv.
J'ai peur! Si je suis déclarée inapte par la médecine du travail que va t'il se passer? Il n'y a pas de possibilité de reclassement là où je travaille.
J'angoisse d'être sans emploi!!
Bonjour, c'est votre médecin lors du rdv qui vous a fait l'expertise??
Commenter la réponse de linec63
0
Merci
Rebonjour

Votre employeur, si vous êtes déclarée inapte à votre poste aura l'obligation de chercher à vous reclasser en se référant aux indications du médecin du travail.

Si il ne peut pas vous reclasser, il devra vous licencier pour inaptitude à votre poste. Cela ne signifie pas que vous ne pourrez pas retrouver un emploi et vous aurez droit aux indemnités de chômage.

Voyez votre médecin traitant et l'assitante de la sécurité sociale, mais que cela ne vous empêche pas de solliciter une visite de reprise pour le cas où le médecin conseil de la sécurité sociale ne voudrait pas retirer ses "oeillères".

Revenez ensuite informer le forum sur la suite de votre affaire.
Commenter la réponse de alain75
Dossier à la une