LItige locataire/proprietaire

Signaler
-
 Actif -
Bonjour,

Je suis actuellement locataire dans un appartement avec un chauffage collectif et depuis quelques jours nous n'avons plus de chauffage dans l'ensemble de l'immeuble.
L'agence immobiliére n'est pas coopérative pour régler ce probléme de chauffage.
Quel recours j'ai pour que l'agence fasse le necessaire pour régler le probléme de chaudiére?
Cette situation se reproduit chaque année à la même période c'est à dire en hiver.

11 réponses

Messages postés
12755
Date d'inscription
samedi 20 septembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 juillet 2014
4 500
Soit votre récit n'est pas assez précis soit vous faites confusion....entre le bailleur, une agence de gestion de la location et le syndic de copropriété. Vous pouvez en dire plus ?
Il serait judicieux de commencer par envoyer une lr + ar à l'Agence Immobilière, syndic de l'immeuble pour l'informer de l'arrêt du chauffage et lui demander de bien vouloir rétablir la situation d'urgence compte tenu des conditions climatiques
en lui indiquant un délai, à défaut vous serez contraint de saisir qui de droit
Messages postés
12755
Date d'inscription
samedi 20 septembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 juillet 2014
4 500
Le locataire n'a pas à avoir de contact particulier avec un syndic de corpo.....
Dans le cas présent celà me paraît important que le locataire prenne contact avec lui, puisque l'Agence Immobilière, qui est en même temps le syndic de l'immeuble est son premier interlocuteur (et non le co-propriétaire)

Celà tombe bien qu'il revêt ces deux rôles ; celà permet de joindre de suite le bon interlocuteur, puisque le chauffage collectif est géré par le syndic désigné par l'ensemble des co-propriétaires.
Messages postés
12755
Date d'inscription
samedi 20 septembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 juillet 2014
4 500
C'est une supposition que vous faites, personnellement j'attends la réponse à mon premier message.
voici sa phrase : "L'agence immobiliére n'est pas coopérative pour régler ce probléme de chauffage"

Il me semble que c'est quand même plus qu'une supposition... (quand une Agence immobilière intervient sur des parties communes, c'est qu'elle a un mandat des co-propriétaires : et qu'est-ce que celà peut être sinon de la gestion de syndic, en règle générale)

Dans tous les cas, syndic ou pas, c'est bien à cette Agence qu'il est préférable qu'elle écrive puisque c'est elle qui intervient
Messages postés
12755
Date d'inscription
samedi 20 septembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 juillet 2014
4 500
Cela reste toujours une supposition......de plus lorsque je vois le titre du forum je suis encore plus enclin à demander la situation précise ce qui évite d'éventuelles réponses erronées.
il n'y a qu'un seul propriétaire et l'agence gére l'ensemble des locataires. le seul interlocuteur que nous avons c'est l'agence qui ne répond pas à nos demandes et refuse de nous donner accés à la pièce où est situé la chaudière
Messages postés
12755
Date d'inscription
samedi 20 septembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 juillet 2014
4 500
D'après ce que vous dites Carine il y a des chances que ce ne soit pas une copropriété, donc inexistence de syndic (vous le confirmez svp...). L'agence gère votre location et dans ce cas elle n'a pas le pouvoir d'agir directement sur le problème de chaudière par contre elle doit transmettre immédiatement votre courrier (faites le en recommandé) au propriétaire pour que celui-ci fasse cesser le désordre sans délai. Vous en avez parlé entre locataires ?
oui on en a parlé au autre locataire qui sont la depuis plus longtemps que nous et le probléme de chaudiére apparement existe depuis 5 ans et le propriétaire ou l'agence immobiliére non jamais rien fais. L'année derniére ils avaient signé une pétition et cela n'a rien donner; Nous on vient juste d'arrivé et nous ne voulons pas que ca continue. Alors que faire?
Messages postés
12755
Date d'inscription
samedi 20 septembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 juillet 2014
4 500
Savez vous ce qui se passe au niveau de cette chaudière ? Un problème de vétusté ? S c'est un problème de ce genre il faudrait envoyer une mise en demeure au propriétaire ou à son mandataire afin que le bailleur respecte ses obligations nées du code civil (art.1719 et suivants) sous huitaine faute de quoi vous pourriez vous adresser à la juridiction de proximité....vous pourriez faire signer ce courrier par tous les locataires.
Il ne s'agit nullement d'une interprètation, ni d'une réponse erronée que de dire qu'en cas de problème sur un chauffage collectif, le locataire devrait s'adresser à son interlocuteur premier si celui-ci est une Agence Immobilière, qui de surcroît intervient sur les parties communes de l'immeuble
Messages postés
12755
Date d'inscription
samedi 20 septembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 juillet 2014
4 500
Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit ! Vous donnez une réponse correcte à une situation qui, elle, peut être erronée....attendez simplement les précisions nécessaires sir Carine nous fait le plaisir de répondre !
Pour moi, il s'agit d'une réponse très claire à une question très claire qu'à posé carine
en l'occurence la réponse ne peut être erronée puisque ce n'est pas faux de dire qu'en cas de problème sur un chauffage collectif, le locataire devrait s'adresser à son interlocuteur premier si celui-ci est une Agence Immobilière, qui de surcroît intervient sur les parties communes de l'immeuble (c'est une réponse d'ordre général qui a le mérite d'être claire et non erronée)

mais si vous vous avez besoin d'attendre des réponses parce que vous ne comprenez pas les questions, c'est de vous qu'il s'agit (ne vous mettez pas à ma place)
Messages postés
12755
Date d'inscription
samedi 20 septembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 juillet 2014
4 500
Je vous rappelle votre réponse :
"Il serait judicieux de commencer par envoyer une lr + ar à l'Agence Immobilière, syndic de l'immeuble pour l'informer de l'arrêt du chauffage et lui demander de bien vouloir rétablir la situation d'urgence compte tenu des conditions climatiques
en lui indiquant un délai, à défaut vous serez contraint de saisir qui de droit"

Vous allez aussi conseiller de porter l'affaire en justice si Carine ne reçoit pas de réponse (suite logique dans votre propos) ??? Dans ce cas vous l'exposeriez à une procédure abusive si encore une fois le receptionnaire du recommandé n'est pas le bon !

De plus : LRAR du locataire à une agence syndic de copropriété est une aberration car le syndic ne connait que les copropriétaires.

En résumé ne prenez pas mes réactions comme une attaque personnelle mais je maintiens que vous ne pouvez pas conseiller sans connaitre les situations exactes. Comment vous le dire autrement ?
vos propos "En résumé ne prenez pas mes réactions comme une attaque personnelle mais je maintiens que vous ne pouvez pas conseiller sans connaitre les situations exactes. Comment vous le dire autrement ?"

je maintiens que de dire à une personne de s'adresser à son premier interlocuteur, si c'est une Agence immobilière, n'est pas erronée

vos propos : "LRAR du locataire à une agence syndic de copropriété est une aberration car le syndic ne connait que les copropriétaires"

pas si l'Agence immobilière qui est le premier interlocuteur des locataires est également syndic
eh oui, celà arrive ; si vous ne le savez pas, je vous l'apprends

je n'ai jamais dit qu'il s'agit d'une attaque personnelle, mais seulement vous déformez mes propos et voulez absolument avoir raison ; or vos propos sont plus polémiques : lisez ce que j'écris
Messages postés
12755
Date d'inscription
samedi 20 septembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 juillet 2014
4 500
Justement ! Dans votre réponse je ne vois aucune forme conditionnelle (si) et c'est bien là où le bat blesse.
"mais si vous vous avez besoin d'attendre des réponses parce que vous ne comprenez pas les questions" n'est pas des plus plaisant....
Allez brisons là et à Carine de préciser.

bonjour : pour un dysfonctionnement dans un immeuble surtour lorsqu'il s'agit du chauffage, les syndics ne sont pas hostiles à ce qu'un locataire le leur signale par téléphone ou par mail pour gagner du temps.

Un syndic digne de ce nom, ne se le fait pas répéter deux fois.
oui c'est vrai que lorsque celà fonctionne normalement, il suffit d'un coup de fil, et celà suffit
en l'occurence, ici, le syndic gestionnaire n'a pas l'air de réagir depuis 15 jours Or on est quand même dans une période froide
c'est pour celà qu'il est commencé de commencer par écrire à son premier interlocuteur, si c'est l'agence immobilière et qui de surcroit si en plus c'est lui le syndic : elle fera une pierre deux coups
vos propos : "Justement ! Dans votre réponse je ne vois aucune forme conditionnelle (si) et c'est bien là où le bat blesse"

mais mes propos sont très clairs, merci de ne pas me dicter comment je dois libeller mes phrases

vos propos : "<ital>Allez brisons là et à Carine de préciser</ital>"

vous faites bien le mauvais coucheur ; allez va, rions en !
bien sûr à Carine de préciser si vous avez vraiment besoin qu'on vous décortique tout
Messages postés
12755
Date d'inscription
samedi 20 septembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 juillet 2014
4 500
Ce 'est pas faire le mauvais coucheur mais simplement pour arrêter une discussion stérile.
Et vous avez raison je tiens à ce que Carine explicite sa situation.
Une agence est un intermédiaire, qui fait ou non, remonter les infos au propriétaire.
Elle est bien souvent le seul interlocuteur du locataire, mais c'est au propriétaire de louer un logeùent "décent". Et un logement décent doit pouvoir êtr chauffé (voir http://www.cohesion-territoires.gouv.fr?id_article=4374 ). On peut comprendre un problème ponctuel, mais lorsqu'il est récurrent, on est en droit d'agir en justice.

Le plus simple, dans votre cas, serait peut-être de commencer par contacter la commission départementale de conciliation (https://www.service-public.fr ) qui vous dira si elle est compétente et vous donnera la marche à suivre.